Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 23:13

Audiolib 2014 (Actes Sud 01/14) Lu par Chloé Lambert - 7 h 41 d'écoute

Pour ceux et celles qui n'auraient pas entendu parler de ce livre (on ne sait jamais), voici un bref résumé de cet "OVNI" qui n'est ni un roman, ni une biographie, ni un documentaire...

La petite communiste qui ne souriait jamais n'est autre que Nadia Comaneci, la célèbre gymnaste née au début des années 60 qui époustoufla les téléspectateurs du monde entier en réussissant un sans-faute mémorable aux olympiades de Montréal, en 1976. Souvenez-vous (ou découvrez- le si vous n'avez pas l'âge de l'avoir vu à la télévision à l'époque).

 

Lofa Lafon nous raconte comment cette jeune fille de 15 ans est parvenue à un tel exploit. Nous sommes alors en Roumanie, en plein régime communiste. Le sport est encouragé par les pouvoirs publics qui s'en servent comme vitrine aux yeux du monde. Nadia Comaneci est le produit d'un entraineur opiniâtre et prêt à tout pour conduire ses "élues" au podium. La jeune fille est consentante. Elle accepte les règles du jeu, les privations, l'abandon des plaisirs de son âge. Elle est ambitieuse et déterminée. La partie du livre concernant l'entrainement des jeunes filles et les compétitions sportives est celle qui m'a le plus intéressée. J'ai bien aimé également l'évocation du contexte de l'époque : le régime communiste, les Ceausescu, les relations de la Roumanie avec le reste du monde.

Ce qui m'a gênée, ce sont les parties où l'auteure imagine un dialogue entre elle-même et la gymnaste. Lola Lafon  précise clairement dans la préface que ces échanges sont fictifs mais le résultat est troublant. Par ailleurs, la Nadia Comanenci des conversations ne respire pas la sincérité. Elle entretient une certaine confusion dans le déroulement de sa vie. C'est voulu par l'auteure pour montrer qu'il subsiste des zones d'ombre au tableau, qu'il n'y a pas une seule et même interprétation de ce qui s'est passé en Roumanie à l'époque, mais je ne me suis pas sentie à l'aise avec ce procédé. Ces dialogues reflètent-ils l'état d'esprit de la gymnaste, ou pas du tout ? Je me suis demandé comment les dialogues étaient retranscrits dans la version papier. Peut-être apparaissent-ils en italique, marquant la frontière entre le réel et le supposé ? Avec la version audio, je n'ai pas suffisamment senti cette séparation.

En dépit de ces bémols, c'est une écoute globalement intéressante.

Une écoute commune avec Enna - Sandrine - Saxaoul - Liliba 

Je remercie la copine qui m'a prêté ce livre.

photo (15)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JP Leroy 17/01/2017 20:15

Merci pour vos commentaires. Voici les miens: http://la-petite-communiste.blogspot.com

fayssal 18/04/2015 11:03

Vous aimez lire les Romans?
Notre Cadeau pour vous : Plein de Romans GRATUITS sur :
http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/romans_30.html

Emma 24/09/2014 11:13


Je ne suis vraiment pas tentée par ce livre, et ce dpuis le début.

sylire 26/09/2014 07:07



@Emma : il n'est pas inintéressant loin de là mais nous sommes nombreux à avoir tiqué sur cette conversation fictive avec Nadia C.



Géraldine 22/09/2014 22:03


Je l'ai emprunté à la bib et l'ai rendu sans le lire, faute de temps et pour ne pas le monopoliser trop longtems pour rien. Je le réemprunterai plus tard, quand ma PAL urgente sera réduite à
néant !!!

sylire 24/09/2014 07:10



@Géraldine : es-tu sûre qu'elle se réduira un jour à néant, ta PAL urgente ? 



sous les galets 17/09/2014 06:58


Comme toi, j'ai été très gênée par le postulat de départ de ce roman, vraiment, il y a quelque chose de malhonnête dans son traitement de Nadia C. et je crois que ça m'a un peu gâché ma lecture,
très intéressante par ailleurs;...

sylire 17/09/2014 21:17



@Sous les galets : on se rejoint totalement sur celui-cà, alors.