Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 23:09

 

C'est une aventure que j'ai beaucoup aimée, avec un petit regret toutefois : ne pas avoir fait plus de lectures communes, par manque de temps.      

Parmi les auteurs repérés dans ce mois anglais et que je n'ai jamais lus, je citerai notamment : Mary Wesley ou E.M. Forster. J'ai eu envie également de découvrir "Rebecca" de Daphné Du Maurier. Et comme il me reste bon nombre d'auteurs anglais dans ma Pile à Lire, j'espère bien remettre cela... Nous avons décidé de garder le groupe anglais sur facebook. Il y aura donc quelques lectures anglaises à venir (sans récap sur les blogs de Titine et Lou)   

Autre univers... Je ne suis pas du tout "séries" (par manque de temps), mais il me faudra découvrir l'incontournable "Downton Abbey".

 

Côté cuisine, j'ai tenté le Cake aux Carottes, en partant d'une recette facile trouvée dans un magazine pour enfant mais le résultat gustatif n'était pas à la hauteur de mes espérances. Vous aurez le droit tout de même de voir la photo !

Liste-a-echanger-0019.JPG

 Je vous conseille plutôt la recette d'Enna (pas encore tentée mais j'y compte bien !)

 

Un petit récapitulatif de mes billets "anglais" (10 au total, sans compter celui-ci) :   

Expiation - livre de Ian Mc Ewan (lecture commune)

J'écoutais des groupes anglais (souvenirs, souvenirs...)

Backstage - Pierre qui roule (BD)

La vie très privée de Monsieur Sim - livre de Jonathan Coe (lecture commune)

Un peu de Muse (musique)

A cup of tea with the Beatles  (thé)  

Cinquante nuances de Grey (à gagner). La gagnante : A propos de livres

Un bûcher sous la neige - livre de Susan Fletcher (lecture commune)

Good morning England - film de Richard Curtis

Quand rentrent les marins - livre de Angela Huth 

 

La photo souvenir avec un mug : le livre que l'on a préféré (pour moi ce sera deux, car je n'ai pas réussi à les départager).

 

Liste-a-echanger 0389

 

 

 Pour finir un grand bravo aux organisatrices Titine et Lou qui doivent être épuisées de leur marathon anglais !  

Mois anglais 2013_04.jpg 

Repost 0
Published by sylire - dans De ma blogo-vie
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:25

    Le quai Voltaire - avril 2013 - 412 pages - traduit de l'anglais par Anouck Neuhoff 

Mirtle et Annie sont inséparables depuis l'enfance. Différentes l'une de l'autre à tous points de vue, leur amitié est souvent houleuse. Toutes deux femmes de marins, elles se retrouvent pour des parties de cartes quand leurs maris sont en mer. Les confidences sont de mise, bien que chacune ait son jardin secret. Au fil du roman, nous découvrons que leur amitié n'est peut-être pas bâtie sur des bases si solides qu'il n'y paraît.

Dans ce village de pêcheurs, au fin fond de l'Écosse, le niveau de vie n'est pas très élevé mais Mirtle s'en contente, peu matérialiste. A l'inverse, Annie n'est jamais satisfaite de son sort, harcelant son mari pour en avoir toujours plus. Aussi jolie que Mirtle est quelconque, Annie se comporte depuis l'adolescence comme une vrai nymphomane, ne supportant pas qu'un homme lui résiste. Elle a épousé son mari par dépit et se montre naturellement insatisfaite par sa vie. 

Je ne vous cacherai pas que j'ai été agacée tour à tour par chacune des deux femmes, surtout par Annie, absolument insupportable. Je me suis sentie beaucoup plus proche de Mirtle, lui reprochant toutefois de s'accrocher obstinément à cette amitié presque malsaine. Vers la moitié du livre, la vie d'une des deux femmes bascule. Mais avant cela, Angela Huth prend le temps de planter le décor, analysant, avec beaucoup de finesse, le caractère des deux amies. Elle nous ramène, par flash-backs, dans le passé de chacune d'entre elles.  

L'histoire est centrée sur Mirtle, dont nous suivons l'évolution. Une bonne partie de l'histoire se passe dans sa cuisine, que nous finissons par visualiser et dans laquelle il fait bon prendre une tasse de thé. J'ai beaucoup aimé la fin, soulagée de voir Mirtle prendre une décision qui permettra, entre autre, aux deux amies de prendre un peu de recul l'une vis à vis de l'autre...

J'ai découvert avec bonheur la plume d'Angela Huth

(que l'on compare à celle de Jane Austen, c'est ce n'est pas rien...) 

