Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 23:40

Babel - Lemeac (1995) - 286 pages

Voilà bien longtemps que je voulais découvrir Michel Tremblay, l'un des auteurs québécois les plus connus en France. J'ai choisi ce titre parmi d'autres car il est le premier tome d'un cycle : "Les Chroniques du Plateau Mont-Royal", dont j'avais entendu parler à de nombreuses reprises, notamment par nos amies blogueuses québécoises.

"La grosse femme d'à côté" nous entraîne dans un quartier populaire de Montréal, la journée du 2 mai 1942. Nous suivons les habitants du Plateau Mont-Royal dans leur quotidien. Une famille se place au centre de cette chronique, celle de la vieille Victoire qui, bien que quasi-impotente, a toujours le dernier mot dans la maison. Autour d'elle, ses enfants et petits-enfants. Cette famille habite un quartier haut en couleur avec ses querelles de voisinages et ses petites histoires, ancrées dans la grande histoire. Nous sommes en 1942, en pleine guerre mondiale. Une guerre suivie de loin par un pays qui subit les évènements sans se sentir vraiment concerné.

Les dialogues sont relatés en langue orale, ce qui permet, en quelque sorte, de lire "avec l'accent". Une petite idée de ce que cela peut donner : « Vous parlez tu-seule, à c't'heure ? » Rose se tenait dans la porte, la bouilloire à la main. « J'ai toujours parlé tu-seule parce que j'ai jamais rencontré parsonne d'assez intéressant pour y parler vraiment. » Mais l'effort de déchiffrage freine un peu la lecture, ce sera mon bémol. Un demi bémol toutefois car le texte perdrait une partie de son charme sans ces dialogues.

L'auteur met l'accent sur le regard que l'on portait à l'époque sur la maternité.  : "Et quand une femme « un peu trop enceinte » passait dans la rue Mont-Royal, les regards se détournaient comme si elle avait été un objet obscène, honteux, et il se trouvait toujours une grenouille de bénitier ou un mangeux de balustres pour lui dire : « Le dernier mois, d’habetude, les femmes restent chez eux…" Cette année-là, à Montréal, de nombreuses femmes se trouvèrent enceinte. Certaines naissances étaient sans nul doute une stratégie mise en place par les couples pour éviter les départs à la guerre. L'héroïne "malgré elle" de cette histoire est la belle-fille de Victoire, "la grosse dame". Elle fait partie de ces femmes honteuses d'être enceintes, et ce d'autant plus qu'elle a 42 ans, un âge déplacé à l'époque pour attendre un bébé.

J'ai bien apprécié l'ambiance de ce roman, avec son humour sous-jacent, sa petite touche de fantastique, ses personnages hauts en couleur et ses dialogues pittoresques. Mais je n'ai pas trouvé la lecture très aisée : de nombreux personnages, une histoire qui n'en est pas vraiment une, une lecture ralentie par les dialogues québécois... Une découverte intéressante mais je ne suis pas certaine de lire les opus suivants.

 

Avez vous un autre livre de l'auteur à me conseiller en dehors de ce cycle ?

      Lu dans le cadre de "Québec en septembre"

Hélène a lu le même titre 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mathieu L Bouchard 03/08/2015 05:13

Je vois que la maison d'édition est incapable d'écrire le titre correctement : il manque un accent grave. Ça découle peut-être du manque d'habitude des hexagonaux à mettre des accents sur les majuscules même si ces mêmes accents sont considérés très essentiels sur des mots dont la seule différence est d'être écrits en minuscules... :-P

sylire 03/08/2015 08:56

Effectivement...

fayssal 18/04/2015 11:03

Vous aimez lire les Romans?
Notre Cadeau pour vous : Plein de Romans GRATUITS sur :
http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/romans_30.html

Fransoaz 23/09/2014 11:50


Je te propose les mêmes bonbons que d'autres. Je n'y ai pas ressenti la difficulté de lecture que tu mentionnes pour La grosse femme d'à
côté....

sylire 24/09/2014 07:14



@Fransoaz : je retiens les bonbons assortis qui semblent faire l'unanimité.



Géraldine 22/09/2014 20:40


Entre tes bémols et le sujet qui ne me tente pas, je passe !!!

sylire 24/09/2014 07:09



@Géraldine : disons que c'est une curiosité !



sous les galets 17/09/2014 06:57


Je crois que je n'ai jamais lu québecois, mais l'histoire de celui-là me tente bien, mais si tu as été freinée dans ta lecture, ça me fait peur....d'autant que je ne te sens vraiment pas très
enthousiaste (quand on n'envisage pas la suite généralement, c'est qu'on est moyennement content de sa lecture....)

sylire 17/09/2014 21:16



@Sous les galets : sur le moment je n'étais pas partante pour continuer la série mais tout le monde m'encourage à persister alors je ferai peut-être l'effort. Ou alors, je partirai sur un
autre livre de Tremblay. Pour l'accent, je te conseille la série BD "Magasin Général" beaucoup plus facile à lire.