Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 23:44

 Arsène Lupin : L'aiguille creuse

 

Publié pour la première fois en 1909 - Le livre de poche 313 pages 

L’objectif du blogoclub est de proposer des lectures qui sortent des sentiers battus, en permettant aux participants de lire des ouvrages qu’ils n’auraient pas lus spontanément. L’œuvre de Maurice Leblanc venant tout juste de tomber dans le domaine public, nous avons pensé que ce serait une bonne idée de partir à la découverte de cet auteur un peu oublié.

Il me semble avoir déjà lu Arsène Lupin mais il y a si longtemps  que je n’ai pas le souvenir de mon ressenti de l’époque.  Quand au feuilleton télévisé, il m’en reste un vague souvenir... J’ai choisi « l’aiguille creuse » car j’avais vaguement en mémoire que l’intrigue était en lien avec l’aiguille d’Etretat, que j’ai admirée pour la première fois l’an passé, lors d’un séjour dans la région.  Autant le dire toute suite, il n’est question de l’aiguille d’Etretat qu’à la toute fin du livre (ce qui m’a un peu déçue d’ailleurs).

Le personnage le plus en avant dans cet opus n’est pas Arsène Lupin mais Isodore Beautrelet, élève en rhétorique et détective amateur dans ses moments perdus. Nous découvrons au fil de l’énigme que c’est un excellent détective, bien plus efficace que le commissaire chargé de l’enquête.

La trame du récit est complexe, je ne me risquerai pas à la résumer (d’ailleurs ai-je bien tout compris ?). Je peux simplement vous dire qu’il est question de rechercher le trésor des rois de France, détenu par Arsène Lupin, malin comme pas un, brouillant les pistes et menant en bateau les personnes qui se lancent sur ses traces. Le jeune Beautrelet, bien que très futé, se fait avoir comme un bleu par le gentleman cambrioleur … Il ne pouvait pas en être autrement, n'est-ce pas ?

Ai-je aimé cette lecture ? Oui et non. Distrayant, mais un peu suranné tout de même. J’ai trouvé que l' histoire traînait un peu en longueur, mis à part le dernier chapitre où tout s’accélère. Arsène Lupin devient alors la vedette et c’est plus jouissif.

Disons que c’est…  une curiosité !

Durant toute ma lecture, j’ai fredonné (dans ma tête) : « c’est le plus grand des voleurs… »

 

 
 Les lectures des blogoparticipants :
L'ile aux trente cercueils : Gambadou   - Itzamma
Le bouchon de cristal : Grominou -Mango
Arsène Lupin contre Herlock Sholmès : Loumina - Titine   - Belledenuit - Christelle
La barre-y-va : Ori
Le collier de la reine et autres nouvelles : Hélène
Arsène Lupin, Gentleman cambrioleur : Karine - Avalon - Manu - Lisa - Sibille
Les confidences d'Arsène Lupin : Praline
La demoiselle aux yeux verts : Midola
Dorothée danseuse de corde : Karine :)
La critique audio de Thomas (l'agence Barnet et cie) : Thomas (à écouter  !) 
Prochaine session du blogoclub : le roman choral

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Itzamna 13/06/2012 21:32


Comme convenu j'ai lu un second titre de Maurice Leblanc : Dorothé, danseuse de corde. J'ai préféré à l'île aux trente cercueils, mais je reste réservée. Je ne renouvellerai probablement
l'expérience. Merci quand même de m'avoir fait découvrir cet auteur si populaire.


Mon billet.

Géraldine 12/06/2012 20:23


De mon côté, je me souviens très bien de la série TV avec me semble t-il François Dunoyer. Je pense aussi avoir lu l'aiguille creuse, mais pas de gros souvenirs !

Thomas 08/06/2012 10:47


Recoucou Sylire.


Effectivement je n'ai pas autorisé les commentaires, certainement du au manque de temps et à la crainte de devenir coutumier du genre (j'en attend = il faut que ça vienne ...) pas très clair mon
explication ;). Néanmoins, puisque je pars sur la route de Bordeaux au Portugal en passant par St Jacque de Compostelle, je laisserais quelque articles (sur le blog) sous forme de session
philosophique à la manière de Michel Onfray sur france culture (je crois) et à ce moment là je permettrais les com. 


Mais je t'invite à la newsletter, il est clair que tu ne serras pas harcelé :) je laisse 1 article par semaine (j'ai stoppé pour l'instant, préparation du voyage oblige) 


Une grosse bise

araucaria 05/06/2012 09:21


Un sentiment mitigé pour ce livre. J'ai apprécié l'intrigue, mais je ne supporte pas Arsène Lupin... Un bon divertissement quand même.

sylire 07/06/2012 13:19



@Auricana : c'est vrai qu'il est spécial ce Lupin, pas trop ma tasse de thé non plus. Trop beau parleur pour moi



Sybille 04/06/2012 20:51


Pour ma part, j'ai lu Arsène Lupin, gentleman cambrioleur et j'ai beaucoup aimé ! Je suis désolée du retard du billet, je n'étais pas là ce weekend et je n'ai pas pu le programmer mais le voici :


http://sunset-avenue.herobo.com/?p=3332

sylire 07/06/2012 13:08



@Sybille : aucun souci pour le retard ! Je vais aller lire ton billet.