Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 00:49

    Ecouter lire (Gallimard) 2013 

lu par Sara Forestier, Hélène Grémillon, Jacques Weber et Carole Bouquet  

Tout commence par une lettre, reçue par Camille alors qu'elle vient tout juste de perdre sa mère. Un certain Louis lui raconte l'histoire d'une jeune fille, Annie, dans les années 40-50. D'autres missives suivent, chaque semaine, jusqu'à ce que toute la vérité (ou presque) soit dévoilée sur un secret de famille bien gardé jusqu'ici. Il  faudra à Camille la lecture de  quelques lettres pour comprendre que cette famille est la sienne...

En résumé, l'histoire racontée à Camille est la suivante : Dans un petit village de province, Annie, une jeune fille un peu rêveuse à l'âme d'artiste, fait la connaissance de Madame M, d'un tout autre milieu que le sien. Elles sympathisent et Madame M se laisse aller aux confidences. Stérile, elle est désespérée de cette situation qui lui gâche la vie. Annie, sur un coup de tête, lui fait la proposition insensée de porter son enfant. Ce qui se passe par la suite nous est dévoilé par quatre témoignages qui se succèdent, livrant des versions quelque peu différentes de l'histoire. C'est assez troublant. L'apothéose étant le témoignage de Madame M.  

Il y a dans ce roman une réelle tension. Ce que l'on croit être la vérité ne l'est jamais tout à fait. Ces rebondissements tiennent en haleine, à la manière d'un thriller. Le contexte historique (la seconde guerre mondiale) ajoute de l'intensité à l'histoire. Le rapport à la maternité et le regard de l'époque sur la stérilité m'ont beaucoup intéressée. Les traitements proposés à l'époque pour lutter contre la stérilité étaient ahurissants.

Si vous n'avez pas encore lu ce roman, je vous conseille la version audio. Les voix sont très bien choisies et sont en phase avec les personnages. J'ai particulièrement apprécié la voix de Carole Bouquet (mais les autres également !).

Un vrai régal d'écoute !

Lu dans le cadre de "écoutons un livre" dont le thème était cette fois "une oeuvre lue par de grands acteurs". 

free-road-trip-games-audio-book

Nous sommes plusieurs à avoir choisi ce livre audio aujourd'hui :

 Mrs B - Sandrine - Valérie

écoute commune

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 00:51

Editions passiflore - nov 2013 

Quand on m’a proposé la lecture de ce livre,  j’ai craqué pour la couverture. Les macarons, j’adore ! J’espérais que ce que j’allais trouver à l’intérieur allait être à la hauteur de « l’emballage ». Je n’ai pas été déçue.

L’histoire est celle de Clotilde, une jeune femme disgracieuse qui essaye tant bien que mal de s’assumer. Lassée du peu d’indulgence de sa mère envers elle, Clotilde décide de quitter le domicile familial pour voler de ses propres ailes. Elle se rend chez sa tante qui possède un immeuble à Bordeaux, espérant que cette dernière pourra la dépanner (au moins dans un premièr temps). La tante en question, une femme impotente au caractère fort, cache derrière son apparence bourrue, un grand coeur. Elle met un logement à la disposition de sa nièce et lui présente les habitants de l'immeuble. Grâce à deux jeunes femmes qui la prennent en main (de façon assez musclée il faut bien l'avouer), Clotilde prend confiance en elle et se décide à chercher un travail. La chance lui sourit, elle trouve LE travail qui lui convient (dans le milieu de l'art) et qui va lui permettre de s'épanouir.

Ce livre m'a fait penser à "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda, en moins léger toutefois. Le destin de Clotilde n'est pas idyllique et les embûches qui se dressent sur son chemin sont de taille. Marie-Laure Nasser nous fait réfléchir avec subtilité sur l'apparence physique et son importance dans notre société. Comment grandir et s'épanouir adulte quand on a été rejeté dans l'enfance à cause de son physique ? Clotilde est très attachante. Courageuse et volontaire, elle tente de s'en sortir. La vie de l'immeuble et de ses habitants est décrite de façon très vivante, on passe un bon moment à les regarder vivre. La ville de Bordeaux, où vit désormais Clotilde est un personnage à part entière et j'ai aimé imaginer cette ville que je ne connais pas. La fin du roman est inattendue, brutale. Elle fait partie des possibles de chaque jour alors je l'ai acceptée...

Un premier roman prometteur.

 Laure est enthousiaste également - Cathulu un peu moins.