 

Cette lecture s'inscrit dans le mois dans le mois anglais organisé par  Titine  et Lou

Angela Huth est anglaise. 

Keep calm and read

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 23:38
 
Good Morning England
Titre original : The Boat that Rocked - film britannique sorti en 2009
Voilà un bon moment que je voulais regarder ce film. Le mois anglais a été l'occasion de le sortir de ma PAR (Pile à regarder). 
     
Nous sommes en 1966. Partout dans le monde, le rock explose mais en Angleterre les radios "officielles" font de la résistance, ne diffusant que 45 minutes maximum de rock par jour. Une radio pirate, située dans les eaux internationales de la mer du Nord, comble cette lacune en diffusant 24 heures / 24 du rock. Le gouvernement britannique, fou de rage, tente par tous les moyens de mettre un terme à cette "infamie", sans succès... 
Je ne vous dirai pas que "Good morning England" est un très grand film mais c'est une bonne détente, et c'est déjà bien ! Les personnages sont complètement déjantés et il règne dans ce bateau pirate un joyeux capharnaüm. Seuls les hommes sont autorisés à y travailler (à l'exception d'une lesbienne) et les femmes ne s'y introduisent que le week-end pour divertir ces messieurs (je ne vous fais pas de dessin...).
 
Il y a autant de musique que de dialogues dans ce film, avec un panel de la musique anglaise des années 60 et plus (il y a pas mal d'anachronismes au niveau musical, ce qui rend le film encore plus déjanté). 
Loufoque et divertissant !
Pour vous mettre dans l'ambiance, la bande annonce :
 
   
Lu dans le cadre du mois anglais organisé par  Titine  et Lou
Mois anglais 2013_04.jpg
Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 23:10

 

L'été, je pioche principalement dans ma Pile à Lire. Je me suis donc inscrite au challenge " Destination PAL", organisé par Lili Galipette (l'objectif étant de faire baisser sa Pile à Lire pendant l'été). Attention, inscription avant le 25 juin !

 

pal1

Au mois d'août, il est fort probable que j'alterne avec quelques ouvrages de la rentrée, sans précipitation, en fonction des opportunités intéressantes qui se présenteront (ou non).  Dans le cadre de l'opération "On vous lira tout" organisé par Libfly, j'en ai déjà lu deux (De bonnes pioches) mais je ne pourrai mettre mes billets en ligne que fin août.

 

J'ai prévu la lecture de deux pavés dans le cadre de lectures communes (je profite de l'été pour lire les pavés que je n'ai pas le courage de lire pendant l'année). Je me suis donc inscrite au challenge "le pavé de l'été" de Brize. Pour participer, il faut lire au moins un pavé de 600 pages.

 

 

 

Pour finir, voici mes lectures communes de l'été (dont les 2 pavés) :

Le 10 juillet : Le retour - B Schling (avec Valérie)

Vers la mi-aôut : Le dîner - Herman Koch (avec Enna) 

Vers le 20 août : le club des incorrigibles optimistes - JM Guenassia (avec Valérie)  

Le 2 septembre : Le monde selon Garp - John Irving (avec Valérie - A propos de livre - Enna) 

Si l'une de ces lectures communes vous tente, n'hésitez pas à nous rejoindre...

        

  Je ferai certainement une pause-blog courant juillet (une quinzaine de jours).

 

 A vous tous, bon été et bonnes lectures !

 

   

 

 

Repost 0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 23:08

 Le jury de blogueurs a retenu 5 titres parmi les 10 proposés par AUDIOLIB.      Les voici :

       

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

  Rue des voleursCertaines n'avaient jamais vu la mer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 14Karoo

Maintenant c'est à votre tour de voter pour élire LE lauréat du Prix Audiolib 2013 !

Tous mes billets ne sont pas encore en ligne en raison du mois anglais. Il m'en reste deux à vous présenter. Ce sera pour début juillet. 

J'ai pris énormément de plaisir à participer à ce prix. Mes trois préférés sont dans les 5 qui ont été sélectionnés. Je suis donc comblée !

Pour voter, c'est ICI 

Une raison de plus pour voter : 10 exemplaires du titre primé à gagner ! 

Repost 0
Published by sylire - dans Des prix...
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 23:24

Audiolib 2010 (Belfond)- lu par Emmanuel Dekoninck - 14 h 80 d'écoute

 

La grande question de ce livre est la suivante :

"Qui a tué le célèbre industriel Vicky Rai" ?

