Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 17:49

     

le seuil - 2010 - 319 pages

Nous sommes en 1989 aux Etats-Unis. Joshua Hopper est chargé d’enquêter sur un chantier ferroviaire entrepris au Mexique dans les années 50 et qui n’a jamais abouti. Ce chantier a pourtant coûté des sommes phénoménales à la firme Pullman, initiatrice des travaux. Joshua ne retrouve qu’un seul témoin de l’époque, un ouvrier qui a travaillé sur ce chantier, en plein désert, pas très loin de la frontière avec les Etats-Unis. Cet homme, Gris Bandejo, le mène sur les traces de l’ingénieur français, Georges Bernache, chargé de diriger le chantier.

 

Nous comprenons bien vite que l’histoire du chantier est mêlée de façon très surprenante à l’histoire non moins étonnante de l’ingénieur français et de sa famille.  Dans une ambiance envoûtante liée à la présence du désert et à l’histoire ancestrale du Mexique, nous avançons pas à pas dans la construction d’un mystérieux tunnel où travaillent des « hommes couleurs », personnages assez inquiétants. Aux portes du chantier, dans une belle maison, grandissent les enfants Bernache. Deux d’entre eux se trouvent mêlés successivement à l’histoire du chantier, pour le malheur de leurs parents…

 

La véritable finalité du chantier et son détournement nous donnent quelques clés pour comprendre le Mexique de ces années-là. De ce point de vue, le roman est assez passionnant. Malheureusement, je suis restée extérieure à l’histoire de la famille Bernache, comme si les personnages étaient insaisissables, à l’instar du chantier qu’ils dirigent. C’est peut-être voulu par l’auteur, pour conforter le côté étrange de l’histoire, mais je dois dire que cela m’a un peu frustrée. Il n’en reste pas moins que ce premier roman est très ambitieux et pour le moins original.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kornaline 11/08/2010 10:10



Effectivement, cette lecture est loin d'être facile ... !


Mais une fois arrivée au bout, et avec un peu de recul, j'ai été emballée !


http://blog.elle.fr/des-pages-et-des-petales/les-hommes-couleurs-de-cloe-korman/



Nina 27/06/2010 23:28



Avant je lisais tous les prix Inter, l'année dernière je n'ai pas tenté de lire "Zone" en fait dans ma bibliothèque beaucoup de lecteurs n'ont pas aimé, du coup cette année je l'ai commandé mais
personne ne l'a encore réclamé. Ton billet n'est pas trop enthousiasme, je le lirais pour voir......



sylire 28/06/2010 23:29



@Nina : je ne suis pas certaine que ce livre plaise à un large public. Je n'ai pas lu zone. Il ne me tentait pas du tout.



valérie 07/06/2010 18:34



Je relis ton billet, après l'actualité du jour. Une lecture en demi-teinte pour toi alors.



sylire 07/06/2010 22:15



@Valérie : oui, en demi-teinte, c'est vrai. C'est une lecture assez difficile, intéressante mais il faut être motivé par le sujet. Ce n'est pas une lecture tout public, j'ai hâte d'avoir
d'autres avis car je suppose que des blogueurs vont le lire, vu sa nouvelle notoriété.



gangoueus 20/03/2010 00:29


L'idée de ce roman me semble très intéressante. Je garde la référence dans ma tête... Chloe Korman.

Merci pour cette découverte.
Gangoueus


sylire 21/03/2010 12:45


Avec plaisir Gangoueus !


Joelle 26/02/2010 08:54


Le thème m'aurait assez attirée mais ta tiédeur calme mon envie ! Je ne le prendrai que 'il me saute dans les mains à la biblio ... on ne sait jamais ;)


sylire 27/02/2010 10:56


@Joelle : tiédeur calme... Oui, c'est cela, mais je suis tout de même ravie de l'avoir lu, c'est un curieux voyage au Mexique !