Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:24

 

A quelques jours d’intervalle, il m’a été proposé de découvrir deux ouvrages de la collection « l’instant libre », provenant d’une maison d’édition franco-québécoise « Transit Editeur », que je ne connaissais pas Je me suis laissée tenter...

  

Ni Roméo(s), ni Juliette(s) - Chrystelle Bonnet

Sur le thème inépuisable des relations hommes-femmes, Chrystelle Bonnet nous propose une série de petites histoires sans grand rapport les unes avec les autres. Un fil conducteur toutefois : un lien de parenté entre les personnages. Pour nous y retrouver, une liste de prénoms nous est proposée, indiquant le lien qu'il ont avec un ou plusieurs personnages. 

Les romantiques iront se rhabiller car, comme le laisse entrevoir le titre, il n’y a ici ni Roméo(s), ni Juliette(s) ! Les personnages ont moins de quarante ans. Ils se trompent, se quittent, ont des aventures sans lendemain. Il est pas mal question de sexe, mais les quelques scènes évoquées relèveraient plutôt du genre comique qu’érotique (je pense notamment à l’histoire intitulée « Rocco et ses frères »,  particulièrement hilarante).

C’est un livre que je recommande, on rit mais pas seulement car il est aussi question de l’usure du couple, des frustrations que la monotonie peut engendrer sur le long terme…

Quelques jours après ma lecture, je mélange déjà les histoires et les personnages mais j’en garde un très bon souvenir.

 

 Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir - J. Heska

Le second ouvrage est inclassable au niveau de du genre : roman psychologique ? de science fiction ? journal intime ? fable ? Un peu tout cela à la fois… 

C’est l’histoire de Jérôme, un gentil garçon du genre « pas populaire » voire « tête de turc », qui en a assez de souffrir de la méchanceté de ses congénères et décide de se rebeller, à sa façon.  Pour cela il a l’idée de créer une association destinée à lutter contre les méchants nommés ici les « antipathes », partant du principe que l’union fait la force. Le mouvement va prendre une ampleur inattendue, dépassant de loin la volonté de départ de Jérôme… 

Voilà un livre qui ne pourra laisser indifférent les « gentils », qui se reconnaîtront. Quand aux « antipathes », admettront-ils qu’ils le sont ? J’en doute. Pour les besoins de la démonstration, les catégories intermédiaires sont ignorées, ce qui donne une vision caricaturale des relations humaines, mais pose les bases d'une réflexion sur le sujet. 

Un petit livre rigolo pour faire un peu de philosophie sans se prendre la tête, vite lu et vite oublié, aussi, sans doute !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gambadou 25/05/2011 21:06



hum, hum, je passe... ma LAL est trop lourde, et je ne note que les coups de coeur !



sylire 25/05/2011 23:30



@Gambadou : je compatis....



J. Heska 25/05/2011 12:09


Merci Sylire pour cette chronique sur mon livre ! J'ai effectivement conçu ce livre comme un page-turner assez léger, avec toutefois un second niveau de lecture plus exigeant pour les personnes qui
souhaitent aller plus loin dans la réflexion. En réalité, c'est la "philosophie" proposée dans le roman qui "caricature" et qui classe volontairement les personnes (les bons d'un côté, les méchants
de l'autre), mais le message que je souhaitais faire passer (et qui est largement montré dans le roman à travers les failles de cette "philosophie") est que la réalité est plus complexe : prenons
par exemple Stéphanie, ou même le héros, Jérôme, qui rentrent vraiment dans cette catégorie de gens intermédiaires. J'espère bien par contre qu'il ne sera pas vite oublié ! ;-)


sylire 25/05/2011 23:29



@J.Heska : bonjour et bienvenue sur ce blog. Merci d'apporter cet éclairage sur votre livre avec lequel j'ai passé un bon moment sans toutefois tenter d'approfondir le message, je
l'admets. J'étais en recherche d'un peu de légerté (la couverture) et j'en ai trouvé, c'est bien. Bonne continuation à  votre carrière d'écrivain !



Alex-Mot-à-Mots 25/05/2011 09:35



Une couverture bien sympathique, en tout cas.



sylire 25/05/2011 23:22



@Alex : et qui colle bien avec l'esprit du livre.



Irrégulière 24/05/2011 10:42



Les deux sont très tentants !



sylire 25/05/2011 23:21



@Irrégulière : je n'ai pas été déçue, les deux livres n'ont rien à voir l'un avec l'autre mais se lisent aisément et font preuve d'une certaine originalité.



Joelle 24/05/2011 08:52



C'est surtout le deuxième titre qui me tente ... j'adore le titre et la couverture ;) Et puis, je trouve l'idée de départ plutôt sympa !



sylire 25/05/2011 23:19



@Joelle : c'est une bonne idée effectivement et le livre a un design sympa, qui colle avec l'esprit du livre.