Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 23:49

null

Editions Le point aout 2011 (Sabine Vespieser 2010) 442 pages

 

 

L’œuvre dont il est question ici est inspirée de la propre histoire des grands-parents de Vincent BOREL, propulsés dans les tumultes de l’histoire durant la première partie du siècle dernier, en Espagne.

Antoine et nullIsabelle se sont rencontrés à Barcelone en 1925. Leurs familles respectives avaient fait le choix, dès 1917, de quitter la campagne qui ne leur offrait plus de quoi vivre. Les premiers chapitres sont consacrés à l’installation laborieuse des deux familles à Barcelone. Quand Antoine et Isabelle se marient, leurs parents sont parfaitement intégrés. L’avenir semble tendre les bras au jeune couple mais la guerre va venir briser leurs projets. Antoine s’engage auprès des républicains alors qu’Isabelle prend en charge leurs jeunes enfants. Pour Antoine ce sera le maquis puis la déportation au camp de Mauthausen, pour Isabelle l’exil en France. C’est là qu’ils se retrouveront à la fin de la guerre. Parallèlement à l’histoire du couple, nous  suivons l’évolution d’une famille de riches industriels lyonnais  « les Gilet », que la guerre n’empêchera nullement de continuer à prospérer, bien au contraire…

Je n’ai pas lu cette épopée familiale d’une traite, d’abord parce que le nombre de pages est conséquent  mais aussi parce que la place réservée à la grande histoire est importante.  Ne connaissant de l’histoire de l’Espagne que les grandes lignes, la lecture m'a souvent demandé un effort de concentration pour ne pas m’y perdre (notamment lors de l’évocation de l’histoire syndicale). J'ai abordé avec plus de facilité les chapitres moins centrés sur l'Espagne mais plus globabalement sur la seconde guerre mondiale. J'ai trouvé fort intéressante l'évocation de l'histoire industrielle de cette époque, au travers de de la famille Gilet. Le livre manque à mon sens d'un souffle romanesque, les personnages manquent d'épaisseur mais les efforts qu'exige cette lecture en valent la peine. 

Un hommage familial original et instructif.

Les avis de Lapinoursinette et Stéphanie (landibiblog)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aliénor 12/10/2011 21:26



Je partage totalement cette analyse.



Alex-Mot-à-Mots 06/10/2011 14:23



Un roman à lire à tête repausée alors.



Géraldine 03/10/2011 18:51



C'est épais, à priori laborieux à lire et en plus, je ne connais même pas ce fameux vincent borel. Donc je passe !



sylire 03/10/2011 21:17



@Géraldine : ce n'est pas faux m^^eme si d'autres qualités le sauvent !



droopyvert 01/10/2011 08:54



Voilà une lecture qui me semble indispensable.



sylire 01/10/2011 21:34



@droopyvert : si tu souhaites te plonger dans un épisode de l'histoire de l'Espagne, tu ne peux pas ^^etre déçu.



essay writing services 30/09/2011 09:44



Knowing the history of Spain as an outline, I was often asked to read a concentrated effort not to get lost (especially in the evocation of labor history)