Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:29

Phébus 2009 - traduit de l'afrikaans - 272 pages

Nous sommes en Afrique du Sud au début du XIXème siècle, dans la société Boer (pionniers blancs d’origine néerlandaise). Une femme attend la mort dans la ferme où est née, au fin fond du veld, dans le Karoo.

Roggeveld - Karoo par bart coessens 

Sa vie défile dans sa mémoire…

Qui était-elle ? Une enfant un peu sauvage, qui a grandi en marge d’une famille dirigée par une mère autoritaire et peu aimante. Son père tenait le second rôle, brave homme honnête et travailleur, sous la coupe d’une femme illettrée et complexée par des origines nomades. La ferme a prospéré sous l’impulsion de la maîtresse de maison mais le destin de ses enfants a échappé à la mère abusive…

 

Nous découvrons au fil des lignes, la vie de paysans blancs qui s’enrichissent au détriment des populations locales, dans une nature merveilleusement décrite par l’écrivain. La vieille femme analyse les comportements des uns et des autres avec un œil critique mais bienveillant. Les secrets de famille n’ont pas été levés du vivant de ceux qui les détenaient, elle doit mourir avec des suppositions et des quasi-certitudes. Son existence a été celle d’une vieille fille qui a vécu dans l’ombre des autres, par procuration. Au soir de sa vie, aucune aigreur ne vient altérer ses souvenirs. Sa vie contemplative l’a nourrie et enrichie.

"Pays pauvre, pays rude, pays chéri. Comment ai-je pu vivre ici toute ma vie sans jamais te regarder, ou si peu, me contentant de temps à autre de coups d’œil furtifs qui m’ont laissée inassouvie… Pays pauvre, terre aride, pays rude peuplé d’arbustes rabougris, de pierres, de cours asséchés et de sources stagnantes… Pays ou le pardon n’existe pas…"

 "J'ai trop de souvenirs, dit-elle. Toute ma vie, j'ai eu trop d'occasions de regarder, d'écouter, de voir, d'entendre et de me souvenir. Je n'ai pas fait exprès d'emmagasiner toutes ces connaissances et je n'ai pas demandé à les retenir mais aujourd'hui que me voici arrivée au soir de ma vie, je considère toute cette sagesse et je me rends soudain compte qu'elle est loin d'être vaine"    
   nullC'est un livre dépaysant d'où se dégage une grande sérénité.
 
Un très beau moment de lecture en compagnie d'une femme dont l'auteur nous offre un portrait particulièrement réussi.

Karel Schoeman a obtenu pour ce livre le plus grand prix littéraire d’Afrique du Sud : le Prix Herzog
 

 Un coup de coeur aussi pour Colette (Landibiblog)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nymphette 17/11/2010 11:02



Cet article m'avait échappé l'an dernier, pourtant c'est un roman qui pourrait me plaire... J'en note le titre pour une prochaine descente en librairie... (les libraires ne prennent-ils pas paur
lorsqu'ils voient arriver une LCA armée de son carnet....?)



sylire 17/11/2010 22:24



@Nymphette : il n'a fait le tour de la blogosphère l'an passé mais j'aimerais bien que ce soit le cas avec sa sortie en poche.



Gaëlle Nohant 13/11/2009 10:16



En plus l'Afrique du sud est un pays absolument magnifique. D'une beauté à couper le souffle. je rêve d'y aller un jour...



sylire 14/11/2009 12:42


Moi aussi...


Gaëlle 13/11/2009 10:14


Je ne connais ni ce livre ni l'auteur, mais ce que tu en dis me donne vraiment envie d'aller voir !  En plus je viens de revoir un film que j'aime beaucoup, "Cry Freedom" de Richard
Attenborough, qui se passe dans les années 70 en Afrique du Sud, sous l'appartheid. Le destin tourmenté de l'Afrique du Sud m'a toujours profondément touchée. Merci de me faire découvrir cet
auteur.


sylire 14/11/2009 12:41


@Gaëlle : c'est un pays qui m'intéresse aussi beaucoup. J'ai lu récemment une autre histoire, passionnante aussi, qui se passe en Afrique du Sud : l'église des pas perdus - Rosamund
Hadenhttp://sylire.over-blog.com/article-26903157.html


Soie 10/11/2009 12:59


Ta présentation m'a convaincue, entre le portrait de femme, l'intérêt historique et les descriptions des paysages.


sylire 10/11/2009 22:03


@Soie : c'est tout à fait cela. Tu as bien résumé ce que l'on trouve dans ce livre.


Marie 09/11/2009 20:41


Je suis toujours attirée par ce genre de récit... Je le note.



sylire 09/11/2009 21:50


@Marie : ce style de livre me déçoit rarement également.