Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 23:27

Thélème - 2014 6 h 10 (Actes Sud 2013)

“Je vais te faire embaucher au Betrieb. La couture, c’est mieux pour toi. Le rythme est soutenu mais tu es assise. D’accord ?
– Je ne sais pas.
– Si tu dis oui c’est notre enfant. Le tien et le mien. Et je te laisserai pas.
Mila se retourne :
– Pourquoi tu fais ça ? Qu’est-ce que tu veux ?
– La même chose que toi. Une raison de vivre.”

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, des femmes ont mis au monde des enfants, au camp de concentration de Ravensbrück, en 1944. La plupart de ces bébés mouraient avant l'âge de trois mois, en dépit des efforts de leur mère pour les maintenir en vie. Valentine Goby a rencontré deux de ces enfants, des miraculés, ainsi qu'une mère de Ravensbrück. Elle a pu échanger également avec celle qui fut la puéricultrice de la Kinderzimmer (qui veut dire : la chambre des enfants, en allemand). Grâce à ces témoignages et à son formidable talent de conteuse, Valentine Goby a écrit ce beau roman à la fois terrible et lumineux : "Kinderzimmer".

Au tout début de l'histoire, nous faisons la connaissance d'une jeune femme, Mila, déportée politique. Elle est enceinte mais refoule l'idée inconcevable de mettre un enfant au monde dans ce lieu. Au fur et à mesure que la grossesse avance, il lui faut faire face à cette réalité : la "chose" qu'elle a en elle devra sortir un jour. Mila commence donc à chercher, sans succès, des femmes enceintes ou des bébés dans le camp. Elle s'accroche à la vie, tant bien que mal, encouragée par quelques femmes dont elle est proche. Des femmes qui la soutiendront jusqu'au bout de l'aventure. Car l'enfant naîtra... 

Je ne vous en dirai pas plus sur ce qu'il adviendra de Mila et de son enfant mais sachez que dans l'horreur des camps de concentration il y a eu quelques parenthèses d'humanité. Que des femmes se sont mobilisées pour perpétrer la vie, même si cette vie ne devait durer que trois mois. En menant ce combat elles résistaient à leur façon à la barbarie nazie.

Si ce n'est déjà fait, lisez-ce livre (ou écoutez-le), vous ne le regretterez pas.

La version audio est lue par la voix douce et jeune de Pauline Huruguen. Je l'ai écoutée par courtes séances car c'est tellement fort que j'avais besoin de faire des pauses régulièrement.

Je vous laisse avec Valentine Goby qui apporte des éclaircissements sur la genèse de son livre.

      Ce livre dans le cadre du challenge "Les anciens sont de sortie", chez Stephie 

les anciens sont de sortie 1/ ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fayssal 18/04/2015 10:58

Vous aimez lire les Romans?
Notre Cadeau pour vous : Plein de Romans GRATUITS sur :
http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/romans_30.html

Noukette 25/10/2014 11:23


Lu, ça doit être quelque chose oui... Un énorme coup de coeur pour moi ce roman...!

sylire 27/10/2014 21:15



@Noukette : c'est une auteure dont je veux tout lire maintenant. Elle a une telle sensibilité...



Karine:) 19/10/2014 16:47


C'Est un beau roman, n'est-ce pas.  Extrêmement touchant sans tomber dans le pathos. 

sylire 20/10/2014 21:45



@Karine : effectivement, aucun pathos et avec un sujet pareil, cela n'est pas si simple d'éviter le pathos sans  pour autant tomber dans une certaine froideur.



somaja1 19/10/2014 14:14


J'avais reçu une claque avec "L'échappée", je crois qu'avec celui-là ce sera encore plus fort. Je note à nouveau, mais pour le pivre papier. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que je
ne supporterai pas d'avoir un lecteur entre ce livre et moi.

sylire 20/10/2014 21:43



@Somaja : cela ne m'a nullement dérangée, je dois dire.



Alex-Mot-à-Mots 15/10/2014 20:28


J'ai eut du mal au début du roman. Et puis finalement, ce livre est magnifique.

sylire 17/10/2014 22:04



@Alex : oui, il y a des étincelles d'humanité dans cet enfer.