Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 00:55

Belfond 2014 - traduit de l'anglais par Michèle Valencia - 347 pages - janvier 2014

L'histoire se passe durant la canicule de 1976. Gretta et son mari vivent une retraite tranquille dans leur maison londonienne. Les enfants ont quitté le nid familial depuis un bon moment déjà. Un matin, Robert part acheter son journal et ne revient pas. Gretta ne s'affole pas plus que cela et attend une dizaine d'heures avant de prévenir ses enfants. Ces derniers, passablement inquiets, débarquent dans la maison familiale pour tenter de faire avancer l'enquête. Avant cela, nous les découvrons dans leur quotidien, faisant face, tant bien que mal, à leurs problèmes respectifs. Une fois tous réunis, les vieilles histoires resurgissent et notamment le différend qui a éloigné les deux soeurs l'une de l'autre. Quand elle apprend que Robert aurait été vu en Irlande, toute la famille décide de s'y rendre...

Ce roman ne raconte pas une histoire mais plusieurs histoires : il y a principalement celle de Gretta et de Robert, qui nous est dévoilée au fil du roman et que les enfants découvrent avec effarement. Maggie O'Farrel s'attarde également sur la vie personnelle et sentimentale de chaque membre de la fratrie. Mon personnage préféré est Aoife, la plus jeune des filles. Analphabète, la jeune femme se débat au quotidien pour cacher son handicap. J'ai un bémol à formuler sur la crédibilité de l'histoire. Globalement, j'ai trouvé que l'entourage de Robert gérait un peu trop bien cette disparition. Dans bon nombre de familles (dont la mienne) une telle situation aurait créé une situation de panique totale, qui aurait mis le reste au second plan. Ici, c'est la disparition qui passe au second plan. Etonnant tout de même.

Le bémol que je viens de formuler n'a en rien gâché ma lecture car cette réflexion ne m'est venue qu'une fois la dernière page tournée. Magie O'Farrel s'attarde sur la psychologie des personnages, sur les décors. Elle prend le temps de créer une ambiance. J'avais hâte, chaque soir, de retrouver les personnages et j'étais impatiente d'avoir le fin mot de l'histoire. 

Un bémol, mais une très agréable lecture toutefois.

L'avis (très enthousiaste) de Cathulu et des deux bouquineuses

Un coup de coeur pour Valérie qui l'a lu en anglais  

C'est un livre reçu grace à BabelioLivres contre critiques

null

 

L'auteure est irlandaise et l'histoire se passe en partie en Irlande

 

 

 

 

 

Ce livre rentre également dans le cadre du challenge de Valérie

photo (15)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 08/02/2014 08:37


J'ai adoré l'auteure dans "L'étrange disparition d'Esme Lennox" Je note ce titre mais pour la sortie en poche, surtout qu'il y en a déjà un autre dans ma PAL ;-)

somaja1 05/02/2014 18:43


Je note ! Cette auteure me fait de l'oeil depuis un moment, ce serait l'occasion de la découvrir.

sylire 06/02/2014 13:03



@Somaja : une auteure à découvrir, oui !



Flafla 01/02/2014 14:57


Je conseille vivemant aux filles ados de lire la série" Le journal d'Aurélie Laflamme " d'India Desjardins

Géraldine 27/01/2014 20:41


Il faut d'abord que je lise la disparition d'esmée lenox ! Tiens, on dirait que l'auteure est spécialisée dans le thème de la disparition !

sylire 28/01/2014 21:43



@Géraldine : on dirait bien, oui, qu'elle fait dans le thème de la disparition. Il y a aussi "quand tu es parti" 



Très bonne année à toi aussi! 26/01/2014 14:50


J'ai beaucoup aimé ce roman aussi. Pour ton bémol, je remarque quand même qu'ils se sont tous rendus à sa recherche en Irlande,  tous sans exception même celle qui vivait à New york...

sylire 28/01/2014 21:29



Oui, c'est vrai mais je ne les ai jamais sentis inquiets, même avant de savoir qu'il avait été vu en Irlande?