Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 00:25

J'ai entendu cette chanson par hasard à la radio le jour où, sur une autre station, je venais d'écouter un très bel extrait du livre de Charles Bukowski "Souvenir d'un pas grand chose", dans lequel il relate son enfance. Bukowski est un auteur que je n'ai jamais lu, peu attirée par l'image qu'il véhicule. Une lacune, sans doute.

 Voici donc "Bukowski", version chanson. Je l'ai écoutée, depuis, à plusieurs reprises. J'aime beaucoup !

Le titre de l'album  : "Evangiles Sauvages" sorti en 2011

 site officiel :http://www.balbino-officiel.com/evangiles-sauvages/

 

Repost 0
Published by sylire - dans J'aime écouter
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 13:01

null

Quelques mots sur un festival organisé par la ville de Landivisiau (Finistère) du 10 au 16 décembre 2011.

Ce premier festival (d'autres devraient suivre) rendra hommage au poète et écrivain Xavier Grall mort il y a 30 ans et natif de la ville.

 

Une programmation ambitieuse et variée est proposée durant cette semaine : poésie, musique, conférences, spectacles...

Vous comprendrez que je ne sois pas très présente sur les blogs du 10 au 16. Je vais essayer d'en profiter dans la mesure de mes disponibilités, hélas réduites.

Si vous habitez dans le secteur et que vous souhaitez en savoir plus, c'est ICI.

J'ai repéré notamment dans cette programmation :

- Un concert : "Mi Alma Canta Pablo Neruda" (groupe que je ne connais pas mais dont les extraits que j'ai écoutés me plaisent bien)

- Les animations autour de l'oeuvre de Xavier Grall (auteur que je n'ai pas encore lu, honteusement, mais j'y compte bien...)

- une mise en voix de textes de Charles Juliet (en présence de l'auteur, dont j'apprécie beaucoup l'oeuvre).

 

Pour le reste, on verra... 

 

Le billet de Mango

Celui deFransoaz

Repost 0
Published by sylire - dans Pêle-mêle
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 00:24

 

The Duchess

  

·                                                                        Film de 2008 - Avec Keira Knightley, Ralph Fiennes, Charlotte Rampling

Nous sommes au 18èmesiècle. La jeune et belle Georgina Spencer (aïeule de Lady Diana) quitte le monde de l’enfance pour se marier à un riche duc, plutôt bel homme, peu démonstratif dans ses sentiments.  Bien vite, il la trompe avec des domestiques (chose courante à l’époque) puis prend pour maîtresse la meilleure amie de Georgina, Bess. Cette dernière, qui vit sous le toit du couple,  n’a d’autre solution que d’accepter la situation,  en proie à un affreux chantage concernant ses enfants. Le ménage à trois s'installe donc, révoltant Georgina, impuissante et n'ayant d'autre choix que de se soumettre à son mari.

Georgina  a du caractère et se montre douée pour les relations publiques. Elle s’engage en politique. C’est aussi une mère attentive, qui  tente de compenser, dans le lien qu'elle crée avec ses enfants, le peu de satisfaction qu’elle retire de son couple. Elle s’éprend de Charles Grey, un homme politique du parti libéral, dont elle défend activement les idées. Comme on peut s’y attendre, son mari refuse de lui donner la liberté qu’il s’octroie pourtant de son coté. Un terrible dilemne  se présente à la jeune femme...

Georgina Spencer n’est pas un personnage  de fiction, ce qui rend le film particulièrement fort et émouvant. C’est une femme très en avance sur son époque, qui surprend par sa détermination et sa force mentale. Le film n’accable pas le mari, bien qu'il n’ait pas le beau rôle. Pour apporter un jugement objectif sur son comportement, il convient de se replacer dans le contexte et les mentalités de l'époque. La cause des femmes a bien évolué depuis, même si certains comportements masculins subsistent... La dimension historique du film est passionnante et fort bien rendue, les images sont époustouflantes de réalisme. Une mention spéciale à Keira Knighley, que je ne connaissais pas jusqu’ici et que j’ai trouvé très convaincante dans le rôle de Georgina.

Un très beau portrait de femme

 A noter que le film est inspiré du la biographie d'Amanda Foreman.  « Georgina, Duchess of Devonshire »

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:22

                                     Nils Edition - 2010 -374 pages traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Hannah Pascal

Le narrateur, T.S. est un jeune garçon d’une douzaine d’années.  Enfant prodige, il se passionne pour la cartographie et les illustrations scientifiques. Sa famille vit dans un ranch, dans le Montana. Le père élève des chevaux, la mère est une scientifique spécialisée dans les insectes. Le jeune garçon a donc hérité de la vocation scientifique de sa maman. T.S a une sœur aînée, il a perdu son frère tragiquement. On comprend au fil du roman que les circonstances de cette mort sont particulièrement perturbantes pour le jeune garçon.  Dans le ranch, il y a un avant et un après le drame, bien que chaque membre de la famille continue à faire « comme avant ».

