Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:25

    Le quai Voltaire - avril 2013 - 412 pages - traduit de l'anglais par Anouck Neuhoff 

Mirtle et Annie sont inséparables depuis l'enfance. Différentes l'une de l'autre à tous points de vue, leur amitié est souvent houleuse. Toutes deux femmes de marins, elles se retrouvent pour des parties de cartes quand leurs maris sont en mer. Les confidences sont de mise, bien que chacune ait son jardin secret. Au fil du roman, nous découvrons que leur amitié n'est peut-être pas bâtie sur des bases si solides qu'il n'y paraît.

Dans ce village de pêcheurs, au fin fond de l'Écosse, le niveau de vie n'est pas très élevé mais Mirtle s'en contente, peu matérialiste. A l'inverse, Annie n'est jamais satisfaite de son sort, harcelant son mari pour en avoir toujours plus. Aussi jolie que Mirtle est quelconque, Annie se comporte depuis l'adolescence comme une vrai nymphomane, ne supportant pas qu'un homme lui résiste. Elle a épousé son mari par dépit et se montre naturellement insatisfaite par sa vie. 

Je ne vous cacherai pas que j'ai été agacée tour à tour par chacune des deux femmes, surtout par Annie, absolument insupportable. Je me suis sentie beaucoup plus proche de Mirtle, lui reprochant toutefois de s'accrocher obstinément à cette amitié presque malsaine. Vers la moitié du livre, la vie d'une des deux femmes bascule. Mais avant cela, Angela Huth prend le temps de planter le décor, analysant, avec beaucoup de finesse, le caractère des deux amies. Elle nous ramène, par flash-backs, dans le passé de chacune d'entre elles.  

L'histoire est centrée sur Mirtle, dont nous suivons l'évolution. Une bonne partie de l'histoire se passe dans sa cuisine, que nous finissons par visualiser et dans laquelle il fait bon prendre une tasse de thé. J'ai beaucoup aimé la fin, soulagée de voir Mirtle prendre une décision qui permettra, entre autre, aux deux amies de prendre un peu de recul l'une vis à vis de l'autre...

J'ai découvert avec bonheur la plume d'Angela Huth

(que l'on compare à celle de Jane Austen, c'est ce n'est pas rien...) 

 

Cette lecture s'inscrit dans le mois dans le mois anglais organisé par  Titine  et Lou

Angela Huth est anglaise. 

Keep calm and read

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loo 02/07/2013 21:55


C'est avec Tendres silences que j'ai connu l'auteur. J'ai beaucoup aimé et bien ri. J'en ai un autre depuis qui m'attend d'ailleurs.

sylire 04/07/2013 20:27



@Loo : bon, ici on ne rit pas beaucoup, je ne vais pas te mentir. Mais c'est bien !



Géraldine 02/07/2013 14:14


Encore une plume à découvrir. Les amitiés malsaines.... voilà un sujet qui l'intéresse.

sylire 04/07/2013 20:26



@Géraldine : dans ce cas, effectivement, il a tout pour te plaire !



Manu 29/06/2013 17:26


J'ai eu une période "Angela Huth" mais je me suis lassée. Mais je ne peux que te conseiller l'excellent "Les filles de Hallows Farm"

FondantOchocolat 29/06/2013 12:32


... ou je tente quand même... (j'ai du mal à résister quand même) Allez, je le mets en réserve, malgré le côté insupportable des héroïnes... :-)

FondantOchocolat 29/06/2013 12:31


Tout était là pour me conquérir : les marins, l'Ecosse, la vie rude... Mais finalement, je vais passer mon chemin... :-)