Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 23:05

 

   

TRIARTIS (correspondances intempestives) - mars 2010 - 120 pages 

 

Nos premières sensations sont ancrées en nous mais inatteignables par la mémoire. Dotée d’une très jolie plume, Isabelle Cousteil a eu l’idée d’écrire le journal intime d’un tout petit. Nous le suivons de la maternité à la maison-péniche où il grandit et s’épanouit sous le regard bienveillant de sa maman. Le texte se lit lentement et se déguste : 

Les premières lignes pour vous mettre l’eau  la bouche :

« J’ai quatre ans et des poussières. Pas des poussières de passé, ces poussières jaunies qui mettent les larmes aux yeux parce qu’elles piquent le coeur. Non ! Des poussières propres et gaies, des poussières de sable et de peluche, des poussières de moutons ramassés sous les meubles-cabanes où il fait bon se cacher… »    

C'est un récit poétique et plein de joie de vivre, bien qu’émouvant vers la fin : Aucun bonheur n’est à l’abri  d’une « tuile » qui parfois tombe de façon brutale et cruelle. Le petit loup en fera le douloureux apprentissage. Je ne pense pas me tromper en disant que derrière ces lignes, se cache une maman attentionnée qui a voulu laisser à son enfant un témoignage des tendres premières années passées au sein du cocon familial. C’est une jolie idée et le résultat tout à fait réussi.

 

Je découvre avec ce roman la petite maison d’édition « Triartis » et sa collection «correspondances intempestives », qui mérite qu’on s’y attarde… 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Je n'ai pas eu l'occasion encore de lire cet ouvrage, mais j'ai lu ses nouvelles "Passagères" et il faut avouer qu'Isabelle Cousteil n'est pas dénuée de talent.
Répondre
S


Merci pour votre visite Clawdeen



F


ce livre est un (trop court) moment de bonheur, une petite bulle d'émotion.


A lire et à faire lire.



Répondre
S


Nous sommes d'accord. Merci pour votre visite Françoise !


 



V


Je n'avais encore jamais rencontré de loup avec plus étourdissants ramages et plumage(d'auteur). Toutes les femmes doivent lire ce livre : Les mères, celles qui le seront, et celles qui ne le
sont pas. Même combat pour les pères. Et quant aux hommes qui ne veulent pas d'enfant, soit dit sans aucune agressivité, voire avec tendresse, cette lecture est nécessaire à leur santé mentale.



Répondre
S


@Victoire : tout d'abord bienvenue sur ce blog.


C'est un livre à offrir aux jeunes parents (entre autres !)


 



G


Comme dirait Clara, on dirait que tu es tombée sur une pépite! Te voilà dénicheuse de talents, maintenant! En tout
cas, ton billet donne très envie de lire cette jolie histoire.



Répondre
S


@Gwenaelle : on trouve effectivement de très jolies choses dans les petites maisons d'édition.



C


Sylire, aurais-tu décidé ( par hasard) de me noyer sous des lectures ? Comment veux-tu qu'avec un tel avis, je reste insensible ?



Répondre
S


@Clara : l'écriture est très belle... j'ai vraiment été séduite.