Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 00:51

Editions passiflore - nov 2013 

Quand on m’a proposé la lecture de ce livre,  j’ai craqué pour la couverture. Les macarons, j’adore ! J’espérais que ce que j’allais trouver à l’intérieur allait être à la hauteur de « l’emballage ». Je n’ai pas été déçue.

L’histoire est celle de Clotilde, une jeune femme disgracieuse qui essaye tant bien que mal de s’assumer. Lassée du peu d’indulgence de sa mère envers elle, Clotilde décide de quitter le domicile familial pour voler de ses propres ailes. Elle se rend chez sa tante qui possède un immeuble à Bordeaux, espérant que cette dernière pourra la dépanner (au moins dans un premièr temps). La tante en question, une femme impotente au caractère fort, cache derrière son apparence bourrue, un grand coeur. Elle met un logement à la disposition de sa nièce et lui présente les habitants de l'immeuble. Grâce à deux jeunes femmes qui la prennent en main (de façon assez musclée il faut bien l'avouer), Clotilde prend confiance en elle et se décide à chercher un travail. La chance lui sourit, elle trouve LE travail qui lui convient (dans le milieu de l'art) et qui va lui permettre de s'épanouir.

Ce livre m'a fait penser à "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda, en moins léger toutefois. Le destin de Clotilde n'est pas idyllique et les embûches qui se dressent sur son chemin sont de taille. Marie-Laure Nasser nous fait réfléchir avec subtilité sur l'apparence physique et son importance dans notre société. Comment grandir et s'épanouir adulte quand on a été rejeté dans l'enfance à cause de son physique ? Clotilde est très attachante. Courageuse et volontaire, elle tente de s'en sortir. La vie de l'immeuble et de ses habitants est décrite de façon très vivante, on passe un bon moment à les regarder vivre. La ville de Bordeaux, où vit désormais Clotilde est un personnage à part entière et j'ai aimé imaginer cette ville que je ne connais pas. La fin du roman est inattendue, brutale. Elle fait partie des possibles de chaque jour alors je l'ai acceptée...

Un premier roman prometteur.

 Laure est enthousiaste également - Cathulu un peu moins.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ninja 15/04/2014 15:05


J'aime les histoires qui mettent en scène des personnages qui n'ont pas forcément tout pour eux donc je pense que je vais apprécier celle de cette chère Clothilde :)

sylire 16/04/2014 22:24



@Ninja : n'hésite pas à revenir me donner ton avis !



Géraldine 27/01/2014 21:08


C'est cruel une telle couverture !!!

sylire 28/01/2014 21:45



@Géraldine : oui, je ne sais pas comment je ne me suis pas précipitée pour en acheter.



somaja1 19/01/2014 18:26


Un livre qu'on retrouve chaque jour avec plaisir, c'est toujours bon à prendre !

sylire 20/01/2014 13:24



@Somaja : oui, j'aime bien filer sous la couette en me réjouissant de retrouver des personnages avec lesquels je passe chaque soir un bon moment.



Manu 17/01/2014 22:40


Ca me fait aussi un peu penser à "L'élégance du hérisson" que je viens de terminer.

sylire 20/01/2014 13:17



@Manu : oui, c'est vrai mais en moins philosophique.



Sous les galets 16/01/2014 16:21


Je ne suis pas fan de Gavalda alors ça m'arrête un peu...mais cette histoire des apparences et de ce qu'on en fait quand elles ne nous avantagent pas, me tente quand même beaucoup...surtout à
Bordeaux.

sylire 16/01/2014 22:32



@Sous les galets : j'avais aimé "ensemble c'est tout". Je crois que ce qu'elle a fait depuis est moins bon.


"la carapace de la tortue" est plus sombre tout de même.