Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 10:45

La mer noire

Sabine wespieser - 2010 - 214 pages

 

Ce soir, Tamouna va fêter ses 90 ans en compagnie de sa famille, dans l’appartement que sa santé ne lui permet plus de quitter. Un invité un peu particulier doit se joindre à eux, du moins Tamoura l’espère. Il s’agit de Tamaz, qu’elle a connu en Géorgie dans sa jeunesse et qu’elle a revu plusieurs fois au cours de sa vie. Entre Tamaz et elle, c’est une suite de rendez-vous manqués et un amour qui ne s’est jamais éteint.

Tamoura est une vieille géorgienne qui vit à Paris depuis l’âge de 15 ans.  Sa famille a quitté la Géorgie en 1921 au moment de l’arrivée des Bolcheviques. Son père était un opposant. Il voulait continuer le combat tout en mettant sa famille à l’abri. Les chapitres alternent le passé et le présent et progressivement nous reconstituons la vie de Tamoura enfant, puis dans cette communauté d'exilés géorgiens. L’histoire est racontée par fragments, au fil des souvenirs de la vieille femme.

C’est un très beau livre, d’une grande sensibilité, qui rend hommage à une communauté, celle dans laquelle a vécu Kethévane Davrichewy. La romancière nous raconte le déchirement de l’exil, puis l’intégration dans un pays, quand il faut repartir à zéro dans le dénuement et la pauvreté.  Elle nous offre le portrait d’une femme qui, à  la fin de sa vie, a atteint une forme de sérénité, malgré les épreuves et les renoncements. C'est aussi une belle histoire d'amour. Dans la seconde partie du livre, on est suspendu au souffle de Tamoura, ne pouvant quitter son récit.

nullUne très jolie lecture.

 

Des tas d'avis chez Calepin

 

Affiche_2011.jpgIl est en lice pour le Prix Cézam 2011

 Ce livre a obtenu « Le Prix Landerneau 2010 ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nina 02/01/2011 21:47



Ton article me donne envie de le lire, j'aime bien cet éditeur ces choix éditoriaux sont intéressants.



sylire 03/01/2011 22:03



@Nina : tout à fait d'accord avec ce que tu dis de cet éditeur. Quant au livre, je ne peux que te le conseiller. C'est une très belle lecture.



Marie 29/12/2010 11:44



Ce livre a l'air très beau ! J'aime les thèmes qui y sont abordés ! Un titre de plus noté dans ma liste...


 



sylire 03/01/2011 22:02



@Marie : tu ne seras pas déçue !



Loula 20/12/2010 10:36



J'avais repéré e livre à sa sortie, si je n ema trompe pas j'ai lu des titres jeunesse du même auteur qui étaient très bien aussi...



sylire 20/12/2010 18:59



@Loula : A l'occasion je tenterai ses livres jeunesse.



Karine:) 19/12/2010 23:55



Sais-tu, tu es la première à me donner envie de lire ce livre.  Un jour, en poche!



sylire 20/12/2010 18:49



@Karine : ravie d'avoir été convaincante !



antigone 19/12/2010 19:57



J'en ai pas mal entendu parler, et en bien, on verra s'il croise un  jour mon chemin, en poche certainement. Bon courage pour ta dernière ligne droite avant la pause (vu ton blog-it) !!



sylire 19/12/2010 21:00



Merci Antigone, bonne pause à toi aussi ! Oui, note ce livre, il te plaira certainement, notamment par son originalité. Il doit y avoir assez peu de livres qui parlent des
exilés géorgiens en france.