Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 00:03
null
 
     Audiolib - novembre 2012 - 16 heures 30 d'écoute
 
Depuis sa sortie, j'ai lu plusieurs avis de blogueuses et écouté plusieurs émissions de radios qui évoquaient le premier opus de cette trilogie un peu spéciale et dont les ventes cartonnent. Doutant fort, d'après les différents avis, que cette histoire puisse me plaire mais curieuse toutefois de me faire ma propre opinion, je n'ai pas hésité quand Stéphie a organisé un concours permettant de gagner un exemplaire du livre. Et comme j'ai eu de la chance, j'ai reçu "Cinquante nuances de Grey" à maison... 
L'histoire peut se résumer ainsi : une jeune fille vierge, un peu cruche, tombe amoureuse du beau et riche Christian Grey, qui a tout pour plaire, en apparence (jusqu'ici, c'est du harlequin). La jeune Anastasia tombe follement amoureuse mais ne tarde pas à comprendre qu'il a des pratiques sexuelles "particulières". Pour ne pas renoncer à son beau Christian, elle accepte de se soumettre à ses exigences. Monsieur Grey est un excellent amant et la jeune fille est très réceptive. Mais les exigences vont crescendo...
La première difficulté pour moi a été de m'identifier à cette jeune demoiselle qui a l'âge d'être ma fille (j'ose espérer que les miennes ne sont pas si naïves - j'en suis même certaine). Deuxième difficulté, je n'ai pas aimé Christian Grey. Ce jeune homme de 27 ans, suffisant et autoritaire n'a aucun humour pour compenser ses vilains défauts (je ne ne parle pas ici de ses tendances sado-maso mais de son sale caractère). Pour ce qui est des relations "dominant-soumise" décrites ici, il faut préciser qu'elles dépassent largement le cadre du jeu sexuel. Christian veut tout contrôler chez Anastasia y compris sa nourriture, son sommeil, ses fréquentations.... A 22 ans, on peut tomber dans le piège, à mon âge, on part en courant ! 
Heureusement pour elle, Anastasia tire les enseignements de ses premières expériences "cuisantes" (mais qui l'ont troublée, elle ne s'en cache pas) et prend un peu de recul. Tout en continuant à aimer follement Christian Grey, elle prend conscience qu'elle a affaire à un malade qui, tout en l'aimant certainement, l'utilise comme "médicament" pour extérioriser sa violence. Elle tente de lui tenir tête (ce qui ne déplaît pas au monsieur) et surtout tente de comprendre pourquoi il n'accepte aucune tendresse de sa part (oh, ça, il n'aime pas).  A ce stade de la lecture, je suis rassurée pour Anastasia. Ouf, elle a cessé de subir ! 
Je me rends compte que je n'ai pas encore parlé de l'écriture et pourtant c'est LE gros point noir du livre. Le vocabulaire utilisé pour évoquer les ébats amoureux est plat et sans saveur, souvent grotesque.  Anastasia (brillante étudiante en lettres), s'exprime comme un charretier, ponctuant bon nombre de ses phrases de "putain" ou "bordel de merde", ce qui n'est pas cohérent avec l'image de la jeune fille prude et bien élevée qu'on nous a présenté. Les passages croustillants (il y en a tout de même quelques uns ) sont plus ou moins gâchés par l'écriture et le choix du vocabulaire. J'en ai parfois pouffé de rire (ruinant la tension érotique recherchée par l'auteur). Des extraits : ici (c'est parlant).
 
Je ne suis pas une spécialiste de la littérature érotique, je n'en lis quasiment jamais, mais j'imagine qu'il y a mieux dans le genre, plus suggestif et mieux écrit. J'ai entendu dire que ce livre était parfois classé, en librairie, dans le rayon ados. Au secours ! Cette histoire  n'est absolument pas destinée à un public d'adolescents, même si aucune scène SM n'est insoutenable (il y en a d'ailleurs très peu). On est loin de la réalité des premières expériences amoureuses !
 
Lirai-je la suite ? Je ne pense pas. L'idéal serait que je trouve un bon résumé qui me permette de suivre l'évolution des personnages, sans me farcir les 1000 pages qui s'annoncent. Je n'en reviens pas de la longueur de ce billet (moi qui aime faire court). Pas de doute, la principale caractéristique de ce roman est de faire couler de l'encre !
 
Quelques avis de blogueuses : Theoma - Laure - Nouquette (j'adore son billet)
 
 
Pour finir avec une note d'humour, je vous propose la lecture d'un extrait par Roselyne Bachelot (inattendu et très drôle). C'est à 3 mn 50...
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leiloona 23/12/2012 09:36


Au début, j'ai eu peur de ne pas pouvoir lire les scènes hot, mais au final, c'est super light ! ;)

sylire 26/12/2012 18:15



@Leiloona : les scènes ne sont pas "hot", effectivement. Plutôt niaises je dirais



Fransoaz 14/12/2012 20:30


Je me contenterai aussi de la lecture de ton billet qui me semble bien plus réussi que le bouquin!

sylire 14/12/2012 22:37



@Fransoaz : un billet pas forcément évident à rédiger vu le sujet... mais bon, j'ai réussi à dire ce que je voulais.



Un autre endroit... 14/12/2012 18:10


Ce livre est mauvais ! Mal écrit. Personnages peu crédibles. Scènes de...mauvaises...j'ai tenu 130 pages et c'était déjà trop !

sylire 14/12/2012 22:35



@Un autre endroit : le fait de le lire audio m'a permis d'aller jusqu'au bout car je faisais autre chose en même temps. Je dois avouer que j'ai sauté quelques passages... Oui, c'est très
mauvais !



Theoma 14/12/2012 14:56


version audio ? Quelle drôle d'idée !

sylire 14/12/2012 22:33



@Théoma : ben, pourquoi pas ?



somaja.over-blog.com 13/12/2012 12:58


La lecture des billets m'évite de lire ce roman, je ne pense pas rater grand chose. 


 "On peut aisément faire autre chose en même temps " : là tu m'intrigues ! Quelle activité peut bien déclencher cette lecture ?  

sylire 13/12/2012 13:21



@Somaja : : réponse à ta deuxième remarque : euh, non, même pas ... en fait j'ai plié du linge, ou épluché
des légumes...  Pas besoin d'une grande concentration pour écouter ce livre !