Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:35

    Quadrature 2010 - 113 pages

« Court, noir, sans sucre » est une réédition (enrichie de deux nouvelles), d’un ouvrage publié initialement chez L’être minuscule. Emmanuelle Urien n’est pas une inconnue sur les blogs de lecteurs. Plusieurs de ses titres ont fait l’objet de billets pour la plupart élogieux. On peut citer "Tu devrais voir quelqu’un" (roman publié chez Gallimard), "La collecte des monstres"  (nouvelles publiées chez Gallimard), "Toute humanité mise à part" (nouvelles publiées chez Quadrature).

 

Court … Le recueil comporte quinze nouvelles, sur une centaine de pages. Des histoires très bien construites, avec des phrases courtes et percutantes ainsi qu’une chute souvent inattendue et fort bien vue.

Noir… Ces nouvelles sont toutes « noires », mais à des degrés différents. Elles abordent des sujets de société très variés (le couple, la famille, la guerre, la maladie…) avec un zeste de cruauté et une pincée d’humour (mais noir bien sûr !). Les personnages sont pour la plupart des marginaux ou des écorchés de la vie. On y croise notamment un simple d’esprit pas si bête qu’il n’y paraît, une infirmière au Rwanda amenée à commettre un meurtre, une femme que le chagrin mène à l’euthanasie…

Sans sucre… car c’est sa pointe d’amertume lui donne sa saveur bien particulière.

 

Les histoires sont vraiment homogènes tant au niveau du style que de la qualité, ce qui m’a agréablement surprise car c’est rarement le cas dans les recueils de nouvelles. C’est une des raisons qui me fait bouder un peu ce genre littéraire, je dois dire. La maison d’édition « Quadrature » me paraît sélectionner rigoureusement les ouvrages qu’elle publie en ne proposant que quatre recueils par an. A suivre...


Des nouvelles qui m’ont donné envie d’en lire d’autres.


Les billets de keisha ; Florinette ; Mango

Pour connaître le catalogue de Quadrature : http://www.editionsquadrature.be/
et pour en savoir plus sur Emmanuelle Urien : http://www.emmanuelle-urien.org

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne 08/03/2010 18:21


J'ai beaucoup aimé aussi. Je crois que je suis en train de me convertir, peu à peu, au plaisir des nouvelles.


sylire 09/03/2010 11:10


@Anne : il faut peut-être atteindre une certaine maturité pour les apprécier ?


Manu 07/03/2010 22:08


Ah chouette, je viens de l'acquérir


alain 06/03/2010 17:53


J'aime beaucoup le style d'Emmanuelle Urien


sylire 07/03/2010 19:24


@Alain : je lirai certainement son roman un de ces jours.


Ys 06/03/2010 16:08


Je ne m'aventure pas souvent en terre de nouvelles, comme toi souvent parce que les recueils sont inégaux mais aussi parce que je ne sais jamais quand les lire (je n'aime pas lire plusieurs
nouvelles de suite, il faudrait que j'ai juste 5 minutes de lecture possible...).


sylire 07/03/2010 19:23


@Ys : oui, c'est un vrai problème pour moi aussi. Je n'aime pas en lire plusieurs à la suite non plus !


Stephie 06/03/2010 14:25


Je l'ai découverte l'an dernier. Je lirai ses nouvelles à l'occasion ;)


sylire 07/03/2010 19:20


@Stéphie : il y a tant à lire !