Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 23:23

Robert Laffont - 2010 - 468 pages

 

Je lis assez peu de pavés, par manque de temps. Comme j’avais celui-ci dans ma PAL depuis le dernier salon du livre de Carhaix et que le prochain arrive à grand pas, je me suis enfin décidée à plonger dans cette saga que l’auteur a mis plus de dix ans à écrire. C’est avec intérêt que j’ai suivi cette famille d’origine bretonne, sur plus d’un siècle, dans la tourmente de l’histoire.

 

Le personnage principal est sans conteste la maison familiale, située en Bretagne, pas très loin de Quimper. C’est là que commence l’histoire, quand François et Emilienne se marient et fondent une famille. Le couple, relativement fortuné pour la région, possède un domaine rural qu’il exploite. De leur union naîtront trois enfants qui choisiront des trajectoires de vie différentes, toutes influencées par la grande histoire.

 

La première partie du roman est celle qui m’a le plus captivée. Les personnages ne sont pas encore trop nombreux, on peut prendre le temps de les voir évoluer, de s’interroger sur leurs choix. A la troisième génération, les personnages se multiplient et en dépit de l’arbre généalogique que j’ai construit au fil de l’histoire, j’ai eu parfois un peu de mal à m’y retrouver. C’est dommage. J’ai abordé cette deuxième partie avec moins d’enthousiasme je l’avoue. Les personnages sont désormais éparpillés en France et dans le monde. Ils rentrent régulièrement à Kergalin pour se ressourcer. La seule ne pas avoir quitté le domaine, c’est Pauline, l’une des petites filles du patriarche. C’est elle qui porte l’histoire de la famille, en quelque sorte.

  

En dépit des quelques réserves formulées dans ce billet, je garderai un bon souvenir cette saga familiale. J’aime beaucoup les romans qui mêlent la petite et la grande histoire et certains personnages sont vraiment touchants comme celui de Madeleine, la fille de François et Emilienne, qui a perdu l’amour de sa vie  dans une rafle de juifs, en 1942. Autre personnage attachant, Pauline, qui se plonge dans l’histoire familiale et tente de lui donner un sens.

 

 

   Les avis de : Clara ; Stephie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valérie 15/08/2011 21:12



j'avais été un peu déçue par cette saga mais je l'ai offert à une amoureuse de la Bretagne qui l'a adoré.



antigone 01/08/2011 20:46



Pas de lectures de pavé en vue non plus, je ne vais me précipiter sur celui-ci mais c'est tout à fait le type de lectures que M Antigone aime !



Gwenaelle 01/08/2011 16:27



Je me souvenais t'avoir vu le choisir à Carhaix mais pas d'avoir lu ton billet... ;-) Le voilà enfin... J'ai aimé les sagas il y a quelques années mais j'avoue que ça me tente moins maintenant.
Si je le trouve à la médiathèque, j'essaierai quand même les premières pages, pour voir si j'accroche... 



sylire 01/08/2011 20:12



@Gwenaelle : il me reste encore un ouvrage de Carhaix à lire (la tresse de Jeanne de Nathalie De Broc). Il sera lu avant le prochain salon !



Géraldine 01/08/2011 00:01



Entre le côté pavé et l'arbre généalogique à ralonge... C'est pas pour moi !



sylire 01/08/2011 20:07



@Géraldine : bon, je n'insisterai pas



DENIS 31/07/2011 11:38



Si je comprends bien, à lire si on tombe dessus mais pas nécessité absolue


tu avais une communauté de livres qui a disparu : l'as-tu supprimée?


un peu pour cela nous avons créé "lectures partagéees" sur over-bolg, si tu étais intéressée


bon dimanche de grand soleil (enfin!!) en Normandie



sylire 01/08/2011 20:06



@Denis : je n'ai pas de communauté de livres, par choix. Merci tout de même de la proposition ! et bon mois d'août, ensoleillé si possible !