Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 23:58
                    
 Généralement, lorsque je vois des piles de best-seller dans les supermarchés je fuis. Mais le dernier livre du célèbre romancier américain, sorti récemment en poche (pocket), vaut la peine d'être lu.
 
L'histoire :
 
Dans la première partie, on fait la connaissance d'une jeune américaine, Hannah, fille d'intellectuels de gauche. Elle ressemble peu à ses parents, qui mènent depuis toujours une vie engagée et tumultueuse. Plus conformiste, elle épouse un jeune médecin rencontré pendant ses études et fait rapidement un enfant. Très vite elle s'ennuie et se met à douter de ses choix. Un ami de son père surgit alors dans sa vie et l'entraîne dans une histoire dont elle devient la victime. Elle se ressaisit toutefois avant que l'histoire ne s'ébruite et replonge dans sa petite vie tranquille.
Dans la deuxième partie, on retrouve Hannah 30 ans plus tard, menant toujours son existence sans surprise. L'homme rencontré il y a trente ans refait alors surface et cette fois fait voler sa vie en éclats. Elle se trouve confrontée au regard des bien-pensants et donneurs de leçon, ses enfants et son mari la rejettent, bref la dégringolade s'amorce.
*
Mon avis :
 
Ce pavé se lit d'une traite. Je me suis mise très facilement dans la peau d'Hannah. Il n'est pas toujours facile d'assumer ses choix et de mener une vie de famille à la fois stable et enrichissante. 
Ce que j'ai trouvé le plus intéressant, dans ce roman c'est la description, par Douglas Kennedy, des mentalités de son pays : une Amérique devenue intolérante, puritaine et manipulée par les médias. Il souligne le contraste avec l'Amérique progressiste des années 70 dont il a visiblement la nostalgie. Il est vrai qu'elle n'est pas franchement jolie l'Amérique qu'il nous décrit !
 
Un bon roman sur L'Amérique des années 2000.
.

Partager cet article

Repost0

commentaires

sophie57 27/10/2010 18:30



je viens de découvrir ton blog, je me promène agréablement...je suis surprise par la diversité des commentaires sur cet auteur que j'adore et dont j'achète tous les livres à leur sortie(il y a un
seul auteur pour qui je fais la même chose:Modiano)Kennedy, c'est de la littérature populaire dans son acceptation la plus noble:le fond et la forme sont accessibles à tous, mais le tout est
toujours d'une grande qualité...Ce n'est pas si fréquent...



sylire 01/11/2010 22:35



@Sophie : je n'ai pas relu Douglas Kennedy depuis ce livre mais je le relirai, c'est certain. Ravie que la balade sur mon blog t'ait plue.



Soma 14/08/2007 22:36

Je suis accro à Douglas Kennedy !Mes préférés restent Cul de Sac, La Poursuite du Bonheur et L\\\'Homme qui Voulait Vivre sa Vie...J\\\'ai apprécié La Femme du Vè...Bizzzz

sylire 15/08/2007 00:00

Merci pour ta visite SOMA. Je ne connais pas ton blog mais je prendrai le temps de le découvrir. A bientôt !

Choupynette 17/06/2007 20:39

Bonsoir Sylire!Je viens juste de terminer Les désarrois de Ned Allen que j'ai reçu grâce au swap. J4ai bien aimé. Je relirai probablement du kennedy. C'est agréable à lire. Pas l'écrivain du siècle mais c'est sympa.a bientôt

sylire 18/06/2007 18:57

Hello Choupynette! Merci pour ta visite !
Je suis tout à fait d'accord, c'est une lecture sympa et pas prise de tête. De temps en temps c'est appréciable !

Allie 17/06/2007 19:14

J'ai bien envie de lire celui-là. J'avais beaucoup aimé Cul-de-sac et La poursuite du bonheur, alors qu'Une relation dangereuse m'avait ennuyé au possible...
Mais en général c'est un auteur dont je surveille les parutions et je sélectionne si ça m'intéresserait ou pas. Sa production est inégale, il faut bien tomber pour apprécier... Son tout dernier ne me tente pas du tout :(

sylire 17/06/2007 19:29

@Allie. Cul de sac et la poursuite du bonheur semblent  faire l'unanimité contrairement à  Une liaison dangeureuse. Je tâcherai de m'en souvenir quand il s'agira d'en choisir un autre !

marie 17/06/2007 09:48

Je viens de lire "la femme du Veme", mon premier Douglas Kennedy (c'est parce qu'il se passe à Paris que j'ai été tentée, le regard d'un américain sur notre capitale m'interessait!)
Je vais enchaîner, peut-être "les charmes de la vie conjugale". J'ai toujours été étonnée, dans les transports en commun de voir tant de lecteurs dévorer des "Douglas Kennedy" !! (je suis toujours attentive à ce que les gens lisent dans le métro, et à leurs attitudes..)

sylire 17/06/2007 10:34

@Marie : merci de ta visite ici. Je ne connais pas ton blog mais je prendrai le temps de le découvrir.
Ce roman ne necessite pas beaucoup  de concentration. Je comprends donc fort bien qu'il se lise dans le métro.