Un jour, T.S. a l’opportunité de quitter le ranch. Après une courte réflexion, il fait son sac et s’en va. Sans doute voit-il alors l’occasion de faire une coupure avec son milieu familial. Son but, traverser les USA pour y recevoir le prix qu’il vient d’obtenir pour l’excellence des croquis scientifiques qu'il dessine. L’étrangeté de la situation, c’est que là-bas, dans le célèbre musée Smithsonian, on attend un adulte, pas un enfant. Plus de la moitié du livre est consacrée à la traversée du pays, en train, par le jeune T.S.  Avant de quitter la maison, sur un coup de tête il a subtilisé à sa mère un carnet de notes.  Ce carnet contient tout autre chose que des travaux scientifiques, comme le pensait T.S. Son contenu va permettre  au jeune garçon de tuer le temps durant les longues heures de train mais également d’envisager sa mère sous un angle différent. Arrivée à destination, une autre aventure l’attend...

L’originalité de ce livre tient aux croquis qui ornent les marges du roman. On y trouve également diverses notes du narrateur qui complètent le récit. Cela m’a un peu perturbée au départ mais je m’y suis faite assez vite. Ce qui m’a le plus gênée, c’est le format du livre, large et donc peu maniable au lit (et comme je ne lis quasiment qu’au lit je suis sensible à ce genre de détail).

Sans le blogoclub, je ne pense pas que j’aurais lu cet ouvrage, qui à première vue semble s’adresser davantage à un public « jeunesse ». Je ne le regrette pas. Sa fraîcheur et sa fantaisie m’ont fait passer un agréable moment.  T.S. est un personnage très attachant que j’ai accompagné avec plaisir l’espace de ce voyage initiatique. J’ai beaucoup aimé également, le roman dans le roman (je n’en dirai pas plus pour sur cet aspect du livre pour ne pas trop en dévoiler...).

Une lecture sympathique et originale sur le thème du voyage (thème proposé par le blogoclub pour cette session) 

 

Les avis des participants : Caroline - Gwenaelle - Manu - Hélène - Claudialucia - Sibille - Lisa - Mimi Pinson - Ori - Jessica - Lapinoursinette - Grominou

D'autres lectures sur le thème du voyage : Keisha (En pantagonie) Titine (sur la route)

Merci de laisser vos liens en commentaire

Pour la prochaine session du blogoclub, "le roman épistolaire" est le thème choisi

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 00:11

Intouchables - Eric Toledano et Olivier Nakache

Ce film (inspiré d'un documentaire) raconte la rencontre improbable de deux êtres que tout sépare. Le premier est tétraplégique et richissime. Il est à recherche d'un auxiliaire de vie. Le second vient de la cité, vit des indemnités ASSEDIC et ne cherche pas spécialement à travailler. Leur dénominateur commun : un grand sens de l’humour…

 Si vous n’avez pas encore vu ce film (ce qui est peu probable), je vous le conseille. C’est un très bon film populaire (au bon sens du terme), drôle et émouvant. Quant aux acteurs, ils sont parfaits dans leur rôle. Le succès remporté par le film me semble tout à fait justifié. En ces temps moroses, ce genre d'histoire réconforte.

Ps : Omar Sy a un charme irrésistible  

 

 

Tout autre ambiance et un film plus cérébral que le précédent. 

De bon matin - Jean-Marc Moutout

Ce film est inspiré d'un fait divers survenu en 2004. Un homme, chargé d’affaires dans une grande banque, tue avec préméditation  deux de ses supérieurs...

Que s’est-il passé pour qu’il en arrive là ? 

Cette histoire dénonce le harcellement moral dans le monde du travail, en décortiquant son processus et ses conséquences. Le film donne également à réfléchir sur l’importance de la valeur travail dans la vie de chacun. Un film glaçant, implacable et efficace. Un très bon Jean-Pierre Darroussin.

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 00:57

 

...de l'album "Vagabonde".

 Il s'agit ici du titre "Bang Bang Bang" (sur le plateau de Taratata).

 

Claire DENAMUR : Bang bang bang - MYTARATATA.COM
TARATATA N°403 (Tour. le 09/09/2011 / Diff. France 2 le 04/11/11)
Repost 0
Published by sylire - dans J'aime écouter
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 00:45

 

 

cousine bette

 

Présentation (source Wikipédia) : La Cousine Bette est un roman d’Honoré de Balzac, paru pour la première fois en feuilleton dans  le Constitutionnel, d’octobre à décembre 1846. Publié en volume en 1847, il fait partie des Scènes de la vie parisienne, section Les Parents pauvres de  la Comédie humaine(il constitue un diptyque avec « le cousin Pons »)

     

 

La  cousine bette (Lisbeth) est une vieille fille aigrie,  jalouse de sa belle et riche cousine Adeline. Elle a pris sous sa protection un jeune artiste étranger, qu'elle mène au doigt et à la baguette jusqu'au jour où le jeune homme s'éprend d'Hortense, la fille d'Adeline... Furieuse, la cousine Bette décide de se venger en s’en prenant à la famille d’Adeline toute entière. La faille est facile à trouver. Il s’agit du baron Hulot, le mari d’Adeline, un homme volage qui trompe sans vergogne sa vertueuse épouse. Quand Hulot s’entiche de Valérie, une courtisane aussi belle que perverse, la déchéance de la famille est enclenchée,  car pour le malheur de la famille, Lisbeth et Valérie se rapprochent dangereusement...

