Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 00:29

Thélème 2012 Lu par Mélodie Richard

Version papier  : Zulma  

 

La narratrice vient de se faire plaquer par son mari, qui a eu la bonne idée d'aller faire un enfant à une autre femme. Au même moment, la meilleure amie de la narratrice, mère célibataire et attendant des jumeaux, s'est fait hospitaliser. Sans solution pour garder son fils handicapé (il est sourd et ne voit pas bien clair), elle l'a confié quelque temps à son amie. Un peu à reculons (notre narratrice n'a pas vraiment la fibre maternelle), la jeune femme a accepté la mission et décidé de prendre la route avec lui, pour un périple au bout de son île (nous sommes en Islande).

 

Peu à peu se tisse entre la jeune femme et l'enfant une tendre relation. L'enfant, intelligent et remarquablement sage parvient à faire évoluer la jeune femme, qui se découvre une fibre maternelle qu'elle ne soupçonnait pas... Par des petites phrases glissées ici où là, nous découvrons que la narratrice a vécu une expérience traumatisante à l'adolescence. Cette expérience explique sans doute son caractère fantasque et sa réticence envers les enfants. 

 

Après avoir lu et beaucoup aimé "Rosa Candida", j'avais très envie de découvrir "l'embellie". Les avis étaient moins élogieux que pour le précédent, je n'avais donc pas mis la barre trop haut. "L'embellie" n'est sans doute pas aussi abouti que "Rosa Candida" mais cela ne m'a pas empêchée de passer un très bon moment à l'écoute de cette histoire pleine de charme, d'humour et de poésie. Je me suis attachée aux personnages et je dois dire que j'aurais bien aimé les accompagner encore un peu. J'ai beaucoup aimé imaginer les paysages islandais ainsi que les villages et les habitants de cette île qui me fait rêver. A noter que "L'embellie" a été écrit avant "Rosa Candida" mais publié en France après ce dernier.  

 

Un roman original et attachant, à l'image de son héroïne...

Détail important : La voix de la lectrice (Mélodie Richard) colle très bien au personnage de la jeune femme.

 

Des avis très différents sur ce livre :  

Un coup de coeur pour Clara 

une lecture en demi-teinte pour Gambadou  et Theoma

Dasola a été déçue

 

Ma deuxième participation au Challenge des livres et îles de Géraldine (j'avance tranquillement...)

null

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 26/07/2013 09:42


Bonjour Sylire, somme toute, il aurait peut-être fallu que j'écoute ce roman. Bon samedi, bonne baignade, etc.

sylire 26/07/2013 21:57



@Dasola : je me suis demandé si j'aurais autant apprécié en version papier. Ce n'est pas certain ! Bon week-end à toi !



Géraldine 04/04/2013 21:16


Effectivement, les avis sont plus mitigés pour ce titre. Pour ma part, je n'ai encore lu aucun des deux !

sylire 05/04/2013 13:08



@Géraldine : dans ce cas commence peut-être par Rosa Candida ?



Philisine Cave 01/04/2013 21:04


Oui, je suis d'accord pour le recevoir si cela te va : maintennant que je commence à me mettre au livre audio, on ne m'arrête plus !

sylire 01/04/2013 21:31



@Philisine : pas de souci, il faut juste que tu me donnes ton adresse par mail !



Liliba 01/04/2013 16:48


Déçue moi aussi, j'ai trouvé ça rasoir... et puis il pleut tout le temps, beurk !

sylire 01/04/2013 21:30



@Liliba : bah, la pluie, ça me connait alors pas de problème pour moi à ce niveau là. Et je ne me suis pas ennuyée du tout !



Philisine Cave 31/03/2013 12:13


Si je le trouve en livre audio à la bibliothèque, je me jette dessus : je n'ai aucune intention de le lire. Bises

sylire 01/04/2013 14:02



@Philistine : si tu veux que je te l'envoie, fais-moi signe !