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 00:24

La première chose qu'on regarde, de Grégoire Delacourt, lu par Marc Weiss

Lu par Marc Weiss 4 h 48

L'histoire est celle d'Arthur Dreffus, garagiste et amateur de gros seins, qui fantasme sur la plastique avantageuse de Scarlett Johansson. Il croit rêver quand, un dimanche matin, il découvre l'actrice, en chair et en os, derrière sa porte. Déprimée, au bout du rouleau, Scarlett cherche un endroit ou se réfugier. Elle s'installe quelques jours chez Arthur qui s'est empressé de l'inviter. Cette rencontre miraculeuse réserve à Arthur quelques surprises et retournements de situation...

Si je n'avais pas convenu avec Enna d'une lecture commune, j'aurais abandonné cette écoute en cours de route. J'ai trouvé les personnages grotesques, impossible de m'y attacher. L'histoire, qui, au début, s'apparente à une farce, vire au tragique sans qu'on sache sur quel pied danser. J'ai fini mon écoute d'une oreille distraite, peu captivée et agacée. J'avais beaucoup aimé "l'écrivain de la famille" et "la liste de mes envies" mais cette fois, Grégoire, vous m'avez laissée au bord de la route.

Les billets d' Enna et Cathulu

écoute commune

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 00:12

Voici les règles de cet award, qui m'a gentiment été décerné par  Zazy :

1. Fournir un lien et remercier le blogueur qui vous a nominé pour ce prix.
 Merci Zazy ! Cela fait un bon moment que j'ai reçu cet Award, désolée pour le retard !

2. Nommer à votre tour 10 blogs que vous choisirez.
Le tag circule depuis trop longtemps pour que je me souvienne qui a été tagué ou pas.

3. Faites un lien vers ces blogs tout en laissant un message aux nominées afin qu’elles sachent qu'elles ont été choisies.
...

4. Répondez aux 10 questions suggérées.
1 - Votre couleur préférée ?
Le "glaz" (couleur de la mer) et clin d'oeil à Gwenaelle et son Glaz
photo-1_2502.jpg
 2- Votre animal de compagnie préféré ?
Le chat (clin d'oeil à Moumoune)
Germiny--451-.jpg
 3- Votre boisson préférée ?
Ca dépend des moments... J'aime le thé, le café et le bon vin...

4- Lequel préférez-vous, Facebook ou Twitter ?
 Facebook (un bouffe-temps mais bon...). je n'ai pas essayé Twitter
  
5- Votre modèle préféré ?
Aucun (du moins consciemment)

 6- Vous préférez recevoir ou donner des cadeaux ?
Les deux mais j'avoue ne pas avoir "la culture cadeau".

 7- Votre chiffre préféré ?
Je préfère les lettres aux chiffres mais je dirai trois, qui correspond à mon nombre d'enfants

 8- Votre jour préféré :
Le jour où je peux prendre mon café au lit, tranquillement, en bouquinant (donc le week-end et les vacances)

 9- Votre fleur préférée :
L'hortensia

 10- Quelle est votre passion ?
A Votre avis ?


Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 00:55

11/2013 - 460 Pages - traduit par Valérie Bourgeois (américain)

Plusieurs histoires se croisent et se recoupent dans ce roman foisonnant, impossible à résumer. L'histoire commence dans les années 50 dans un petit village afghan ou vivent la petite Pari et son grand-frère Abdullah. Leur père, veuf, n'a pas les moyens de les élever décemment tous les deux. Il se résout donc à vendre Pari à un couple de riches habitants de Kaboul. Pour Abdullah, le grand-frère, c'est un déchirement. La petite fille, âgée de seulement deux ans oublie bien vite sa première famille et ce n'est que bien plus tard qu'elle cherchera à renouer avec ses racines. Entre temps, nous la suivons de Kaboul à Paris. Parallèlement, nous suivons le destin d'autres personnages qui ont un lien plus ou moins direct avec elle. Sa mère adoptive, poétesse afghane trop évoluée pour les mentalités de son pays, son père adoptif qui voit sa vie basculer du jour au lendemain par un AVC, son oncle... 

Il est principalement question dans ce livre de l'Afghanistan : son histoire depuis les années 50, ses mentalités, la difficulté pour une femme de s'y épanouir... D'autres thèmes plus universels sont abordés comme le handicap, le poids des liens familiaux... Khaled Hosseini est un excellent conteur qui sait embarquer son lecteur mais la multiplicité des personnages, des lieux, des thèmes m'a un peu gênée, je dois l'avouer. Si au final le puzzle rassemble toutes les pièces, il manque selon moi d'une cohérence de l'ensemble, un peu comme les différentes parties étaient des nouvelles. C'est un peu dommage car cette fresque familiale avait tout pour me passionner.

