Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:44

Diabase - 158 pages - 2013

 

"Dès le début, j'ai senti que je ne maîtrisais plus rien, tel un ballon de baudruche échappé dans le ciel, voué à disparaître".

Dans ce court roman, il est question de la souffrance d'une femme dont l'homme est parti, pour toujours. Seule avec de jeunes enfants, elle survit, au jour le jour, tentant de surmonter la douleur et le manque. Elle perd parfois pied, secourue par l'ainé de ses fils qui, non seulement veille sur sa mère, mais aussi sur son petit frère. Cette femme ne veut voir personne, s'enferme dans son chagrin, devient asociale. Personne ne peut partager sa souffrance. Une descente aux enfers s'engage qui sera suivie d'une remontée progressive à contre-courant, parce que la vie finit (presque) toujours par reprendre le dessus.

Les phrases de Liza Kerivel sont courtes, nerveuses. Le style est travaillé. Il n'y a aucun pathos dans ce texte mais beaucoup de justesse dans l'analyse de la douleur.

C'est un texte poignant et percutant, qui se lit d'une traite

J'ai acheté ce livre au salon du livre de Carhaix en octobre. L'auteur se trouvera à Binic dimanche. Je compte bien lui en toucher quelques mots.

objectif pal

                                                                             15/18

Partager cet article

Repost 0

commentaires

somaja1 04/04/2014 20:03


C'est exactement le genre d'écriture qui pourrait me plaire. Je note.

sylire 05/04/2014 17:46



@Somaja : c'est une auteure que je relirai.



antigone 30/03/2014 20:37


Ce titre (qui semble intéressant dis donc) est bien noté pour l'objectif pal. 

sylire 01/04/2014 12:58



@Antigone : merci d'avoir noté ! Ce livre te plairait certainement. C'est un récit intimiste avec une écriture très travaillée.



sous les galets 30/03/2014 12:11


Je ne sais pas s'il est fait pour moi: format court + sujet dur....mais j'ai lu un autre billet qui comme le tien salue un roman très poignant. Je me laisse le temps de la réfléxion, et bonne
journée à Binic

sylire 01/04/2014 07:18



@Sous les galets : je voulais échanger avec l'auteur sur son livre mais pas de bol, elle avait eu un empêchement et n'était pas là.



Jérôme 28/03/2014 17:17


Le thème est très dur, mais si c'est sans pathos...

sylire 28/03/2014 22:05



@Jérôme : sans pathos, heureusement. 



Alex-Mot-à-Mots 28/03/2014 11:41


C'est toujours sympa de rencontrer l'auteur après lecture de son roman.

sylire 28/03/2014 22:04



@Alex : oui, c'est sympa de pouvoir en parler.