Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 12:40

  null 

 

J'ai commencé la semaine en poésie, j'aborde la fin de semaine de la même façon ...

Voici un extrait de Solo, poignant poème de Xavier Grall, écrit alors qu'il était très malade, en fin de vie. Il est mort à 51 ans.

Ce sont les dernières lignes du poème, les plus émouvantes peut-être.

Ci-dessus : une oeuvre de Matthieu Dorval, artiste peintre breton inspiré par "Solo".  Si l'artiste passe par ici, j'espère qu'il ne m'en voudra pas de lui avoir emprunté une de ses oeuvres...

A noter qu'à l’occasion du 30ème anniversaire de la mort de Xavier Grall se tiendra à la Maison du lac, à Huelgoat, un hommage au poète breton au travers d'une mise en miroir de ses oeuvres et de celles de Matthieu Dorval (17 au 31 décembre).

Pour en savoir plus sur cette expo : Ici

 

       ......

Seigneur Dieu
à mes frères et amis
aux femmes que j’ai aimées
à tous ceux que mon cœur à croisés
avant que d’entrer dans les ténèbres
transmettez je vous prie
mon espérance testamentaire
nul chant nul solo
nulle symphonie nul concerto
qui porte nostalgie d’amour
et soif et faim de tendresse
ne sera perdu dans la détresse de la mer
voilà et puis encore ceci
par la dernière larme
par l’ultime halètement
par le dernier frémissement
par le moineau qui s’envole
par le geai sur la branche
par la dernière chanson
par la joie dans la grange
par le vent qui se lève
par le matin qui vient
tout simplement
je vous rends grâce
d’avoir été dans le bondissement
incroyable
de votre création
un pauvre hère mortel divin
et misérable
oui
tout simplement
un être humain
parmi les milliards
et les milliards de vos créatures
à présent que les feuilles
et les mains
de douce nature
me closent les yeux !
Mais Seigneur Dieu
comme la vie était jolie
en ma Bretagne bleue.

 

          Pour en savoir plus sur Xavier Grall, rendez-vous chez Yvon

Partager cet article

Repost 0
Published by sylire
commenter cet article

commentaires

Fransoaz 19/12/2011 14:00


Et encore mieux de le lire à voix haute; frissons garantis!

gambadou 18/12/2011 17:05


Emouvant

sylire 18/12/2011 20:31



@Tous : je vous conseille de lire "Solo" en entier (50 pages)...



alain 18/12/2011 10:51


Très beau.

Eireann Yvon 17/12/2011 18:51


Merci du clin d'oeil....
Bises.
Yvon

Aifelle 17/12/2011 17:41


Poème admirable, il faut absolument que je me procure ses écrits