Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 18:00

 Des Hommes Et Des Dieux

 

Synopsis (source allo-ciné.com) : Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

 

Mon avis :

Gambadou, très partagée dans son ressenti, s’interroge sur les motivations du public dans le choix d’aller voir ce film. Si les critiques des professionnels sont dithyrambiques, celles des spectateurs sont plus nuancées. Personnellement, le côté positif prend le dessus, mais ce n’est pas un coup de cœur.

 

 Les points positifs :

-          -   Cet épisode de l’histoire algérienne méritait de ne pas tomber dans l’oubli.

 -           -   C’est un film très esthétique : les paysages des montagnes du Maghreb, les magnifiques expressions des visages des moines…

              -  Certaines scènes sont particulièrement émouvantes (je pense au dernier repas des moines, notamment).

 

Les points négatifs :

 -   Le gros point négatif à mes yeux est l’extrême lenteur du film. J’avoue m’être retenue de bailler durant la première partie.

-          -   La spiritualité du film ne m’a pas transportée, contrairement à d’autres personnes. Mais elle m’a interpellée, c’est déjà cela.

 

Quelques mots sur la décision des moines de rester coûte que coûte dans le monastère, et sans protection de l’armée. Plusieurs raisons sont mises en avant : la volonté de ne pas plier face aux menaces, de ne pas abandonner une population vulnérable, d’affirmer leur neutralité face au conflit… On ne peut qu’admirer ces hommes pour leur courage, leur tolérance vis à vis d'une autre religion, la fraternité qui les anime... Mais tels que j’ai ressenti les faits, on est à la limite du suicide collectif. Fallait-il aller jusque-là ? N’y a-t-il pas eu une sorte de conditionnement des moines par leur « chef », pour les faire adhérer à sa propre conviction, en jouant sur la corde sensible de leur engagement vis-à-vis de dieu ? Ces questions-là me mettent mal à l’aise et je me sens un peu seule dans ce ressenti.

 

Un film intéressant, mais d'une lenteur qui m'a semblé exagérée.

Partager cet article

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article

commentaires

Jacques 17/11/2010 18:50



Voici aussi la note que j'avais envoyée à Télérama et qui a été publiée dans son Courrier de lecteurs


Jacques 13/11/2010 11:35



je l'ai enfin vu ! j'avais un préjugé, hélas confirmé.


Étonnement : la salle était pleine aux 2/3. Succès qui se poursuit. Le problème est que je ne suis pas entré dans
cette histoire, pourtant bien réelle. Je n'ai pas cessé de voir Lonsdale et non le frère Luc. Quant à Lambert Wilson, il "joue" les torturés à grands effets de grimaces. On l'a vu mieux
inspiré ! Les autres moines, eux, sont tous excellents ! Bref on n'y croit pas. Les
rapports avec la population sont archi convenus. La scène avec la jeune fille est idiote et la conversation sur le voile en France ne l'est pas moins. On s'étonne de voir les moines sortir en
civil et de ne pas les entendre parler arabe, alors qu'ils se prétendent proches des gens ! La scène de la 1ère "visite" des terroristes - culminante
dans le film d'E. Audrain, le Testament de Tibirhine - est complètement ratée ! On ne comprend pas trop pourquoi ils repartent les mains vides ! La symbolique de Noël est à peine effleurée.
Emmanuel lui, a bien souligné les résonances inter-religieuses de la scène : les islamistes, même dévoyés, sont aussi des religieux. On peut comprendre qu'ils aient pu se laisser
impressionner par le caractère mystique de la date.


 


Que dire des séquences saluées par la critique, celle de l'hélico et du lac des cygnes ? On est loin d'Apocalypse now et le travelling sur les visages
dégoulinant de béatitude est vraiment pénible. Quant aux scènes de chant, c'est quand même beaucoup. Je rends toutefois grâce au réalisateur de nous avoir épargné les "belles images" de lumière
filtrantes à travers les vitraux ...


 


En revanche, les confrontations avec le wali et avec les militaires sont bien décrites. Ce sont les seules où je me suis surpris à penser : "oui, c'est sans
doute comme ça que ça s'est passé !


 


S'il y a une chose que le film va réussir, c'est à susciter des vocations. Je crois que son succès tient à son "exotisme", non pas par ce qu'il se passe au
Maghreb, mais parce qu'il dépeint une vie contemplative aux antipodes de ce que nous vivons aujourd'hui.


 



sylire 14/11/2010 22:24



Bonjour Jacques ! Merci pour ce long commentaire, d'autant plus intéressant qu'il vient d'un cinéaste.



mamouchka 10/11/2010 13:14



Je viens tout juste d'aler voir ce film : lent, certes, mais plein d'intériorité, d'intelligence, de courage (si, si).


Ils sont lucides, avec leurs faiblesses sobrement et sincèrement posées, et leur force tirée, d'une part de leur foi, d'autre part, du courage des autres.


Je ne suis pas "religieuse", juste un peu croyante ... mais j'ai été émue et touchée par leur spiritualité mais aussi leur liberté de choisir leur destin (partir et vivre, ou rester et risquer de
mourir).


La scène du repas partagé, accompagné de la magnifique musique de tchaïkovski est, à mon sens, pure et magnifique, leurs échanges de regards, leurs mimiques, le bonheur de vivre un instant simple
mais riche de symboles ...


Alors oui, je le dis, j'ai apprécié ce film et je le recommande ...



sylire 10/11/2010 18:55



@Mamouchka : merci pour ton commentaire. Je suis d'accord avec la seconde partie de ton commentaire, moins avec la première mais comme toi je conseille le film.



anjelica 25/10/2010 13:11



Pas encore vu mais je pense que je le visionnerais. Si c'est pas au ciné, ce sera en DVD...En tout les cas, il suscite le questionnement, c'est une bonne chose.



sylire 01/11/2010 22:32



@Angélica : oui, tu peux attendre le DVD (et prévoir éventuellement une pile de repassage pour la première partie, un peu lente )



Caramelia 21/10/2010 16:15



Le film "Titanic" était  bien plus long et la fin également connue... Pardon pour cette pique mais c'est le propre des films historiques... Je ne rajouterai qu'une seule chose à un débat
déjà bien engagé : Ne vous laissez pas guider par un sentiment antireligieux qui vous empécherait d'aller voir ce film. Il se trouve que ces hommes étaient des moines mais ils auraient
pu être, au choix, médecins de brousse, enseignants d'une organisation sans frontière, grands reporters dans une zone de guerre. Ce sont juste des Hommes qui ont un choix délicat à
faire et qui savent que leur vie est en jeu. Je crains que ce film sur dvd perde un peu de son charme.



sylire 21/10/2010 18:42



@Caramelia : on sent que la foi a eu une part importante dans leur choix, tout de même. Ceci dit, je respecte ton avis et je suis d'accord avec toi, il faut aller voir ce film, ne
serait-ce que pour se faire sa propre opinion.