Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:59
Sukkwan island

 

                 Editions Gallmeister - traduit de l'américain - 192 pages

Un fils et son père débarquent sur une île sauvage du Sud de L’Alaska pour y passer une année à jouer les Robinson.  Une telle expédition demande une solide préparation et un mental d’acier. Roy, le jeune adolescent, se rend vite compte que son père ne tient pas la route pour une telle aventure et qu’il va devoir être fort pour deux…

"Personne à des kilomètres à la ronde, dit son père. D’après ce que je sais, nos voisins les plus proches sont à trente kilomètres d’ici, un petit lot de trois cabanes dans une baie
comme celle-ci. Mais ils sont sur une autre île, j’ai oublié laquelle.
Roy ne savait pas quoi dire, alors il ne disait rien. Il ne savait pas comment les choses tourneraient."

Je savais que ce livre était très fort et risquait de me secouer, je n’imaginais pas à quel point. Jusqu’à la page 113, un peu plus de la moitié du roman, j’étais inquiète pour cet adolescent en construction, trop de problèmes s'accumulaient dans ce séjour. Mais j’ai eu, comme tous les lecteurs je crois, un réel choc quand tout à basculé soudainement. Il m’a fallu refermer le livre quelques minutes pour calmer les battements de mon cœur et reprendre la lecture. Je ne m’attendais pas à cela.  La deuxième partie est bouleversante et plusieurs sentiments m’ont assaillie successivement : tristesse, colère, pitié, dégoût...

 

Que penser de ce père, incapable de se gérer lui-même et qui embarque son fils dans une telle aventure ? Qu’il manque à tous ces devoirs et qu’il est d’une inconscience impardonnable, c’est évident, mais comment juger un homme à ce point dépressif ? Je suis sortie de cette lecture chamboulée et incapable de dire si j’avais aimé ou pas. J’ai classé ce livre dans mes coups de cœur car plusieurs jours après avoir refermé le livre, je suis toujours aussi bouleversée. Il fait partie de ces livres qui explorent l’âme humaine de façon exceptionnelle et se lisent d'une traite car on ne peut lâcher les personnages.  C’est un premier roman qui laisse présager une belle carrière pour son jeune auteur.

 

nullUn thriller psychologique absolument formidable mais à déconseiller aux âmes sensibles.

 

A ne pas manquer (mais plutôt après la lecture) le compte-rendu très complet d’ Incoldblog sur sa rencontre avec David Vann. On y apprend notamment que ce livre est inspiré d'un épisode de la vie de l’auteur, ce qui rend la lecture encore plus troublante. 

Je ne mets pas les liens vers  les autres blogs qui ont présenté ce titre, ils sont trop nombreux !
Mais vous pouvez aller faire une recherche :
ici

Livre reçu le cadre de l'opération "Masse critique" de Afficher l'image en taille réelle:
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Monde de Sylvie 14/06/2012 08:05


Je n'ai as du tout aimé ce livre. Franchement, je l'ai si
trouvé ennuyeux que j'avais hâte de le finir ... L'histoire est à la limite du ridicule tellement le personnage principal (le père) se comporte stupidement et nous énerve. Un peu d'empathie quand
même pour le môme qui doit subir ...

Bénédicte 22/02/2010 11:03


j'ai beaucoup entendu parler de ce livre que je lirai probablement merci de ton article


sylire 22/02/2010 18:52


@Bénédicte : même si c'est un livre difficile, je ne peux que le conseiller !


Lapinoursinette 18/02/2010 20:55


J'ai du mal à savoir si je l'ai "aimé" ou pas. J'ai été remuée choquée comme tout le monde (comment ne pas l'être?). D'ailleurs, je ne sais pas si j'écrirai un message sur mon blog! De plus, il a
effectivement été beaucoup lu. En tous cas, ej préfère d'autres "nature writing" plus doux!


sylire 19/02/2010 19:01


@Lapinoursinette : c'est difficile de dire que l'on a aimé ce livre... c'est vrai. Mais je me suis dit qu'il devait être dans mes "coups de coeur" (rubrique que
je devrais plutôt appeler "mes lectures marquantes"), ce serait plus juste.


Hambre 16/02/2010 21:51


OUH LA  : mais tout le monde en parle?


sylire 19/02/2010 18:52


@Hambre : oui, c'est un livre à côté duquel on ne peut passer quand on lit les blogs !


BelleSahi 12/02/2010 11:43



Non vraiment je ne le lirai pas.



sylire 12/02/2010 21:12


Je peux comprendre BelleSahi....