Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 23:00
  Editions Gallimard - 217 pages                               
                       
Ce livre m'a été conseillé par une vieille dame passionnée par les mémoires de François Mauriac (clin d'œil aux copines du comité de lecture qui passeront par-là). Anne Wiazemsky est la petite fille de l'écrivain.
Après avoir fait ses débuts dans le film de Robert Bresson "Au hasard Balthazar" en 1966, elle a tourné dans plusieurs films. On peut citer "la Chinoise" de Jean-Luc Godard dont elle a été l'épouse de 1967 à 1979.
Dans "jeune fille", elle nous raconte ses débuts au cinéma. Présentée à Robert Bresson, elle est immédiatement remarquée par le cinéaste qui cherche une héroïne pour le film qu'il s'apprête à tourner.
Commence alors pour la jeune fille timide et réservée, un été qu'elle n'oubliera jamais et qui fera d'elle une jeune femme sûre d'elle et désireuse de croquer la vie.
Elle passera l'été 66 avec le cinéaste, qui se montrera tour à tour prévenant et autoritaire mais surtout exclusif dans son rapport avec elle. Heureusement, Anne sait accepter cette autorité tout en se montrant capable de tenir tête au vieil homme quand il dépasse les bornes à tous points de vue. C'est une relation très particulière, presque choquante, qui s'instaure eux mais qui permettra à la jeune fille de donner le meilleur d'elle-même dans le film.
 
Un passage m'a particulièrement frappée, pas directement en lien avec le film : la jeune fille raconte à sa mère la perte de sa virginité avec un jeune homme rencontré sur le tournage, persuadée de trouver écoute et complicité.
Voici la réaction assez sidérante de la mère :
Mais elle me repoussa avec ces mots qui s'imprimèrent pour toujours dans ma mémoire :
"J'espère que tu ne vas pas y prendre goût… Devenir une femelle…" et sans me regarder et en me désignant de nouveau la porte de sa chambre : "j'espère que tu ne vas pas raconter ça à tout le monde. Je te jure qu'il n'y a pas de quoi se vanter et faire la fière."
L'époque ne favorisait certes pas l'épanouissement sexuel des femmes, mais je n'imaginais pas qu'une mère ait pu tenir des propos pareils à sa fille. Heureusement que mai 68 est passé par-là !
 
Après cette lecture, on a très envie voir "au hasard Balthazar". Si vous êtes à la fois cinéphile et lecteur, ce livre devrait vous combler. Mais il n'est pas indispensable d'aimer le cinéma pour apprécier ce portrait de jeune fille des années 60.
 

Un roman d'initiation intéressant et servi par une belle plume. 

Gambadou et Clarabel ont aimé

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nina 20/09/2007 21:37

J\\\'attendais ta critique j\\\'avais vu que tu étais en train de le lire, alors c\\\'est la petite fille  de François Mauriac, je ne savais pas de toute manière je n\\\'ai rien lu d\\\'elle mais  je pense qu\\\'il va me plaire ce roman.
Oui c\\\'est vrai que c\\\'est horrrible une mère qui parle comme ça à sa fille....heureusement que les choses ont évolué....

sylire 20/09/2007 21:44

Je te le conseille Nina !

lagadu 17/09/2007 09:19

Bon conseil de lecture de Josiane je vois! Bonne semaine!

sylire 17/09/2007 19:16

Bien vu Lagadu !

Joelle 16/09/2007 19:08

J'aime bien le cinéma mais pas trop le cinéma français (euh, tapez pas !!! mdr !) alors j'hésite sur ce titre.

sylire 16/09/2007 19:50

Si vraiment tu n'aimes pas le cinéma français... je ne sais que te dire Joelle sinon que l'écriture est très belle. Mais il y a tant de livres à lire qu'il serait dommage de perdre du temps avec un livre qu'on a peu de chances d'aimer.

chiffonnette 15/09/2007 21:52

Je suis heureuse de lire ta critique! Je lorgnais depuis un moment dessus et j\\\'hésitais! Tu as fini de me convaincre!

sylire 16/09/2007 12:50

J'en suis ravie Chifonnette !

Alice 15/09/2007 19:27

Je lis Anne Wiazmeski depuis ces débuts, jusqu\\\'à un poignée de gens (évoque la famille Russe du côté de son père, livre qui ne m\\\'a pas trop touché). Puis ces trois derniers romans je ne les ai pas lu. "Une jeune fille" m\\\'intéresse beaucoup, il faut dire que j\\\'ai été une grande cinéphile (je suis née dedans) donc j\\\'ai vu ce film de Bresson à la cinémathèque. Et j\\\'ai aussi bien aimé Anne Wiazmeski dans les films de Godard.Quand, je lis vos commentaire cela me fait sourire ;-)On ne peut pas dire que les livre d\\\'Anne Wiazmeski  sont des autobiographies, c\\\'est faux archi faux ( la rigueur de récit et encore...)Anne Wiazmeski est un personnage de roman.Je vous invite à lire entre autre Hymne à l\\\'amour, elle parle de ses parents, c\\\'est un livre passionnant c\\\'est un vrais roman. Je le conseil vivement c\\\'est SUBLIME.

sylire 16/09/2007 12:50

Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est un personnage de roman et cette autobiographie est écrite comme un roman. Je regarderai si ma biblio possède "hymne à l'amour".