Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 15:32

      

     Mai 2014 - Mercure de France -153 pages

Le narrateur vit depuis sa plus tendre enfance dans la presqu'île de Quiberon. Il nous raconte le cheminement de sa relation avec Marion, qu'il croisait enfant sur la presqu'île et qui plus tard deviendra sa femme. A l'adolescence, c'est de la mère de Marion qu'il était amoureux, la grande Gaëlle à la beauté atypique, mi-vietnamienne mi bretonne. Il l'observait nager ou jouer au tennis. Le narrateur ne s'intéressera à Marion que plus tard, il est alors étudiant à l'école navale. Aussi belle que sa mère, aussi grande, Marion nage superbement. Mystérieuse, silencieuse, elle l'attire irrésistiblement. Ils décident de vivre ensemble, puis de se marier. Un enfant naîtra, une petite Louise. Mais peu à peu leurs passions respectives les éloignent loin de l'autre. Le narrateur passe de plus en plus de temps à peindre, passion qu'il conjugue avec celle de la mer. Marion pratique la natation intensément, puis se met à la plongée sous-marine.  

Ce roman fort bien écrit offre une réflexion sur l'art, sur l'amour, sur les passions dévorantes qui font le sel de la vie mais parfois isolent, inexorablement. Les descriptions de la mer dans tous ses états sont magnifiques, tout comme le portrait de la belle et mystérieuse Marion, dont la beauté sauvage est mise en valeur par la plume élégante et raffinée d'Olivier Frébourg. Si comme moi vous aimez la mer, la peinture et la Bretagne, ce livre devrait vous séduire. Il m'a enchantée, c'est un joli coup de coeur !

Vous aimez cette couverture ? Elle est représentative de ce très beau roman.

Quelques extraits, qui donnent le ton :

"Elle entra dans la mer. Sans lunettes ni bonnet de bain. Dans son élément. Elle était une charpente ouvrant l'eau. Elle s'immergea jusqu'au cou pour mettre son corps à température avant de tracer en crawl une longue ligne droite. Je sus alors que j'allais épouser cette femme, qu'il me faudrait la peindre. Peindre le silence".

"En mer nous avons l'infini devant nous et nos cartes de navigation nous servent de cadre. Dans la peinture nous avons un cadre dans lequel nous devons trouver l'infini". 

"Nous étions comme deux violons l'un à côté de l'autre, composant apparemment la même musique, réunis dans un concerto unique. Et à y regarder de plus près, les sons, les mouvements n'étaient pas identiques, et même contraires car il fallait se répondre."

L'avis de  Nicole (aussi enthousiaste que moi)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Albertine 06/11/2015 07:57

Je viens de le lire et de le chroniquer, j'ai adoré ce roman !

fayssal 18/04/2015 11:09

Vous aimez lire les Romans?
Notre Cadeau pour vous : Plein de Romans GRATUITS sur :
http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/romans_30.html

Serena Romano 15/08/2014 16:13


c'est un livre très masculin: lisse, poli, bien écrit et le narrateur est très content de lui.  Si vous cherchez des émotions elles sont absentes c'est une descrption assez neutre. Marion ne
convainc pas. Le narrateur ne parvient pas à la faire vivre et ses silences si mystérieux semblent surtout une absence de fantaisie ou de recherche de l'auteur. L'histoire est archi-banale et
répétitive: "peintre ou marin?" le choix cornélien se répète à l'infini sans intéresser. La fin est sans surprise mais arrivé à la 150ème page on est habitué au ronron. Enfin, meme pas une ligne
sur le plaisir ou la sensation de nager alors pourquoi ce titre?

sylire 23/08/2014 09:24



@Serana : moi j'ai été séduite par ce livre et par cette grande nageuse que j'ai imaginée... mais je comprends votre ressenti. 



Loo 16/07/2014 09:27


Pour moi c'est une belle promesse de lecture.

sylire 16/07/2014 22:13



@Loo : toi qui aime la Bretagne, oui, tu devrais aimer.



Fransoaz 15/07/2014 18:39


Ca me ferait plaisir que La grande nageuse fasse un détour par ici, merci d'avance.

sylire 16/07/2014 21:39



@Fransoaz : pas de problème !