Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 05:51

 

9782356415615-T--2-.jpg

 

 

"Je n'étais plus, me rendis-je compte, un être humain, et cela faisait probablement longtemps que je n'en étais plus un. J’étais devenu, au lieu de ça, un nouvel isotope d'humanité qui n'avait pas été isolé ou identifié. J’étais un électron libre, dont la masse, la charge et la direction pouvaient être modifiées à tout moment par des champs aléatoires sur lesquels je n'avais aucun contrôle. J’étais l'une de balles perdues de notre époque."

 

Nous sommes dans la fin des années 80 aux Etats-Unis. Saul Karoo, la cinquantaine bedonnante, est un scénariste spécialisé dans la réécriture de films pour les rendre plus "commerciaux".   

Au début du roman, nous découvrons un homme souffrant d'un mal mystérieux : il n'arrive plus à atteindre l'ivresse bien qu'il soit un alcoolique notoire. Incapable d'affronter la réalité des choses, il feint d'être l'ivre, ne dérogeant pas à son habitude de manipuler autrui. Plus cynique et menteur que jamais, il semble toucher le fond. Bien que prétendant l'aimer, il se montre incapable de donner un peu de son temps à son fils adoptif, un adolescent. Peu fier de son métier, qui lui rapporte beaucoup d'argent mais ne lui donne aucune satisfaction par ailleurs, Saul s'est réfugié dans l'alcool, sabordant sa vie familiale.

Un évènement va faire basculer le cours de sa vie. En visionnant le énième film qu'il doit mettre à la sauce hollywood, Saul Karoo reconnaît, par son rire particulier, la mère biologique de son fils. Il l'a eue au téléphone il y a vingt ans. L'idée lui vient, complètement folle, d'utiliser le film à des fins personnelles, n'hésitant pas, au passage, à massacrer le chef-d'oeuvre qu'il a sous les yeux et pour lequel il a pourtant une grande admiration. Sur l'histoire, je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher l'effet de surprise. Personnellement, je n'ai rien vu venir, refusant sans doute, inconsciemment, tout comme Karoo d'imaginer l'inacceptable... 

Ce roman est vraiment surprenant. Sorte de farce tragi-comique dans la première partie, l'histoire vire à la tragédie. Saul Karoo est un personnage atypique que je n'ai pas réussi à détester en dépit de ses horribles défauts. Pratiquant l'auto-dérision, parfaitement conscient de son cas, il semble incapable de maîtriser le cours de sa vie. La seule fois où il prend (enfin !) les choses en main, il fait n'importe quoi. 

J'ai vraiment été captivée par le destin de Saul Karoo, déplorant toutefois quelques longueurs, (notamment quand Saul picole sans atteindre l'ivresse...). Autre bémol, le dernier chapitre, dont le n'ai pas aimé le lyrisme. En dépit de ces deux bémols, c'est un livre que je conseille, pour son originalité. 

A noter que la voix du lecteur et ses intonations collent parfaitement au personnage.     

 

Un roman étonnant, à tenter ! 

D'autres avis chez Val 

Lu dans le cadre du Prix Audiolib( 4ème /10)logo du siteEt de "Ecoutons un Livre" organisé par Valérie

free-road-trip-games-audio-book

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lybertaire 16/01/2014 23:09


C'est vrai que ce roman est surprenant, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre au fur et à mesure qu'on lit. Mais je trouve que tu en dis trop, dans ton article, il faut laisser la surprise :P

droopyvert 18/05/2013 07:54


@sylire


Désolé de te décevoir, tu défends bien le bouquin pourtant mais vraiment je ne trouve pas sympathique ce personnage prêt à faire n'importe quoi pour attirer l'attention, tout en négligeant ses
proches.


Un de mes maîtres se posait souvent une question très dure sur ses contemporains:


Qu'est ce qui justifie la survie de chacun?


En général la réponse est facile bien pour celui là, je ne vois pas...

dasola 16/05/2013 21:49


Bonsoir Sylire, je ne tente pas les audiolib, pas assez patiente et concentrée pour écouter quelques heures ce roman qui est long. Karoo est un personnage étrange comme le roman. Bonne soirée.

sylire 17/05/2013 15:07



@Dasola : je voudrais convaincre tout le monde que la lecture audio c'est formidable car j'adore cela mais je comprends que cela ne puisse pas convenir à tout le monde !



Alex-Mot-à-Mots 16/05/2013 13:28


Pourquoi pas, même si avec un audio livre, on ne peut pas facilement lire en diagonale.

sylire 17/05/2013 15:06



@Alex : en diagonale non mais on peut s'assoupir (sauf en voiture !).



droopyvert 16/05/2013 08:53


Heureusement tu nous laisses découvrir la surprise finale, mais ton commentaire ne m'incite pas à découvrir ce livre, dont l'intrigue me paraît bien artificielle.

sylire 17/05/2013 15:05



@Droopyvert : pas mon genre de raconter la fin. Je suis un peu déçue de ne pas t'avoir convaincu. C'est une chouette lecture pour mo au final.