Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 00:44

La fosse aux ours - 2010 - 142 pages

 

Il s’appelle Sébastien et nous écoutons sa confession, dans un commissariat…

 

Parce qu’il était différent de ses petits camarades de classe et que ses parents n’avaient pas de temps "à perdre" avec un enfant un peu spécial, Sébastien a été placé dans une institution pour enfants déficients mentaux. Mais Sébastien est loin d’être un idiot et possède même de grandes qualités humaines. Le seul être qui lui accorde un peu d’attention est son grand-père, un brave homme chez qui il se rend le week-end. Un jour, ce grand-père, handicapé physique, lui propose de l’accompagner à Paris où il doit se rendre à une rencontre « d’anciens d’Algérie ». Mais la rencontre ne se passe pas comme le grand-père l’avait rêvé…

 

Avec peu de mots, des courtes phrases et des silences, Jean-Pierre Spilmont nous offre un magnifique portrait d’enfant. Un enfant au grand cœur, confronté à la complexité de l’être humain, capable du meilleur comme du pire. Je ne sais comment vous dire à quel point ce livre m’a touchée, le dernier chapitre m’a littéralement chavirée. Je n’ai pas envie de vous en dire plus. Il faut prendre le temps d’écouter Sébastien, sans brûler les étapes.  

     A lire absolument !

 

D'autres que moi ont eu un coup de coeur pour ce livre : Babayaga - Midola Colette (Landibiblioblog)  -  

Affiche_2011.jpgLecture dans le cadre du Prix Cézam 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires

babayaga 06/02/2011 20:05



Je n'avais pas vu que tu avais lu ce que j'appelle sur mon site de sorcières,Babayaga oblige,un grand enchantement,terrible,mais enchantement tout de même!Une cliente à qui je l'avais conseillée
est revenue en me reprochant presque que ce livre était sans espoir! Je ne suis vraiment pas d'accord avec ça.Cet enfant que l'on considère comme demeuré est au contraire plein de
sensibilité et d'intelligence.De plus la littérature elle même,ce qu'elle fait de la complexité du monde est source d'espoir. La preuve en est la merveilleuse retransmission hier soir sur France
culture, samedi 5 février de la joute poétique entre Stéphane Hessel et André Markowitz, la poésie comme transformation du monde"choisis la vie, elle s'occupe de l'essentiel,la
poésie...!"Babayaga



sylire 06/02/2011 22:49



@Babayaga : tu as bien raison de défendre ce livre dans ta librairie. Il a eu assez peu de presse et les libraires ont un rôle à jouer pour le faire connaitre. Comme
tu as pu le constater, il se trouve dans le prix Cézam. J'espère qu'il aura le prix...



Christine 01/02/2011 16:35



Un commentaire qui a le don de me donner l'envie, je le note dans mes prochaines lectures. Merci



sylire 01/02/2011 21:58



@Christine : j'en suis ravie :-)



Yv 31/01/2011 11:38



Une amie qui fait le Prix Cezam m'en a parlé dans les mêmes termes que toi.



moustafette 30/01/2011 15:40



OB a avalé mon com. Je guettais ton avis suite à la présentation que tu en avais fait l'autre jour. Tu confirmes donc mon envie. J'ai l'impression que l'on n'est pas loin d'une atmosphère à la
Philippe Claudel...



sylire 30/01/2011 16:21



@Moustafelle : ton com' est bien en ligne... J'espère que tu as eu ma réponse ?



Géraldine 30/01/2011 15:38



Tu m'intrigues là ! Je n'avais pas encore entendu parler de ce roman, je note.



sylire 30/01/2011 16:19



@Géraldine : on n'en a pas pas beaucoup parlé sur les blogs, une lacune ! Les libraires en revanche le défendent bien. Je pense l'acheter pour le faire voyager (je l'ai emprunté à la
BM).