Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 15:27

Editions de l'Olivier - 457 pages - aout 2009

Le narrateur, Pierre Rotko, est un grand reporter qui parcourt le monde pour couvrir, entre autres,  les guerres contemporaines. Autre sujet qui le fascine depuis toujours : les catastrophes naturelles. Quadragénaire et célibataire, il réside à Paris. Entre deux missions, il rend parfois visite à son père, un ancien avocat qui vit reclus dans son appartement parisien depuis la mort de sa femme. Du passé de son père, Pierre ne sait pas grand-chose sinon qu’il est d’origine russe et qu’il est arrivé en France dans les années 50, à l’age de 20 ans. Le jour où ce dernier manifeste le désir de lui parler enfin de son histoire, la vie de Pierre bascule. Bouleversé par le récit, par le destin de ses grands-parents paternels dont il apprend la triste vérité, il se met en quête de l’histoire familiale. Il réunit la documentation susceptible de l’aider mais comprend vite que cela ne suffit pas, qu’il doit se confronter au réel. Il part alors en Tchétchénie à la recherche de « l’origine du mal »… 

 

Voilà une fresque familiale et historique époustouflante. L’histoire de la famille Rotko nous entraîne dans l’histoire de la Russie, tout en nous plongeant dans plusieurs épisodes marquants de l’histoire mondiale du XXe siècle et du début du XXIème. On y évoque, entre autres, les purges staliniennes, le massacre de Babi Yar, la mort de Staline, les attentats du 11 septembre… J’aime particulièrement Les romans qui mêlent la petite et la grande histoire et Thierry Hesse, professeur de philosophie, réussit l’exercice avec brio. C’est un livre foisonnant, dans lequel on ne se perd jamais car sa construction est parfaitement maîtrisée. Les digressions sont nombreuses mais le fil conducteur du récit se retrouve aisément. L’histoire des grands-parents de Pierre, Franz et Helena, constitue ce fil conducteur. Juifs, ils ont subi le sort tragique que l’on peut imaginer. Quand Pierre part en Tchétchénie, c’est avec l’idée de tenter de comprendre ce qu’a pu vivre sa famille en tant que minorité opprimée. Selon lui : « les tchétchènes sont les Juifs d'aujourd'hui car on les abandonne ».  

 

nullBien que le roman soit très ambitieux, il est abordable. La lecture des faits historiques n’est jamais laborieuse, bien au contraire, car la «petite histoire» apporte la touche d’humanité qui manque souvent aux faits bruts. En dehors de l’aspect purement historique, j’ai été impressionnée par  la réflexion philosophique de l’auteur sur le sens et l’origine de la violence humaine, violence qui se perpétue de siècle en siècle. Cette réflexion m’a fait penser à celle de Fabrice Humbert dans  « l’origine de la violence ». Démon est un roman que je ne peux que conseiller vivement à ceux sont en quête de comprendre un peu mieux l’histoire contemporaine. 

Les avis également très positifs de Lapinousinette et Ys   

Challenge du 1% littéraire 2009Challenge 2 % rentrée littéraire 2009 : 11 / 14

 

 

  Lu dans le cadre du Prix des lecteurs du télégramme

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valérie 04/05/2011 18:15



J'avais noté ton coup de coeur. Le temps d'acheter le roman et de le remonter dans ma PAL et ça y est , je le commence enfin demain.



sylire 05/05/2011 22:48



@Valérie : Ah, chouette, j'attends ton avis !



Lapinoursinette 10/05/2010 22:38



Plusieurs mois après l'avoir lu, j'en garde un souvenir très fort! et ce que tu en dis donne envie de le lire : malgré l'aspect historique et sans être calé sur la période, on prend du plaisir à
le lire. Un grand livre!



sylire 11/05/2010 20:52



@Lapinoursinette : Au final, c'est un roman très pédagogique, qui permet d'approndir ses notions d'histoire.



Anne 10/05/2010 17:53



Pas trop tentée...peut-être à cause de la ref à "L'origine de la violence"...peut-être par fainéantise: pas trop envie
de lecture "complexe" en ce moment (je rajoute le "ce moment" pour sauvegarder une partie de ma réputation intello )



sylire 10/05/2010 21:00



@Anne : Ne crains rien ta réputation d'intello est bien ancrée dans l'esprit des gens



Gambadou 10/05/2010 08:56



Commentaire lu, livre noté. J'aime comme toi qu'un livre m'apporte une réflexion sur l'histoire, et si c'est un coup de coeur de ta part ...



sylire 10/05/2010 20:59



@Gambadou : je pense qu'il pourrait te plaire...



Lou 09/05/2010 20:02



Je n'avais pas remarqué ce livre, et je le note suite à ton billet intéressant. J'avoue que je ne sais pas encore si je vais me décider car je suis un peu réfractaire à tout ce qui évoque de trop
près les grands conflits du XXe... même si je fais des exceptions pour les livres qui me semblent particulièrement bien menés:)



sylire 09/05/2010 21:49



@Lou : celui-ci est assez exceptionnel sur ce sujet, à mon avis. Je trouve dommage qu'il n'ait pas obtenu de prix jusqu'ici, j'espère donc qu'il obtiendra celui du Télégramme.