Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 23:38

  Le 5è Prix des lectrices Confidentielles !Voici mon classement pour le Prix Confidentielles...  

J'ai eu du mal à déterminer mon favori car je n'ai pas eu de gros coup de coeur. J'ai fait toutefois de belles découvertes (principalement les cinq premiers).

Parmi ceux qui sont classés dans les cinq derniers, j'ai sentiment d'être passée à côté de deux d'entre eux : "Demain j'arrête" et "Au pays des kangourous" (si j'en crois les avis des autres membres du jury). 

 La participation à ce prix en tant que jury a été une expérience assez prenante car le délai était assez court (heureusement que j'étais en partie en vacances durant ces lectures) mais ça m'a bien plu. J'ai bien aimé comparer mes points de vue avec ceux des autres particpants. Je serai partante pour retenter l'aventure. 

Il ne me reste plus qu'à attendre le nom du lauréat (lauréate)... Le jury est composé de 10 blogueurs

 null

 Mon classement, donc, par ordre de préférence...

 

1 Grâce, par Delphine Bertholon (JC Lattès)

J'ai beaucoup aimé ce récit, fort bien mené et intelligemment construit. D'emblée, j'ai été envoûtée par l'atmosphère qui s'en dégage. La tension psychologique créée par la romancière m'a tenue en haleine jusqu'au dénouement.

Un très bon moment de lecture !

2 Et puis, Paulette..., par Barbara Constantine (Calmann Levy)

Je craignais d'être rebutée le côté un peu "guimauve" de l'histoire mais non, je me suis surprise à tourner les pages le sourire aux lèvres, enchantée par cette lecture "bonbon" qui donne du baume au cœur.

Une histoire vraiment craquante !

3 Ainsi puis-je mourir, par Viviane Moore (10-18)

J'ai aimé l'atmosphère de ce roman, le mystère qui peu à peu s'installe, les va-et-vient entre le présent et le passé, les doutes d'écrivain de Gabrielle... L'histoire de Marguerite, qui a vécu sous le règne d'Henri IV est passionnante. On glisse sans cesse d'une époque à l'autre, de la fiction au réel, sans se perdre.

Une belle plume que je suis contente d'avoir découverte grâce à ce prix !

4 Juste avant, par Fanny Saintenoy (Flammarion)

Au fil de cette tendre et muette conversation, nous traversons le siècle dernier, au travers des souvenirs de l'une et de l'autre. C'est texte assez simple au niveau de l'écriture mais il est en phase avec le personnage de la vieille dame qui se meurt...

Un premier roman simple et touchant

5 Les sacrifiés, par Juliette Morillot (Belfond)

La construction du roman est complexe mais bien menée, à la manière d'un thriller psychologique. Une fois commencé, je ne l'ai plus lâché. J'en suis sortie un peu sonnée avec des interrogations.

Un roman à la fois dérangeant et passionnant...

6 Une femme seule, par Marie Vindy (Fayard)

On ne s'ennuie pas un instant car l'enquête fait pas mal de tours et de détours avant que le coupable ne soit démasqué. Je ne sais pas si Marie Vindy a l'intention de faire mener à son gendarme de nouvelles enquêtes. Si c'est le cas, je me laisserai certainement tenter, ne serait-ce que par curiosité. Je me demande si elle le fera tomber amoureux à chaque fois, son beau gendarme...

Un bon polar !

7 La petite, par Michèle Halberstadt (Albin Michel)

En esquissant le portrait de cette enfant, la romancière démontre qu'il n'y a pas d'âge pour être malheureux et qu'l est bien difficile, parfois, de grandir... Le sujet n'est pas banal, l'écriture est fluide et j'ai lu cet ouvrage quasiment d'une traite.

Un bon roman, un peu court...

8 Le corail de Darwin, par Brigitte Allègre (Actes Sud)

Si j'ai adhéré totalement à l'histoire et beaucoup aimé les personnages, la construction de ce livre ne m'a pas convenue. C'est vraiment dommage car l'écriture est pleine de charme et le thème accrocheur.

Une histoire originale, une lecture en demi-teinte.

