Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 23:00

mathias-enard-M51760.jpg

                                                         Inculte Edition - 2011 - 96  pages

Ce court roman est une commande de France Culture. Des écrivains ont été sollicités pour écrire un texte inspiré par un voyage dans le transsibérien. « L’alcool et la nostalgie » est le texte écrit par Mathias Enard. Il est question de trois jeunes gens : Mathias, Vladimir et Hélène dont l’histoire commune se termine mal.

Mathias et Hélène sont français. Lors d'un séjour prolongé en Russie, ils ont rencontré Vladimir. Après une période tourmentée pendant laquelle ils ont vécu ensemble tous les trois, abusant largement de l'alcool et de la drogue, Mathias est rentré en France. Vladimir vient de mourir brutalement et Hélène a prévenu Mathias. Ce dernier a pris l'avion pour retrouver Hélène mais à peine arrivé, il choisit de laisser la jeune femme seule avec sa peine, pour accompagner le corps de son ami jusqu’au village natal de ce dernier, à l’autre bout de la Russie. Dans cet interminable voyage dans le transsibérien, le jeune homme réfléchit aux raisons qui l’ont poussé à quitter la Russie, laissant ses deux amis derrière lui. Pour occuper le temps et peut-être pour chasser le chagrin, il songe aux personnages illustres qui ont vécu dans les villes qu’il traverse. Ces digressions sur l’histoire de la Russie m’ont procuré quelques bouffées d’oxygène dans un récit noir et désespérant. 

 

Tout en saluant la qualité de l’écriture et la force de ce texte, je l’ai trouvé particulièrement déprimant.  

L'avis de Constance

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ys 26/06/2011 21:35



Je découvrirais bien cet auteur mais l'épaisseur de Zone me fait peur et mes oreilles sont trop pleines de son dernier, alors pourquoi pas celui-là...



sylire 27/06/2011 22:05



@Ys : si je retente Mathias Enard ce sera avec son dernier (même si c'est vrai on en a beaucoup parlé). Zone, je sais que ce n'est pas pour moi. Je n'aime pas les
ponctuations fantaisistes.



gambadou 19/06/2011 21:41



je l'ai lu après l'avis positif de Constance, et j'ai été emportée par la poésie de l'écriture et par cette amitié. Je n'ai pas trouvé ça si sombre (bon, pas gai non plus, c'est sûr)!



sylire 21/06/2011 21:25



@Gambadou : bon, ce n'était peut-être pas le bon moment pour moi



Leiloona 19/06/2011 00:13



Argh ... J'avais envie de le lire, et du coup je suis prévenue : à ne pas lire dans les moments de blues ! ;)



sylire 21/06/2011 21:20



@Leiloona : c'est un texte de qualité, tu ne perdras pas ton temps quoi qu'il en soit.



Gwenaelle 18/06/2011 17:57



J'ai lu aussi l'avis enthousiaste de Constance mais je ne suis pas attirée par ce type d'écriture en ce moment. Il me faut du "solaire"... Ça t'étonne? 



sylire 18/06/2011 23:20



@Gwenaelle : je ne suis pas certaine d'avoir bien saisi le message de ce livre. Ou alors je n'ai eu envie d'essayer de le comprendre...



L'Irrégulière 18/06/2011 10:54



Si c'est déprimant, je passe, et d'autant plus vite que je n'aime pas spécialement le style de l'auteur...



sylire 18/06/2011 23:18



@L'irrégulière : c'était la première fois que je lisais Mathias Enard mais je n'en resterai pas là. Ce n'est pas son style qui m'a dérangée.