Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 23:00
Editions de l'Ampoule, 178 pages

Cet été, je vous ai présenté Les Giètes de Fabrice Vigne. Séduite par le style de l'auteur, j'ai eu envie de lire TS, son premier roman. Ce livre avait fait l'unanimité au sein de mon comité de lecture à sa sortie, en 2003. Mais à l'époque, je n'avais pas été tentée de le lire.

 

 
L'histoire : 
 
TS comme Tentative de Suicide…
Un adolescent hospitalisé (on devine rapidement la raison) tente de communiquer avec un "Monsieur Bernardini" que l'on suppose être un psy. Curieusement, le langage n'est pas aisé pour ce jeune garçon amoureux des mots, qui ne quitte jamais un vieux dictionnaire offert par sa grand-mère.
Devant les difficultés rencontrées par l'adolescent, Monsieur M. Bernardini lui suggère d'écrire. C'est ainsi qu'en partant de mots pris au hasard dans le dictionnaire, le jeune homme se dévoile peu à peu, racontant à demi-mots sa douloureuse histoire.
*
Un extrait :
 
Chapitre deux, j'ouvre donc à une page paire. C'est la 320, premier mot en haut à gauche :
Dure-mère : n.f. Anat. La plus extérieure et la plus forte des trois membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière.
Alors là franchement, je suis scié. J'avais l'intention dans ce chapitre de parler de ma mère et je tombe sur la "dure-mère". Une coïncidence pareille c'est à se faire pèter la caisse, j'avais raison de faire une confiance aveugle.
 
Mon avis :
 
J'ai trouvé beaucoup de points communs entre "TS" et "les Giètes", bien que l'un parle de la jeunesse et l'autre de la vieillesse : Les deux héros sont dotés d'un humour qui leur permet de pratiquer l'autodérision, même dans les moments les plus difficiles. Tous deux ont la passion des mots, passion qui les aide à vivre. Les deux romans traitent de sujets difficiles mais aucun n'est désespéré, ce que j'ai vraiment apprécié.
C'est un livre qui, je pense, doit plaire aux adolescents. Si la plupart des ados traversent une adolescence "normale", tous passent par des moments difficiles. J'imagine qu'ils peuvent s'identifier au personnage Luc ou retrouver certains de leurs camarades, rejetés parce que trop différents.
A nous adultes, le livre peut permettre de comprendre un peu mieux certains comportements qui nous laissent parfois perplexes. 
 
Pour finir, une petite phrase extraite du livre, que j'ai trouvée très belle. J'aurais pu en choisir d'autres, il y a plein de petites merveilles.
 
"Les mots ont des rapports invisibles entre eux parce que tous les mots qui existent, finalement, ne sont jamais construits qu'avec les mêmes vingt-six lettres."
 
Un très beau livre, poignant et intelligent.
 
Je n'ai trouvé aucun billet se rapportant à Fabrice Vigne dans le "google-blogs de lecture" de Camille. Quelqu'un passant par ici aurait-il lu un de ses livres ?
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aline 12/01/2009 11:43

Comme vous, j'ai lu TS et les Giètes avec beaucoup de plaisir, à la fois pour son écriture fine, son amour des mots, et pour son approche sensible des personnages.J'avais rencontré Fabrice Vigne sur le salon de St Paul Trois Châteaux...où il évoquait T.S., pour parler de l'écriture "sous contrainte",  ainsi que son livre : "Jean Premier Le Posthume, roman historique". Roman jeunesse à lire aussi, sur le thème du processus d'écriture, l'amitié,...Sur le blog de la bibliothèque, j'ai seulement évoqué les Giètes, le plus récent des trois. Voir http://bibliothequedesoucieu-en-jarrest.hautetfort.com/Aline

sylire 12/01/2009 18:42


Bonjour Aline et merci pour votre visite.
Quand on a rencontré Fabrice Vigne, on est sous le charme et on veut tout lire de lui. J'ai presque tout lu. Il ne me reste que son recueil de nouvelles.
Je vais aller lire votre billet.


Yv 12/08/2008 17:14

Je viens de finir TS. Quel style, quelle histoire. Franchement pas déçu, bien au contraire, merci d'avoir conseillé la lecture de Fabrice Vigne.

sylire 13/08/2008 20:52


@Ys : je suis contente que tu aies aimé. C'est son premier roman, il était prometteur !


PICOT Gérard 09/02/2008 10:48

Bonjour,
Directeur de la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne, je suis vraiment heureux d elire toutes vos critiques sur les ouvrages de Fabrice Vigne qui va passer rapidement du statut d'auteur à celui d'écrivain. Je suis aussi heureux de vous annoncer qu'il vient de recevoir le Prix Rhône-Alpes du Livre Jeunesse. Prix de la Région Rhône-Alpes décerné par douze professionnels du livre. Fabrice Vigne sera des notres sur la Fête du livre le dimanche 6 avril. Ceci écrit, ça ne fait pas des lecteurs et de d'autant plus que les Giètes sont incassables et donc les libraires ne le classent pas car ils ne le prennent pas et donc ne le défendent pas. A vous de jouer donc !

Florinette 02/10/2007 14:38

Non je ne l'ai pas lu et comme Anne j'ai noté "Les Giètes" et maintenant je note également celui-ci !! ;-)

sylire 02/10/2007 22:03

Très bien Florinette !

Anne 01/10/2007 18:15

Je n'avais pas noté "Les Giètes", mais là je suis KO : je ne résisterais pas à " TS". Vilaine tentatrice!

sylire 01/10/2007 18:18

Anne, j'ai aimé les deux mais je pense que TS a plus de chances de faire l'unanimité.