Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 00:22

 

      

Edtions thèlème - lu par Michel Vullermoz - traduit de l'anglais (américain  par Pierre Furlan)

Nous sommes en 1936, dans la Réserve des Aidirondacks aux Etats-Unis. Le peintre Jordan Groves est invité à passer la soirée du 4 juillet (jour de l'Independance Day) dans la maison de vacances d'un éminent chirurgien. Arrivé en hydravion, Jordan est accueilli par la belle et sulfureuse Vanessa Cole, fille unique du chirurgien. Cette dernière, ravie de l'apparition d'un invité qui détonne avec les amis de ses parents, tente de le charmer. Au terme de la soirée, Jordan rentre chez lui à la fois fasciné et dérouté par la personnalité de la jeune femme. Il ne tardera pas à la rencontrer de nouveau...

Cette première partie du livre est lente et un peu ennuyeuse. On ne sait pas où on va, l'ambiance est pesante, j'ai pensé à "Gatsby Le Magnifique" de Fitzgerald. Puis l'histoire s'accélère. Vanessa commet un acte inqualifiable et embarque dans sa folle entreprise Jordan Groves et un garde de la réserve (l'amant secret de l'épouse de Jordan). Une tension s'installe, qui monte crescendo. Qui est Vanessa Cole : une malade, une victime, une folle, une manipulatrice ou tout à la fois ?

J'avais lu plus de mal que de bien au sujet de ce livre. L'occasion se présentant pour moi de l'écouter, je me suis laissé tenter, n'ayant jamais été déçue par l'auteur. Si le début de l'écoute a été laborieux, j'ai fini par me laisser embarquer par l'histoire que j'ai trouvée au final originale et surprenante. Les personnages sont ambigus, leurs personnalités complexes. J'ai évoqué dans mon résumé l'histoire principale mais les histoires secondaires m'ont captivée également (la relation de la femme de Groves avec le garde de la réserve, notamment). A noter que le cadre majestueux dans lequel se déroule l'histoire lui donne une dimension tragique supplémentaire.

La voix de Michel Vullemoz est un peu monotone, dommage.

Un bon roman mais qui ne s'apprivoise pas d'emblée.

les avis de Manu  de Saxaoul (que je remercie pour le prêt) et de Gwenaelle

Lu dans le cadre d'une lecture commune autour de Russel  Banks (challenge US)

Les avis de Valentine et de Mrs B

challengeus

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 05/03/2014 19:20


Je le trouve bien en-dessous des autres romans que j'ai lus de Russel Banks mais c'est vrai que le cadre est somptueux.

sylire 06/03/2014 15:37



@Manu : effectivement, je le trouve aussi moins bon que les autres que j'ai lus. Mais bien quand même !



Noctenbule 28/02/2014 16:50


Tu penses le lire en version papier pour compenser la voie du lecteur? 

sylire 06/03/2014 15:31



@Noctembule : non, je me contenterai de la version audio. Je n'ai pas aimé au point de le relire.



claudialucia 27/02/2014 19:02


D'accord, Je me suis trompée! mais alors le blogoclub il est prévu pour quelle date?

sylire 28/02/2014 07:16



@Claudialucia : c'est demain avec "Alice Munro".



Géraldine 21/02/2014 20:50


Si les débuts sont laborieux, je préfère m'abstenir et découvrir cet auteur sans risque de déception !

sylire 22/02/2014 18:00



@Géraldine : si tu n'as jamais lu l'auteur, je ne te conseille pas de commencer par celui-là, effectivement.



Gwenaelle 21/02/2014 18:18


Je suis contente que tu l'aies apprécié pour finir. C'est vrai que la nature lui donne une dimension supplémentaire. 

sylire 22/02/2014 17:59



@Gwen : j'ai persévéré grâce à ton avis. Je me suis dit que si tu avais aimé, je ne pouvais pas être totalement déçue.