Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 23:00

Editions Dapper - 125 pages

Ce prix fait partie de la sélection du PRIX INTER-CE  2007

 

Beyouk est né en 1957 dans le Nord Mauritanien. Il est aujourd'hui journaliste dans son pays. Et le ciel a oublié de pleuvoir est son premier roman.

 
 
L'histoire se passe aux confins du Sahara. Trois personnages racontent tour à tour la tragédie dont ils sont les acteurs.
Mahmoud est un ancien esclave qui a pris la fuite au péril de sa vie pour se libérer de ses chaînes. Avec l'énergie de la vengeance il est parvenu à gravir les plus hautes marches de l'état.
Béchir est un chef de village ancestral qui n'accepte pas l'évolution de la société Il veut épouser la belle Lolla contre son gré.
Lolla, fière et libre d'esprit ne veut pas se soumettre à Béchir. Plutôt que de plier, elle choisit de quitter le village le soir de ses noces pour rejoindre la ville. Là, elle fait connaissance de Mahmoud. Ils souhaitent se marier mais pour cela il faut obtenir de Béchir qu'il la répudie …
*
Un extrait :
Je n'ai pas été avalée par les flots. Je n'ai pas offert ma virginité pour calmer les appétits du monstre. Je ne me suis pas courbée devant les sentences du ciel, ni les rafales du zéphyr, ni les injonctions que lancent les imams au petit matin. J'ai refusé mon corps aux certitudes évanescentes d'hier et illusions branlantes d'aujourd'hui. Je suis Lolla et je n'appartiendrai ni aux tentes blanches des seigneurs des sables ni au mobilier cossu des citadins parvenus.
*
Mon avis :
Ce livre est une satire de la société Mauritanienne contemporaine où se côtoient modernisme et tradition ancestrale. L'esclavage est encore ancré dans les mentalités. Il faut savoir qu'il n'a été aboli qu'en 1981 et que la loi n'a été suivie d'aucun décret d'application. Les mentalités évoluent peu à peu mais il reste encore du chemin à parcourir.
L'écriture est poétique, on peut même dire qu'elle est lyrique. Cela m'a demandé un petit effort au départ, le temps de me mettre dans l'ambiance de cette tragédie qui se joue dans le cadre grandiose du désert.
*
Une histoire  servie par une très belle plume et qui permet de comprendre un peu mieux la Mauritanie d'aujourd'hui.
*
Malice a  également aimé ce livre
*
En faisant quelques recherches sur la Mauritanie, j'ai découvert un site qui présente de superbes photos du désert Mauritanien.
Avec leur accord,  en voici quelques-unes . Pour voir les autres, rendez-vous sur  photos-voyages.com : 
*
*
*
*

Partager cet article

Repost0

commentaires

beatrix 25/05/2007 15:33

C'est superbe Sylvie lel ivre les photos , ça me plait beaucoup et je note ce livre tout de suite quel beau tete tu me donnes trop envie de lire ce livre.

sylire 26/05/2007 11:09

@ A toutes :  L'intégralité du livre a le style de l'extrait que j'ai proposé, c'est une écriture grandiose comme le désert ...comme ces photos, que je trouve vraiment superbes.
@ Alice : Oui Lolla est formidable, une féministe convaincue et courageuse. Les femmes africaines ont tant de chemin à parcourir !

Alice 24/05/2007 13:38

Je suis bien contente qu'il t'est plu ce livre. Car j'en garde un beau souvenir de lecture (je l'ai lu l'année dernière).J'aime bcp le personnage féminin de Lolla. Pendant toute ma lecture je me suis identifié à la couverture du livre. Personnage qui a une grande dignité, fierté et de courage. Dans la littérature Africaine on a souvent de très beaux portraits de femmes courageuses dans leurs choix de vie ou face aux machistes des hommes, que l'on ne retrouve pas forcément dans la littérature française ou anglo-saxone.

Gambadou 24/05/2007 08:39

L'extrait que tu nous offres montre la qualité de l'écriture. Et les photos sont superbes. Je note

anjelica 23/05/2007 21:38

Je l'avais noté chez Malice, donc tu confirmes.Kiss