Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 23:37

Editions -Dialogues.fr - 2011 - 215 pages

Ce livre est une publication de « Dialogues.fr », qui a eu la bonne idée de rééditer le très beau roman de Denis Labayle, publié initialement par les Editions du Panama en 2007 (la maison d’édition a fait l’objet d’une liquidation judiciaire en 2009). C’est un livre classé dans les coups de cœur de mon comité de lecture, mais que je n’avais pas encore lu.

  

L'auteur nous présente le destin croisé de deux hommes : Nicolas De Staël, peintre renommé du XXème siècle et Jack Tiberton, personnage fictif. Nous sommes en 1955. Jack Tiberton est de retour en France, 10 ans après la libération. Il porte dans sa chair les marques de la guerre, marques qui datent de sa participation au débarquement des alliés en Normandie. C’est en tant que journaliste culturel qu’il est en mission à Paris. Le Washington Tribune attend de lui un reportage sur un peintre en vogue, Nicolas De Staël. Durant dix jours, le journaliste va suivre le peintre dans les affres de la création, partageant avec lui ses doutes et ses obsessions. Cette rencontre, qui se terminera de façon tragique pour le créateur, sera le début d’une nouvelle vie pour le journaliste.

 

Ce livre passionnant permet de découvrir l’œuvre d’un grand peintre et de l’approcher au plus près par le biais d’un journaliste imaginaire. On ne s’ennuie pas une seconde, emporté par un récit sous forme de confidence. Afin de mieux m’imprégner de l’œuvre de Nicolas De Staël, j’ai regardé plusieurs fois pendant ma lecture,  via Internet, les tableaux cités dans le roman et notamment « le concert », œuvre inachevée de l’auteur, qui s’est suicidé sans terminer son ultime chef-d’œuvre…  

     Un très beau livre qui permet de se cultiver tout en se distrayant.

                                    Le concert - Nicolas  De Staël - 1955

Les billets de Denis et Praline 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clara 22/06/2011 07:50



Pas tentée...



denis 21/06/2011 18:33



j'ai lu ce livre il y a quelques mois et j'avais d'ailleurs fait aussi un article


un livre coup de coeur aussi pour moi - génial - surtout que j'adore la peinture de Nicolas de Stael



sylire 21/06/2011 21:33



@Denis: je vais mettre un lien vers ton article, qui m'a échappé.



Alex-Mot-à-Mots 21/06/2011 16:25



Un roman qui allie découverte d'un personnage peu connu et lecture-plaisir, je note.



sylire 21/06/2011 21:32



@Alex : c'est tout à fait cela...



Fransoaz 21/06/2011 10:16



La couleur me plaît bien. Je le trouverais à la BM alors?



sylire 21/06/2011 21:32



@Fransoaz : tout à fait mais dans l'édition Panama. Le livre est rouge pour info. Cécile et Catherine l'ont beaucoup aimé, tout comme moi.



Gwenaelle 21/06/2011 09:15



Que du bon alors? Je le surligne!



sylire 21/06/2011 21:30



@Gwen : oui, je pense que que ce livre pourrait te plairait mais il faut accepter le principe du mélange : réel/fiction. Ceci dit, c'est très facile à faire ici car
l'auteur nous donne quelques explications sur sa démarche.