Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 23:21

Tu m’envoies un mail ?

Editions Privé 2010

 

Voilà un ouvrage assez différent de mes lectures habituelles mais qui m’intéresse d’un point de vue professionnel. En effet, mes fonctions actuelles évoluent vers un poste dans les ressources humaines et la gestion du personnel (dans le cadre d'une restructuration de mon entreprise).  

 

Une jeune journaliste, lasse de gagner une misère à faire des piges, se fait embaucher au service communication d’une grande entreprise, alléchée par la perspective d’un salaire régulier. Mais bien vite elle déchante, découvrant un univers impitoyable dans lequel elle perd peu à peu sa santé…  

Un extrait de la quatrième de couverture donne le ton : 

Annonce publiée par : L’Entreprise
Poste à pourvoir : Chef
Mission : Tu es méchant(e), tu aimes humilier les gens ? Tu rêves de martyriser une équipe dans une atmosphère de guerre généralisée ? Rejoins-nous, tu vas pouvoir te défouler et faire beaucoup de mal autour de toi.
Profil : Ambitieux(se), manipulateur(rice), autoritaire, caractériel(le) 
 

Cet ouvrage, qui se présente comme un témoignage, se lit plutôt bien. Le ton est ironique et les péripéties quotidiennes de la journaliste prêtent à sourire (du moins au début). On sent qu’il y a du vécu dans cette histoire. Toutefois, il m’a semblé par moments que le récit frôlait la caricature. Des chefs correspondant au profil de poste décrit ci-dessus, cela existe, j’en ai connus. Mais dans cette entreprise, ce qui me chiffonne, c'est tous les chefs sont plus ou moins « barges » : avides de pouvoir, caractériels, odieux avec leurs subordonnés, n’assumant pas leurs erreurs. Pas un pour rattraper l’autre, c’est terrifiant et on se demande comment l'entreprise peut fonctionner.

Plusieurs pratiques en vogue dans « l’Entreprise » sont décrites ici, comme celle d’inonder de mails ses collaborateurs, avec copie jointe au supérieur hiérarchique. Poussée à l’extrême, cette façon de faire est insupportable, je l'atteste. Autre pratique que j’ai pu constater : traverser un couloir avec un portable vissé à l’oreille pour être certain de ne pas être dérangé (pratique exclusivement utilisée par les chefs)… Les nouvelles technologies améliorent considérablement la communication au travail, je m’en réjouis chaque jour, mais attention aux effets pervers qu’elles induisent quand elles sont utilisées à mauvais escient !

Le monde de l’entreprise ne fait pas de cadeaux, c’est certain, mais j’ose espérer que la majorité des nouveaux embauchés ne vit pas la galère de cette pauvre journaliste.

L'avis de Cathulu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Luc 13/08/2010 14:25










Sophie 03/08/2010 13:14



J'ai également travaillé avec Emmanuelle
Dans le livre je suis la pétasse
Et je peux vous garantir que tout est romancé pour faire passer Emmanuelle pour la victime alors que dans les faits elle s'est révélée nulle.
C'est le directeur général lui-même qui a négocié son départ à savoir : 2 belles formations et des sous.
Elle ne parle ni de ces complots, ni de son incompétence, ni même de ses relations "rapprochées" avec la femme du directeur.
Dans ce livre, elle "flingue" ceux qui ont vu sa vraie face.
Autre chose : ce livre a été "co-rédigé" par une ex-déléguée du personnel et validé par le directeur général lui-même.
A bon entendeur...



Bob 28/05/2010 10:10



Content que mon témoignage vous intéresse. C'est drôle mais je pense écrire un truc sur tout ce que j'ai pu voir de coups tordus et de fumisterie ces dernières années. Sur ma dernière mission,
j'ai vu plus d'une dizaine de mes collègues démissioner en un an. La plupart ont été maltraités psychologiquement, pris entre le marteau du client, et l'enclume de ma boîte de prestation (le
client est roi n'est pas une vaine expression dans mon métier). J'ai commencé à m'intéresser aux mécanismes de harcellement, à lire les excellentes analyses de Christophe DEJOURS. Mais il m'est
encore difficile de synthétiser quelque chose de mon vécu, tant la perversion du milieu est sournoise, diffuse, et parfois bien subjective. Heureusement je m'intéresse à la psycho depuis une
dizaine d'années. Ayant été bénévole d'écoute, je cherche également à apaiser certaines souffrances, à valoriser un peu le travail de mes collègues quand c'est possible.



sylire 29/05/2010 16:27



@Bob : si vous écrivez quelque chose, prévenez-moi :-)



Bob 21/05/2010 22:50



Je suis en train de lire ce livre et je le trouve à peine carricaturale. Je suis prestataire de service et je suis amené à changer régulièrement de clients, des gros, des lourds, de l'industriel.
Pour moi le mail est ce qui sauve régulièrement ma peau. Parceque ce qui n'est pas écrit n'est pas dit (dixit un de mes derniers responsables qui n'était comme tous les autres chefs responsable
de rien). Les ordres sont le plus souvent oraux, donc facilement réfutables, et c'est la parôle du chef contre la votre.


Je me rends compte également que ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui en foutent le moins, mais qui sont suffisemment intelligents pour laisser penser le contraire. Ici le gars qui court
tout le temps dans les couloirs un dossier à la main, là celui qui envoie des mails à 23h (des fois 3h du mat) pour faire croire qu'il est débordé, là celui qui est tout le temps en retard aux
réunions "parcequ'urgence à traiter". Le chef qui n'a jamais le temps de parler à ses subalternes, toujours au téléphone, et dont tout le monde se demande ce qu'il fait de ses journées...


Des fois je me dis que Babylone doit chuter, et je vois effectivement chuter l'industrie remplie de ces fumistes.



sylire 27/05/2010 22:13



Merci pour ton témoignage. Les gens qui sont infichus de faire leur boulot entre 8 heures et 18 heures me tapent sur le système...


Il va falloir créer un site genre "Entreprise De M...." pour que chacun puisse raconter ses expériences !



Karine :) 21/04/2010 23:04



Ouffff... pas tentée!  Surtout quand on sait que c'est réel!  Bon, ma chef est pas du tout comme ça alors je me croise les doigts pour que ça continue!