Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 23:00
*
EDITIONS BUCHET -CHASTEL
188 PAGES
*
 
Avec ce nouveau livre de Philippe Ségur, vous n'apprendrez pas comment devenir écrivain mais vous pourrez vous faire une idée de ce qui vous attend, si l'aventure vous tente.
*
Le héros de ce roman, Phil Dechine, est un écrivain en herbe. Il nous livre, sur un ton ironique, son parcours du combattant qui va de la rédaction du livre à la sacro-sainte émission de télévision en passant par la recherche d'un éditeur. Il raconte par exemple une expérience peu concluante au salon du livre où il passe une journée complète à signer des autographes aux enfants des écoles sans vendre un seul livre. Nous avons le droit également à la remise d'un prix littéraire quand son chef d'œuvre de 85 pages "métaphysique du dog"  obtient le "prix Mirabeau des vétérinaires".
*
De nombreuses références cinématographiques pimentent le roman. Elles se rapportent principalement au look de l'écrivain qu'il tente d'adapter à la situation mais qui ne donne pas toujours l'effet escompté quand l'imprévu s'en mèle !
"Ce jour là, sur le coup de neuf heures trente, les zébrures de Nutella sous la cinquième boutonnière rendaient ma rhétorique beaucoup moins efficace. Il pleuvait des cordes, je n'avais pas de pardessus de rechange. Ce n'était plus Paul Newman qui allait au rendez-vous mais Jerry Lewis après une journée de tournage avec Dean Martin. J'étais à bout de nerfs. "
*
Beaucoup d'autodérision dans ce livre . On devine, derrière Phil Dechine, le vécu de Philippe Ségur.
De cet auteur j'avais lu  Poétique de l'égorgeur, un roman original au dénouement très surprenant. Je n'ai pas eu le même enthousiasme pour Ecrivain (en 10 leçons).
*
Certains passages m'ont bien fait rire. Pourtant, j'ai fini par me lasser de la fausse prétention dePhil Dechine. 
*
Flo  a beaucoup aimé
Philippe  a un avis plus nuancé.
*

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emeraude 24/05/2007 15:38

Merci Sylire de ton entousiasme à me lire si un jour j'écris un livre... mais je dois dire que ça ne risque pas d'arriver de si tôt... manque d'idée, de maturité, d'imagination, de technique... et sûrement d'autres choses encore ;-)et je dois dire que le livre de philippe ségur m'a montré aussi à quel point c'était difficile et quel courage il fallait avoir!mais promis, si j'y arrive un jour, je vous tiendrai tous au courant!

Jérémie Vanden 22/05/2007 21:44

Salut Sylire, un livre qui parle du salon du livre avec ironie. C'est noté !

sylire 22/05/2007 21:53

Merci pour ta visite Jérome ! J'irai rendre une petite visite à ton blog !
Le chapitre sur le salon du livre,il n'est pas mal du tout... c'est vrai.

Marc Duboisé 22/05/2007 19:32

Diantre ! Je me dois de le lire !

sylire 22/05/2007 21:14

Merci pour ta visite Marc !
Je suis allée jeter un oeil sur ton blog. C'est tout à fait une lecture pour  toi effectivement  :-) Bonne chance pour la sortie de ton livre !

Emeraude 22/05/2007 16:54

Ce livre m'avait baeucoup étonnée. Comme toi, un peu partagée. Je n'avais jamais vu autant d'autodérision et je dois dire que ça m'a déroutée.Mais je l'ai lu aussi un peu comme un documentaire sur la vie d'écrivain en herbe, moi qui aimerait bien dans mes rêves exercer ce métier.On va dire que j'ai passé un bon moment mais je ne pense pas le relire très vite :-)

sylire 22/05/2007 19:29

Je crois que l'on est plusieurs à avoir été surpris par autant d'auto-dérision.
Si tu écris un jour un livre, je le lirai avec grand plaisir Emeraude. :-) 

yueyin 21/05/2007 22:13

Il m'a bien fait rire ce livre, je l'ai trouvé assez rejouissant dans son côté dérision à tout crin, mais certaienement moins ambitieux que métaphysique du chien (je n'ai pas encore lu poétique de l'égorgeur !)

sylire 21/05/2007 22:31

Yueyin :Oui c'est vrai que tout est tourné à la dérision,  presque trop  à mon sens ....
Je tenterai peut-être métaphysique du chien.