Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 23:01

Je vous propose aujourd'hui un des titres de l'Album "Bretonne" de Nolwenn Le Roy. Un de ceux que l'on a pas (encore ?) entendu dans les médias, il me semble. 

La jeune chanteuse a ses détracteurs : Ancienne gagnante de la Star Ac', on lui reproche d'être un peu trop "commerciale". Ce n'est pas totalement faux mais il n'empêche que son album est réussi...

 Dans "Karantez vro", Nolwenn reprend un très beau texte, écrit par une poétesse bretonne autodidacte :  Angela Duval (1905-1981) - photo ci-contre.

La mélodie oritinale  a été composée par Véronique Autret (bravo à elle).

 Je trouve l'interprétation de Nolwenn Le Roy vraiment très belle, et c'est un bel hommage à une femme d'exception, qui aimait la Bretagne plus que tout...   

 

Le texte est en breton.

Voici la traduction en français :  

 

 

En mon coeur est ma blessure, 

Depuis ma jeunesse y reste gravée 

Car, hélas, celui que j'aimais  

Ce que j'aime n'aimait pas. 

Lui n'aimait que la ville, 

La grande mer et les lointains ; 

Je n'aimais que la campagne, 

Beauté des campagnes de Bretagne. 



Entre deux amours il me fallut choisir 

Amour-patrie, amour de l'homme ; 

A mon pays j'ai offert ma vie, 

Et s'en est allé celui que j'aimais. 

Depuis, jamais je ne l'ai revu, 

Jamais connu de ses nouvelles. 

En mon coeur saigne la blessure 

Car ce que j'aime, il n'aimait pas.  

 

Chacun sa Destinée doit vivre,  

Ainsi en ce monde en est-il. 

Meurtri, certes, fut mon coeur,

Mais ce que j'aime, il n'aimait pas. 

A lui, honneurs et richesse

A moi, mépris et humble vie. 

Mais je n'échangerais contre nul trésor

Mon pays, ma langue et ma liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by sylire - dans J'aime écouter
commenter cet article

commentaires

sandrine 06/05/2012 16:48


Merci pour cette traduction, j'ai découvert il y a peu de temps cet album grâce à greensleeves que j'étudie au piano, et l'album est réussi je trouve. 

Du soleil sur la page 06/05/2011 11:39



Je viens de trouver ton billet ! J'aime beaucoup cette chanson aussi. Dommage qu'elle ne soit pas diffusée sur les ondes!



Véronique Autret 14/04/2011 21:26



Merci ! Ce serait bien aussi d'écouter la version originale !


Anicalement !



sylire 14/04/2011 22:07



Je l'ai écoutée !  et comme j'ai mis un lien vers la vidéo de Wat TV, les gens qui tombent sur mon article pourront faire de même s'ils le souhaitent.  Mon idée
de départ était de donner à mes lecteurs la traduction de cette chanson. Ce blog est orienté "lecture" et pas musique, voilà pouquoi j'ai centré mon article sur le texte.


Je ne sais pas ce que vous pensez de l'interprétation de Nolwenn Le Roy. J'imagine que vous avez donné votre autorisation pour que cette musique soit reprise ?



Véronique Autret 14/04/2011 20:21



Bonjour


Il serait peut-être bon aussii de dire qui a composé la musique ! Je l'ai écrite pour moi dans le CD "Araok mont pelloc'h du groupe GWALARN !


Cordialement



sylire 14/04/2011 21:11



@Véronique : je l'ignorais mais vous avez raison de m'en faire la remarque, toutes mes excuses. J'ai corrigé mon texte et bravo à vous pour cette très jolie musique.



Béatrix 12/04/2011 10:50



C'est très beau, merci de me la faire connaître et puis j'aime aussi beaucoup Nolween Leroy, je trouve qu'elle a beaucoup de talent ! bises à toi et belle journée de printemps.



sylire 12/04/2011 22:10



@Béa : son album est très réussi, et il marche très bien. Le breton est pourtant une langue peu répandue ! Bises à toi.