Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 21:30

null

Traduit de l'Anglais (Etats Unis) par Christine Lafferière - Août 2012 

 

Un homme rentre de la guerre, brisé. Sa soeur a quitté la maison familiale durant son absence et vécu une histoire également très pénible. Tous deux vont se retrouver. Il est difficile d'en dire plus sur l'histoire, sans trahir l'esprit du livre car rien d'important n'est dit explicitement dans ce texte, tout se devine. Il est question de ségrégation raciale, d'expériences eugénistes et de reconstruction après un traumatisme.

L'histoire est bouleversante, les personnages très attachants. Plusieurs passages se lisent le coeur serré. Je pense à l'histoire évoquant la petite coréenne, par exemple. Ceux qui ont lu le roman me comprendront. La scène qui débute de livre est terrible, celle qui la clos est magnifique. 

On a beaucoup parlé de ce livre, dans les médias, sur les blogs, en parlant de chef-d'oeuvre. Je m'attendais donc à un coup de coeur et ce n'est pas tout à fait le cas. C'est un livre très fort, abordant des thèmes graves et profonds mais je l'ai trouvé trop dense. J'aime être emportée dans une histoire, je n'ai pas eu le temps de l'être car il m'a fallu 80 pages (sur 150) pour être vraiment "dedans". J'aurais aimé quelques pages de plus pour être récompensée des efforts du début, pour prendre la pleine mesure des messages que veut faire passer l'auteur.    

Une petite frustration, je serais malhonnête de vous le cacher, mais j'ai beaucoup aimé cet ouvrage toutefois. C'était ma première approche de l'oeuvre de Toni Morrison, ce ne sera pas la dernière.

Je me sens très proche du ressenti de Stephie

A lire, le billet très complet d'Incoldblog et celui, très enthousiaste de Géraldine 

Et des tas d'autres...

nullLu dans le cadre des Matchs de la rentrée Littéraire organisés par Price Minister 

 Ma note : 15/20 (c'est le principe... je n'aime pas trop jouer au professeur).    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fanny 18/08/2013 02:22

Bonjour, tout d'abord je découvre votre blog, très intéressant et qui me donne de nouvelles envies de lectures. Je n'ai pas lu ce livre de Toni Morrison, j'ai en revanche lu son roman Sula, qui est
également un très bon récit.

Leiloona 23/12/2012 09:29


Enormément aimé au contraire l'aspect concis du roman, qui pour moi, n'a rien perdu de sa force malgré sa brièveté.

Fransoaz 14/12/2012 20:35


C'est vrai que le début du livre peut-être un peu déroutant mais à l'image du héros lui-même déboussolé.

sylire 14/12/2012 22:38



@Fransoaz : oui, tu as raison, ce début est à l'image du héros.



In Cold Blog 11/12/2012 18:28


C'est le paradoxe de la multiplicité des avis dithyrambiques sur un même roman : à la fois, ils te motivent à lire un livre vers lequel tu ne serais pas forcément allée (ou tout du moins, pas
tout de suite) et en même temps, ils placent la barre de tes espérances si haut, qu'à (presque) tous les coups, tu es sûre d'être déçue.
Dans le cas présent, il t'aura au moins permis de découvrir Toni Morrisson et donné envie de découvrir son oeuvre plus en profondeur, ce n'est déjà pas si mal

sylire 11/12/2012 22:51



@Incoldblog : oui, c'est déjà bien d'avoir découvert cette auteure et qui sait le prochain Morrison que je lirai sera peut-être un coup de coeur ?



Midola 10/12/2012 20:50


Un bon roman très dense, peut-être trop en effet.

sylire 11/12/2012 22:48



@Midola : c'est le petit reproche qu'on peut lui faire.