Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 00:36

null                                          Edition Poche : "J'ai lu" 2010 480 pages

                                               (Le Rouergue : 2008)     

Après la déferlante de louanges, de billets et de prix sur ce livre sorti en 2008, j’ai préféré attendre quelque temps pour le savourer tranquillement. J’ai choisi un soir de tempête car je savais que l’histoire commençait par une scène de gros temps.  Je n’ai pas eu de mal à me mettre dans l’ambiance, ayant vécu mon enfance sur la cote bretonne. J’imagine aisément la mer déchainée, le vent, les embruns…

Passé cette épisode tumultueux, c’est le calme qui s’installe. Nous sommes à la Hague en hiver. Une femme s’est réfugiée dans ce lieu pour tenter de surmonter dans le calme la mort de son compagnon. Elle est ornithologue et passe ses journées à arpenter les côtes pour observer les oiseaux migrateurs. Curieuse et ouverte aux autres malgré son chagrin, elle va vers la population et s’intègre au village, écoutant les confidences, devinant les secrets des uns et des autres…

Le jour de la tempête, elle a croisé un homme qui l’a intriguée, un certain Lambert. Il est venu mettre en vente la maison famiale, qui n'est plus occupée. Attirée par le coté sombre de l’homme, elle s’intéresse à lui et apprend que sa famille a vécu un drame autrefois. La narratrice interroge discrètement les habitants du village et tente de dénouer les fils de l’histoire…

Lambert quitte régulièrement le village et revient. La narratrice se reconstruit peu à peu, profitant de ses moments de solitude pour songer à son ancien compagnon et apprivoiser son absence définitive. Vivre à ce rythme tranquille, l’espace de plusieurs soirées, m’a fait beaucoup de bien. L’intrigue autour de la famille de Lambert avance lentement mais qu’importe, ce n’est pas un thriller.

Un très beau roman…

                                          

                                                                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anjelica 02/02/2012 18:14


j'hésite encore...

sylire 02/02/2012 22:41



Bonjour Anjélica ! En poche, tu ne prends pas trop de risque...



Fransoaz 02/02/2012 14:19


Comme toi, je m'étais laissée emporter par les déferlantes dans un environnement qui me convient bien.

Midola 01/02/2012 09:48


Je ne l'ai pas encore lu et c'est la deuxième fois cette semaine qu'on me donne envie de me plonger dedans ! Mais l'épaisseur du roman et mon obligation à lire par tout petit bout me font
vraiment hésiter. Il serait peut-être plus sage de la garder pour plus tard.

sylire 01/02/2012 22:16



@Midola : je l'ai lu aussi par petits bouts, sur une dizaine de jours. Cela ne pas pas dérangée.



moustafette 01/02/2012 09:43


Ce livre restera pour moi un de mes plus beaux moments de lecture. Je suis sûre que tu apprécieras aussi énormément Dans l'or du temps, des personnages aussi très attachants. 

sylire 01/02/2012 22:15



@Moustafette : j'ai h^ate de retrouver l'univers de Claudie Gallay mais je ne voulais pas les lire coup sur coup pour ne pas trop comparer.



Hélène 31/01/2012 11:25


J'aime beaucoup ce roman qui rend bien l'atmosphère de ce petit bout du monde...

sylire 31/01/2012 22:24



@Hélène : on le quitte à regret. Je dois dire que je l'ai lu tranquillement pour ne pas le finir trop vite. J'étais si bien !