9 Couleur champagne, par Lorraine Fouchet

J'ai trouvé l'histoire parallèle plus vivante que le journal lui-même, un peu longuet par moment. Le côté historique du roman est intéressant, notamment l'histoire du champagne Mercier, que je ne connaissais absolument pas.

Une lecture intéressante en dépit de quelques longueurs

10 Demain j'arrête, par Gilles Legardinier (Fleuve noir)

Voilà un livre que je n'aurais jamais lu s'il n'avait pas fait partie des livres en lice pour le prix Confidentielles : une histoire d'amour gentillette avec un peu de suspense, une bonne dose d'humour et quelques larmes pour qu'il ne manque rien. Je l'ai lu avec plaisir mais bon... vite lu et vite oublié.

Peut-être ai-je passé l'âge de trouver de l'intérêt à ce genre d'histoires ?

11 La femme et l'ours, par Philippe Jaenada (Points)

Cette histoire est trop alcoolisée à mon goût et je n'ai pas adhéré à la tournure que prend l'histoire à la fin du roman (on nage dans le glauque...). En revanche, j'ai bien aimé la plume de l'auteur et son humour. Il fait preuve d'une bonne dose d'autodérision et j'aime ça !

Un auteur à découvrir avec un autre titre, peut-être ?

12 Au pays des kangourous, par Gilles Paris (Don Quichotte)

J'avais un à-priori positif sur ce livre (la couverture, la 4ème de couverture...) mais hélas je me suis ennuyée durant une bonne moitié du roman (la partie centrale) et j'ai sauté pas mal de pages. Un personnage énigmatique, une petite fille, intervient régulièrement dans le récit. Elle a aiguisé un peu ma curiosité mais pas suffisamment pour me tenir en haleine.

Dommage...

13 Vous prendrez bien une tasse de thé ?, par Claude Keller (Plon)

Que dire sur ce livre étrange ? Me voilà bien embarrassée. Je l'ai lu sans déplaisir, mais je n'ai pas compris si c'était un livre purement distrayant ou s'il y avait un message au travers des lignes et à côté duquel je suis passée. Que vient faire Sigmund Freud dans cette histoire ? Quel est son rôle ?

Un livre distrayant, une écriture fluide mais je ne suis pas certaine d'avoir tout compris…

14 Mon père, c'était toi ? par Vincent Pichon-Varin (Le Cherche-Midi)

j'ai lu ce livre en diagonale, je l'avoue, ne parvenant pas à trouver grand intérêt à cette histoire d'héritage. Une histoire rocambolesque et gentillette, une écriture banale, des dialogues un peu creux. Voilà en résumé ma perception de ce roman.

    .

Partager cet article

Repost 0
Published by sylire - dans Des prix...
commenter cet article

commentaires

Lizouzou 08/11/2012 14:56


J'ai également placé "Grâce" en tête et "Et puis Paulette" est dans mon top 3 ! :)

sylire 08/11/2012 21:18



@Lizouzou : il me tarde de connaître le gagnant...



Géraldine 31/10/2012 20:31


Ton classement est bien différent de celui de l'irrégulière ! Pour ma part, je n'ai lu que Au pays des kangourous que j'ai beaucoup aimé !

sylire 06/11/2012 22:14



@Géraldine : je ne sais pas ce qui s'est passé avec les kangourous... Tout le monde à aimé sauf moi



Moka 20/10/2012 13:30


On a reçu un mail pour la publication de nos classements ? Parce que du coup, je n'ai pas encore publié mon billet...

sylire 21/10/2012 23:20



@Moka : ben, non, j'ai vu que d'autres le faisait alors j'ai fait de même... On n'a pas eu beaucoup de consignes...



Midola 19/10/2012 22:23


Aïe, les deux titres que j'ai lu et qui correspondent aux deux premiers de ton classement ne m'ont pas convaincue... 

sylire 21/10/2012 23:19



@Midola : pourtant, en général, nous avons des goûts assez proches



antigone 19/10/2012 21:08


Et c'était intéressant de te suivre... avec des titres souvent inédits sur la blogo. ;)

sylire 21/10/2012 23:19



@Antigone : oui, c'est vrai que ce prix n'a pas repris les titres dont on a beaucoup parlé sur la blogo et dans les médias en dehors de "Et puis Paulette".