 

Avant de connaître le fin mot de l'histoire, au tout dernier chapitre, Vickas Swarup prend le temps de nous présenter tranquillement les 6 suspects arrêtés par la police le jour du crime. Nous remontons quelques temps en arrière et découvrons  l'actualité des suspects les semaines qui ont précédé le crime. Nous constatons que tous avaient une bonne raison de vouloir assassiner l'industriel. Il faut dire que cet homme était une ordure finie et que les raisons de le tuer ne manquent pas... 

Ces suspects sont bien différents les uns des autres. Nous avons : 

- le père de Vicky, homme politique véreux

- un américain très "bas de gamme " amoureux d'une icône du cinéma indien

- l'icône en question

- un jeune voleur de portable amoureux de la soeur de Vicky Rai

- un jeune aborigène débarqué de son île pour retrouver la pierre miraculeuse volée à sa tribu

- un bureaucrate habité par l'esprit de Gandhi

 

Ce livre est vraiment captivant à tous niveaux. Les  histoires et parcours des suspects sont très différents les uns des autres. On ne s'ennuie pas une minute, voyageant à travers l'Inde et découvrant chaque fois de nouveaux milieux sociaux... C'est tout à fait passionnant et dépaysant. On découvre une Inde aux multiples facettes, le meilleur côtoyant le pire (le pire étant sans nul doute la corruption !). 

Le personnage qui m'a le plus amusée est sans contexte l'américain : le beauf parfait, pas très futé et qui sort des "blagues à deux balles" toutes les deux phrases. Il m'a bien fait rire celui-là. Le plus émouvant est l'aborigène Iketi, d'une candeur et d'une gentillesse à toute épreuve et bien plus intelligent qu'il n'y parait au premier abord.

Quelques mot sur le lecteur, Emmanuel Dekonnick, que j'ai trouvé merveilleux ! Il arrive à changer de voix en fonction des personnages, sa diction est parfaite. Bref, un énorme plus pour ce livre audio. Je ne suis pas certaine que j'aurais classé cet ouvrage dans mes coups de coeur si je l'avais lu en version papier. 

     Un roman jubilatoire ! 

 

 

Petite entorse au mois anglais, ce livre est une lecture commune avec Valérie - Sandrine et Mrs B autour de Vikas Swarup. 

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 19:25
 
 
Pour connaître mes rituels d'audio-lectrice, mes premières expériences de lectures audio... rendez-vous sur le site de Book-d'Oreille.
 
 
 
Le principe de l'interview est le suivant :
   
"Quatre questions à un audio-lecteur. Une expérience marquante de première écoute, les petits moments de loisirs qui accompagnent la lecture, un rituel d'écoute original : Book d'Oreille s'intéresse aux habitudes des amateurs, fans et autres accros des livres audio".
Cette semaine, c'est à mon tour... et ça se passe (ICI)
   
 
 
 
Repost 0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 23:13

J'ai lu 2013  (Editions Plon 2013) - 475 pages - traduit de l'anglais par Susanne V. Mayoux

 

"J'ai vécu dehors. Sur des landes, à tous les vents.
J'ai habité une cabane que j'avais bâtie moi-même, de mes mains, avec des branches, des pierres et de la mousse. Les montagnes me regardaient d'en haut quand je m'y blottissais le soir.
Et à présent ? A présent je suis ici.
Dans un cachot, enchaînée" 

Nous sommes en Ecosse au XVIIe siècle. Une jeune femme accusée de sorcellerie attend son terrible sort au fond d'un cachot. Quand l'hiver sera fini et que la neige aura fondu, Corrag sera brûlée vive sur un bûcher. Un ecclésiastique, Charles Leslie, vient lui rendre visite pour la questionner sur un massacre auquel elle a assisté, celui de Glencoe. La condition que la jeune femme pose à Charles Leslie pour lui livrer son témoignage, est qu'il accepte d'abord d'écouter le récit de sa vie. L'homme accepte, à contre-coeur. 

Corrag commence alors son récit, qui nous est livré entrecoupé des lettres de l'ecclésiastique à son épouse. Dans ses missives, Charles Leslie évoque ses entretiens avec la jeune "sorcière". Au départ, on le sent plein d'à priori sur la jeune femme mais peu à peu, il évolue dans son jugement. Il faut dire que Corrag est un être exceptionnel. Elle sait comme nul autre évoquer son amour de la nature, qu'elle a observée de longues heures durant. A la mort de sa mère, elle a trouvé refuge dans les montagnes des Highlands, sympathisant avec les habitants de Glencoe, tout en gardant ses distances. Sa mère et sa grand-mère ont été exécutées parce qu'elles étaient considérées comme des sorcières. Elle sait qu'elle doit se méfier...

