Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 00:13

      XO édition fév 2014 - Traduit de l'anglais par Edith Walter - 369 pages 

Quand l'imagination d'un enfant provoque une tragédie familiale... 

Tout commence en 1972. Le jeune Byron a appris par son ami James que deux secondes allaient être ajoutées à l'heure officielle pour la faire coïncider avec la rotation de la terre. Le jour J, le jeune Byron, obnubilé par cette histoire, croit voir sa montre reculer de deux secondes. Il se jette sur sa mère pour lui communiquer l'information. Cette dernière, au volant, fait un écart, renversant une petite fille à vélo, sans s'en apercevoir. Byron, tétanisé, se tait. Mais ce secret est bien trop lourd à porter pour si un jeune garçon. Il en parle à son ami James, qui décide de prendre les choses en main.

L'histoire revêt par moments l'allure d'un conte. On est un peu hors du temps, dans cette maison isolée au milieu de la lande. Pourtant, l'époque dans laquelle est ancrée cette histoire a son importance. Nous sommes dans les années 70, la femme, à cette époque, est bien souvent dépendante de son mari à tous niveaux. C'est le cas de la mère de Byron, puissance X. Ecrasée par l'autorité de son mari, elle ne s'épanouit guère dans le milieu bourgeois qui est devenu le sien depuis son mariage. Elle tente de masquer ses difficultés et y parvient à peu près, jusqu'à ce jour où tout bascule à cause de deux maudites secondes...

Le personnage de Diana m'a beaucoup touchée. Le portrait qu'en fait Rachel Joyce, tout en finesse et subtilité, est très émouvant. Et comment ne pas être attendri par l'attachement de Byron à sa mère et par son éternel sentiment de culpabilité dans l'enchainement malheureux des malheurs de sa famille ? Je ne vous ai pas tout dit de ce roman qui offre une autre histoire en parallèle, celle d'un certain Jim, bourré de tocs...

Une très agréable découverte...

Il me reste maintenant à découvrir du même auteur "La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry", que j'ai dans ma PAL

Les avis de Alex - Sandrine - Keisha

photo (15)

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Je te trouve pas si enthousiaste que cela...(c'est peut-être parce que je lis ce billet, après celui sur Chalandon)
Répondre
S


@Sous les galets : c'est certainement cela. Je l'ai beaucoup aimé "deux secondes de trop" mais ce n'est pas un coup de coeur.



N

J'ai adoré La lettre.... Hâte de lire celui ci !
Répondre
S


@Noukette : tu ne devrais pas être déçue !



M

J'avais beaucoup aimé " La lettre qui allait cahnger le destin d'Haold Fry" . je sens que je vais me laisser tenter par celui-ci ( en VO si possible )
Répondre
S


@Mrs B : il m'a semblé bien traduit mais tu as raison de le lire en VO. Si je pouvais, je le ferai aussi.



G

Je ne connais pas cette auteure, très tentée.
Répondre
S


@Gambadou : je pense qu'il te plairait.



J

Chaque année nous sommes 10 000 auteurs à vous proposer notre travail. Dans cette MAL (Montagne À Lire) comment trouver celui qui vous enchanter ? Telle est la question que je me pose en
écrivant...
Répondre