Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 23:34

En finir avec Eddy Bellegueule, de Edouard Louis, lu par Philippe Calvario

audiolib - 4 h 42 - 2014 lu par Philippe Calvario 

On a beaucoup parlé de ce livre, écrit par un jeune homme de 21 ans que l'on peut qualifier de "miraculé". Issu d'un milieu défavorisé, il est parvenu à sortir de l'engrenage infernal de la reproduction sociale. Il poursuit aujourd'hui de brillantes études à l'Ecole Normale Supérieure. Edouard Louis, (c'est le nom qu'il s'est attribué, abandonnant celui de sa naissance "Eddy Bellegueule"), ne cache pas que son roman est autobiographique et que le récit qu'il nous offre est celui de son enfance et adolescence.

Eddy est un enfant différent des autres, sensible et efféminé, dans un monde où un garçon se doit d'être "un dur" sous peine de passer pour "une tapette". Il se rend compte très vite, dans le regard des autres, de sa singularité. Il doit faire face à leurs moqueries, subir des persécutions (certaines scènes sont insoutenables). Eddy tente de ressembler aux autres, de nier son penchant pour les garçons, sans succès. Le fossé avec les autres ne cesse de se creuser. 

La famille d'Eddy est pauvre, financièrement et culturellement. Les seuls dérivatifs à leur vie de labeur sont la télévision et les soirées alcoolisées avec les voisins. Un logement plus que vétuste, des conditions de vie précaires, on peut parler de "sous-prolétariat". Edouard nous dresse un portrait de ses parents peu glorieux, mettant en avant leur inculture et leurs moyens intellectuels limités. C'est grâce à l'école qu'Eddy parvient à s'échapper de ce milieu, mais uniquement à l'adolescence.

Je dois dire que je sors mal à l'aise de cette écoute. Je comprends qu'Eddy ait voulu témoigner de sa souffrance. Son livre est percutant, il émeut, révolte et donne un coup de projecteur sur un milieu social dont on parle assez peu. Je ne conteste pas ses qualités littéraires. Au vu de son jeune âge, on ne peut qu'être admiratif de son travail d'écriture. Je pense par ailleurs que ce récit peut permettre à tout un chacun de mieux comprendre les difficultés rencontrées par ce type d'enfant. Je pense notamment aux enseignants. 

Mais je ne peux pas m'empêcher de me mettre à la place des parents d'Eddy dont l'histoire et la vie intime sont dévoilées, décortiquées et analysées sans complaisance par leur propre fils. Eddy aurait peut-être dû attendre quelques années avant d'écrire cette autobiographie. Avec un peu de recul, il aurait peut-être dépassé le rejet de son milieu d'origine et présenté un récit plus apaisé, moins traumatisant pour sa famille, moins violent. Comment gèrera-t'il dans le temps, le séisme familial qu'il a créé et que les médias ont relayé plus que largement ? 

Un autre point m'a dérangée. Les difficultés rencontrées par Eddy sont en grande partie liées à son orientation sexuelle. Or, l'homophobie n'est pas l'apanage des milieux défavorisés, ce que son récit pourrait laisser supposer. L'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs.

Quelques mots sur la version audio : Le lecteur a su trouver le juste ton et adapter sa voix aux deux registres de langues utilisées par l'auteur (celle de son milieu d'origine et celle qu'il utilise aujourd'hui). Une interview de l'auteur constitue un bonus très appréciable.

Un texte qui ne peut laisser indifférent, qui soulève beaucoup de questions et se lit sous plusieurs angles différents.

L'avis de Enna (sur la version audio également)

Les avis de Violette - Sous les galets - Luocine (sur la version papier)

Une interview intéressante d'Edouard Louis par Télérama

photo (15)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bladelor 27/05/2015 16:06

Je ne sais toujours pas vraiment quoi en penser. J'ai apprécié l'oeuvre mais la polémique autour m'a gênée.

fayssal 18/04/2015 11:08

Vous aimez lire les Romans?
Notre Cadeau pour vous : Plein de Romans GRATUITS sur :
http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/romans_30.html

jojo 15/08/2014 20:02


super blog!


franchement c'est un plaisir de lire tes articles!


Je suis moi meme un bloggeur, j'ai crée un blog de culture il y a peu.^^


N'hésite pas à me donner des conseils ou y jeter un coup d'oeil!


le voici: http://devouvculture.over-blog.com/


merci et à bientot!^^


 

sylire 23/08/2014 09:27



Merci Jojo !



Fransoaz 13/08/2014 11:05


Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout de ce livre, comme s'il y avait eu un crachat de trop et que je ne pouvais pas le supporter. Une histoire affligeante, un récit de vie qui arrive trop
tôt, je le pense aussi.

sylire 23/08/2014 09:28



@Fransoaz : nous sommes d'accord...



Loo 12/08/2014 18:39


Je comprend ton point de vue sur l'histoire. Je le partage aussi. Si l'écriture est bien je vais peut-être l'attendre avec un autre livre.

sylire 23/08/2014 09:29



@Loo : je suis curieuse découvrir ce qu'il va écrire après celui-ci.