Au fil du récit, je me suis attachée moi aussi à Corrag, admirant ses valeurs humaines. N'étant pas pleinement une adepte du "nature writing", certains passages m'ont semblé un peu longs mais ces petites longueurs n'ont pas gâché ma lecture. Par ailleurs, l'aspect historique du livre m'a beaucoup intéressée. Je connaissais mal cette période de l'histoire et j'ai apprécié d'en apprendre davantage. Quelques repères historiques sont livrés à la fin du roman pour faciliter la compréhension du lecteur.

C'est le coeur serré que j'ai vu la la fin de l'hiver se rapprocher, écoeurée de la bêtise humaine et espérant un miracle pour que Corrag échappe au bûcher... 

Un roman très touchant (à rapprocher du "Domaine des murmures" de Carole Martinez).

 

Ceci est une lecture commune autour de "Susan Fletcher" dans le cadre du mois anglais organisé par  Titine  et Lou.

Les autres participants : Valérie - CryssildaYueyin 

Emmanuelle partage également cette lecture commune avec moi. (Et peut-être Fransoaz ?)logo_keep-calm-and-read.jpg

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 23:12
J'ai pu mesurer chez Enna, mon ignorance en matière de musique anglaise contemporaine.
 
Je me suis toutefois souvenue que je connaissais bien au moins un groupe anglais "actuel". J'aime beaucoup leur musique et j'ai eu la chance de les voir en concert aux Vieilles charrues à Carhaix (sous des trombes d'eau, ça c'était moins bien...).
Pour ne pas passer pour une totale "Has been" (ce que je suis sans doute un peu, ne nous voilons pas la face), je vous propose donc ce matin un titre de Muse que je dédicace à Sylvain, l'ami de ma fille et grand fan de Muse.
 
Pour ceux qui ne connaîtraient pas Muse, il s'agit d'un groupe de rock alternatif, originaire du Devon en Angleterre. Ils sont apparus sur scène en 1994 (source Wikipédia).
  
 
Un billet pour le mois anglais organisé par Titine  et Lou
Mois anglais 2013_04.jpgU   
   
 
Repost 0
Published by sylire - dans J'aime écouter
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 23:14

Folio 2012 (Gallimard) - 480 pages - traduit par José Kamoun

Mr Sim est une sorte de looser de 48 ans, qui vient de se faire larguer par sa femme . Souffrant de dépression, en arrêt de travail, il décide de rendre visite à son père. Durant le voyage, il prend la décision de sortir de sa coquille et de s'ouvrir aux autres, ce qui se fait pas sans mal. De retour de voyage, il n'a pas, plus qu'autrefois, réussi à briser la glace qui le sépare de son père, mais il se sent plus sûr de lui dans les relations humaines. 

Quand un ami lui propose de traverser l'Angleterre pour promouvoir des brosses à dents "révolutionnaires", il n'hésite pas longtemps, persuadé que cette expérience lui permettra de rebondir au niveau professionnel. Mais durant ce road-movie, il disjoncte, se mettant à converser avec son GPS... Lors d'une visite à l'ancien appartement inoccupé de son père, il découvre le secret de dernier (et celui de sa naissance par la même occasion). Sans doute fallait-il que ce secret soit levé pour que Monsieur Sim puisse cheminer vers un avenir plus souriant.

Bien que l'existence de Monsieur Sim ne soit pas des plus rigolotes, cette histoire n'est jamais triste car notre homme a beaucoup d'humour et pratique l'autodérision avec talent. En dépit de quelques longueurs vers le milieu du livre, j'ai passé un bon en moment compagnie de ce personnage fort attachant, en pleine crise existentielle. La fin nous montre qu'il faut parfois un long cheminement pour comprendre qui on est vraiment. On pense tout connaître de soi, mais pas toujours...  

J'ai bien aimé ce livre mais moins que "la maison du sommeil" du même auteur. Je me suis demandée, plusieurs fois au cours de ma lecture, où nous amenait l'auteur. La fin ne m'a pas déçue, loin de là, mais une centaine de pages de moins n'auraient pas été un mal.

 

Lu dans le cadre du mois anglais organisé par  Titine  et Lou

C'est une lecture commune autour de l'auteur Jonathan Coe.

Les autres billets

La pluie avant qu'elle ne tombe chez Enna  et Estellecalim 

Testament à l'anglaise chez Valérie 

La maison du sommeil chez Virginie et Denis

 

Repost 0