Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 23:07

      null

                                                                            JC Lattes - aout 2011 - 400 pages

Ce récit autobiographique s'est imposé à Delphine De Vigan après que sa mère, Lucile, ait choisi de mettre fin à ses jours après des années de souffrance et de lutte contre une maladie qu'on appelle aujourd'hui la bipolarité. Dans la première partie, Delphine de Vigan relate l'enfance de Lucile, élevée dans une famille nombreuse d'apparence "modèle" : des parents aimants, des enfants désirés et bien éduqués... Une famille lourdement marquée par des drames (la mort de plursieurs enfants).

Dans la seconde partie la romancière raconte sa propre enfance, gâchée par maladie de sa mère. Sans complaisance vis à vis d'elle mais avec beaucoup d'amour et de respect, Delphine de Vigan nous fait partager les galères qu'elle a vécues, avec sa soeur, quand les rôles s'inversaient (trop souvent) et qu'elles devaient porter Lucile à bout de bras. L'originalité de l'ouvrage tient au fait que la romancière rend compte au lecteur de sa démarche d'écriture, de ses difficultés et de ses doutes à dévoiler ainsi les secrets de famille. Elle relate l'enquête qu'elle a menée auprès de ses proches pour tenter de comprendre les causes du dérapage de sa mère. Pour cela, elle n'hésite pas à exhumer le passé familial, y compris celui dont personne n'a envie de se souvenir. 

C'est un ouvrage éclairant sur cette maladie qu'est "la bipolarité", qui questionne et interpelle sur les causes de la maladie et sur le poids du contexte familial dans son évolution. Cette lecture restera sans nul doute l'une des expériences les plus marquantes et éprouvantes de ma vie de lectrice. Je n'en suis pas sortie indemne, bouleversée par ce texte qui m'a touchée très intimement.

Terrible et magnifique...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Aquaboniste atrabilaire 23/09/2012 23:29


La femme splendide de blondeur et de rock'roll attitude sur la couverture, plus classieuse que Catherine Deneuve encore, c'est Lucile, la mère de l'auteur, et héroïne malgré elle de ce beau
livre. Douloureux aussi, car c'est de la vie qui est racontée là, de la vraie, qui finit souvent, voire toujours mal, et parfois se déroule en montagnes russes, avec la schizophrénie comme
balancier précaire, pour tout viatique, chez certains malchanceux de la bonne pioche. Comme quoi on peut être jolie comme un coeur et absente à soi-même et à ses très proches, dans des moments
d'absence donc, pas sa faute, à la jolie Lucile qui irradie de lumière noire et blanche sur la photo. On voit déjà qu'elle est du genre à walker on the wild side, poésie brute à la Bashung,
Velvet, Lou Reed, les seventies de sa jeunesse. C'est aussi une éternité que lui a conféré sa fille, dans la lumière désormais Lucile, tout est pardonné. Livre magnifique, roman familial et
universel, mais pas l'histoire de tout le monde, celle de chacun qui souffre, a souffert, souffrira ou fera souffrir. Ca fait du monde, ça mérite que tout le monde le lise, cqfd.

sylire 24/09/2012 21:47



Merci pour ce beau commentaire...



Midola 09/09/2012 17:33


Ah ! Enfin, un coup de coeur en commun 

sylire 10/09/2012 23:06



@Midola : et quel coup de coeur...



fersenette 05/09/2012 21:26


Je l'ai lu d'une traite moi aussi ... et je ne sais quel autre livre ouvrir après !

sylire 06/09/2012 13:04



@Fersenette : j'ai aussi un passage à vide après ce livre...



**Fleur** 03/09/2012 20:03


Je n'ai pas pu écrire un billet pour cette lecture qui m'a également bouleversée. Je n'ai pas trouvé les mots....c'était juste magnifique !

sylire 06/09/2012 13:02



@Fleur : je m'y suis reprise à plusieurs fois car ce que j'aurais voulu écrire était trop personnel. Pour finir, mon billet manque sans doute d'émotion... mais je voulais à tout prix en
parler.



Astrid 31/08/2012 14:15


Il est dans ma PAL et je pense que je le lirai très vite

sylire 01/09/2012 09:15



@Astrid : prépare-toi à une lecture très forte...