Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 23:58

Le Serpent à Plumes 2011 - 375 pages - traduit du Suédois par Lucile Clauss et Max Stadler

Deux voix différentes nous racontent le parcours d’Abbas, un tunisien qui a émigré en Suède à l’âge adulte, après avoir rencontré une jeune suédoise de passage en Tunisie. La voix principale est celle de leur fils aîné, un jeune écrivain qui a toujours vécu en Suède, et qui a dans l’idée d’écrire la vie de son père, aujourd’hui disparu on ne sait où. La seconde voix est celle du meilleur ami d’Abbas, Kadir, resté en Tunisie. Apprenant le projet du jeune homme, Kadir veut lui apporter son aide, lui donnant quelques pistes pour mieux appréhender le parcours chaotique de son ami. Le récit du jeune homme (nommé Jonas Hassen Khemiri, tout comme l’auteur du roman…) alterne avec les mails du vieil ami, personnage un peu énigmatique dont on ne sait trop quand il raconte la vérité et quand il l’arrange à sa façon.

 

Tout cela donne le portrait très vivant d’un homme, de l’enfance à l’âge adulte. Jonas s’est beaucoup affronté à son père, ne comprenant pas ses choix. Avec le temps, il se montre plus tolérant. Il comprend désormais que son père a tout fait pour s’intégrer en Suède, redoublant d’efforts pour tenter de vivre de sa passion, la photographie, tout en nourrissant sa famille. Nous, lecteurs, découvrons une Suède raciste et peu ouverte.

 

Voilà un livre original par sa forme, qui propose une réflexion intéressante sur les problèmes de culture et d’intégration. La langue est riche et imagée, un peu déroutante au début mais on s’y fait très vite. A noter aussi, les clins d’œil à quelques photographes célèbres (comme Robert Capa).

Un jeune auteur suédois qui sait faire preuve d’originalité !

Les avis enthousiastes d'Alice Incoldblog - Keisha - Cécile

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine:) 22/05/2011 14:32



Je l'ai noté déjà et je reste tentée.  Je vais attendre une éventuelle sortie poche, par contre... Le serpent à plumes, ce n'est presque pas trouvable ici et commander en français, c'est le
bordel!  Donc, patience, patience!



Kathel 04/05/2011 16:43



Repéré et noté chez Keisha et Incolblog... Tu me confirmes donc qu'il devrait me plaire ! En plus cette histoire de photographes célèbres m'intrigue, je viens de voir une expo de Robert Capa et
Gerda Taro.



sylire 05/05/2011 22:44



@Kathel : tu as vu l'expo, quelle chance ! Je ne sais pas si tu as lu "en attendant Robert Capa". Si ce n'est pas le cas je te le conseille vivement !



Stephie 30/04/2011 10:04



Je note, ton avis aiguise ma curiosité. Et puis, je trouve la couverture très réussie.



sylire 30/04/2011 11:04



@Stephie : c'est un livre qui fait son petit bonhomme de chemin sur la blogosphère...



anjelica 29/04/2011 15:39



je vais le proposer à mon  homme et ma fille.



sylire 30/04/2011 11:03



@Anjélica : c'est une bonne idée...



Aifelle 29/04/2011 13:30



C'est l'auteur que je n'ai pas réussi à trouver au salon du livre. Un de moins dans ma PAL ce jour-là, mais il est toujours noté



sylire 30/04/2011 11:03



@Aifelle : je crois que cela peut s'arranger...