Les personnages sont volontairement caricaturaux :

-  la vertueuse Adeline (qui supporte l’inacceptable avec une patience telle qu'on voudrait la secouer comme un prunier pour l’obliger à réagir).

- la machiavélique cousine Bette (loin d’être bête, mais particulièrement méchante).

- la perverse courtisane, Valérie (qui manipule sans scrupules ses amants pour leur soutirer de l’argent…).

- le baron Hulot (insatiable coureur de jupons, qui n’apprend jamais à ses dépens en dépit des leçons qu'il reçoit)

Autour de ces quatre personnages principaux, en gravitent d’autres. Tous contribuent à la tragédie familiale dont la cousine Bette tire les fils avec une adresse (presque) remarquable. Je dis "presque" parce qu’un retournement de situation finira par se produire…

En dehors de quelques longueurs et digressions dont je me serais bien passée, j'ai passé un bon moment avec cette histoire sacrément bien ficelée (de la part de Balzac, je n’en attendais pas moins, cela dit…) et qui donne un aperçu des mœurs de l'époque.

nullUne lecture audio offerte par Cécile, donneuse de voie bénévole de :

  littérature-audio.com.      

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 15:40

Un très beau timbre de voix, une musique qui me fait penser à celle d'Alain Bashung, des mots qui me font tendre l'oreille...

J'aime beaucoup !

Repost 0
Published by sylire - dans J'aime écouter
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 00:13

null                                                                                               Quadrature 2011 - 118 pages 

Les nouvelles de ce recueil n’ont pas vraiment de point commun les unes avec les autres, il est donc assez difficile d’en parler globalement.  On peut toutefois dire qu’elles sont plutôt courtes,  « à  chute » et faciles d’accès.  Certaines sont divertissantes, d’autres émouvantes.

Mes deux préférées :

 « Compte rond ». C’est l’histoire d’une prof de maths qui a un rapport aux chiffres pour le moins étrange puisqu’elle passe son temps à faire en sorte que les comptes soient toujours ronds, y compris dans sa vie privée. Un véritable casse-tête !  C’est sans doute la nouvelle la plus originale.

« Souriez vous êtes cliché » : j’ai beaucoup aimé cette histoire d’écrivain qui prend conscience des clichés dont il a truffé son dernier roman lorsque que sa propre vie se transforme en une série de clichés.

Les recueils de nouvelles de Quadrature sont des friandises que je déguste toujours avec beaucoup de plaisir.  Ce recueil n’est pas le plus original de leur catalogue mais je l’ai apprécié pour sa simplicité, entre deux lectures demandant plus d’attention.

L'avis de Clara - Le blog de l'auteur

                                                                                                    8/141pour_cent_litt_raire_2011

Repost 0
Published by sylire
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:25

Tagguée par Gwenaelle et Val, je m'exécute pour ce portrait chinois :

Si j'étais...

Sélection de Gwenaelle

1) un dessert : un fondant au chocolat, avec une crème anglaise 

2) une mer : la Manche (dit Mor Breizh en breton : la mer bretonne)

3) un mot compliqué : superfragilisticexpialidocious (clin d'oeil à Mary Poppins que j’adooore !)

 

4) une essence de bois : l'acajou

5) une comédie : la vie est un long fleuve tranquille

6) une province française : la Bretagne, of course…

7) un air de jazz  : difficile pour moi car je ne m'y connais pas vraiment en matière de Jazz (Gwenaelle : pas taper STP !). Je dirai du Jazz Manouche comme ici. J'aime bien !

8) un minerai  : l'argent (mais transformé en bijou)

9) une chanson :kiki bigoudi (trip avec mes grands enfants il y a peu de temps au sujet de cette chanson enfantine  !)

10) un pays d’Amérique du Sud : qu'importe mais sans dictature...

Sélection de Val

1) une odeur : celle du bord de mer

2) beau/belle : Une princesse avec une belle robe (clin d'oeil à l'enfance)

3) une héroine : Mary Poppins

4) un plat : succulent

5) émouvant : une naissance

6) à deux : faut voir

7) une ville : Venise

8) une faiblesse : le doute

9) une envie : du chocolat

10) un auteur : Charles  Dickens (pour ne pas faire de jaloux parmi les vivants)

A mon tour de tagguer quelques personnes :

Anne, Joelle, Bladelor, Fransoaz, Yv (mais n'ont-ils pas déjà été taggués) ?  :

Si vous étiez...

1) un bonbon 2) une folie 3) un compliment 4) une forme 5) une saison 6) un félin 7) un rêve 8) une balade 9) un roman épistolaire 10) un vêtement

Repost 0