Je ne regrette pas d'avoir lu ce roman mais j'en attendais plus...

Les avis de Jérome (ce jour même) - Valérie - Sandrine

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 00:59

 

Crédit photo : ici

Voici quelques chiffres (pour changer des lettres) :

J'ai lu cette année 87 romans :

  Audio Papier Totaux
Français 11 30 41
Etranger 21 25 46
Totaux 32 55 87
 

J'ai lu aussi 5 BD (peut faire mieux !)

L'an passé, j'avais lu une soixantaine de livres. Si j'en ai lu davantage cette année, c'est grâce à la lecture audio, que je pratique simultanément avec d'autres activités (tâches ménagères, conduite...). La lecture audio a représenté en 2013 plus d'un tiers de mes lectures.

La grande nouveauté de l'année, c'est l'augmentation de la littérature étrangère dans mes lectures : 53 % contre 20 % l'an passé ! J'en suis vraiment ravie. Je pense que les challenges auxquels j'ai participé ont contribué à ce score (mois anglais, Québec en septembre et le challenge américain). Je compte bien continuer sur ma lancée et continuer à explorer la littérature étrangère (notamment anglo-saxone, que j'apprécie particulièrement).

Passons à mes coups de coeur de l'année :

J'ai classé 15 livres en "coups de coeur" tout au long de l'année. Pour le bilan final, en voici 10 mais il y en a d'autres qui auraient mérités d'être repris ici. Pour les trouver, vous pouvez consulter mes rubriques "coups de coeur" et "livres beaucoup aimés". 

Wilderness de Lance Weller :

Les faibles et les forts de Judith Perrignon

 

La mémoire est une chienne indocile d'Eliot Perlmann

Une place à prendre de JK Rowling 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 00:20

Une balade express, en échappant par miracle aux trombes d'eau qui se sont déversées toute la journée.

Une mer agitée ...

Liste-a-echanger-6961--2-.jpg

Liste-a-echanger-6960--2-.jpg

Les restes d'un bateau échoué lors de la dernière tempête...

Liste-a-echanger-6952--2-.jpg

Photos prises par Olivier à la Pointe de Primel (Plougasnou - Finstère)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 00:00

Ballons 7 ansVoilà 7 ans que j'ai créé ce blog. Il fait partie de ma vie, j'oserais presque dire qu'il est devenu une partie de moi-même. J'en retire beaucoup de satisfaction bien que le temps que j'y consacre me semble souvent excessif. Que de temps passé devant un écran d'ordinateur au détriment d'autres activités ! Mais que de découvertes, d'échanges et de rencontres, aussi ! Il n'est donc pas question que j'arrête. L'idéal serait que j'arrive à lever un peu le pied pour regarder plus de films, travailler mon anglais (j'ai repris des cours), voir plus mes amis... Maintenant que ce blog a l'âge de raison, peut-être vais-je réussir à trouver le juste équilibre ?

Je vous retrouve bientôt pour un bilan de mes lectures 2013. Enfin... quand j'aurai eu le temps de faire le point ! Après ma pause de Noël, j'ai un peu de mal à remettre le pied à l'étrier.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 19:41

Je vous laisse une petite semaine pour passer noël en famille !

Je vous souhaite à toutes et à tous de Joyeuses fêtes !

Pour "un autre endroit", à qui j'avais promis quelques photos de notre maison, la voici, décorée (light) pour noël.

 

biblio


 

pere-noel.jpg






 

SAPINjpg
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 00:23

Mudwoman

¨Editions Philippe Rey - octobre 2013 - 563 pages - traduit de l'anglais (Etats Unis) par Claude Seban

L'histoire commence en 1965 par l'abandon d'une enfant au milieu des marais des Adirondacks (USA). Cette enfant, rejetée par sa mère à demi-folle, est confiée à une famille d'accueil puis adoptée par une famille de quakers. Nous la retrouvons en 2002, présidente d'une grande université américaine. Tout au long du roman, nous naviguons entre le passé et le présent, entre Mudgirl et Mudwoman.

En 2002, Mudwoman, qui a jusqu'ici à son actif un parcours professionnel sans faute, est victime d'une sorte de Burn-Out. Travailleuse acharnée, n'exceptant pas les compromissions et l'hypocrisie, elle n'est pas vraiment faite pour ce type de poste. L'université qu'elle dirige est financée par des contributeurs privés, dont Méridith (Mudwoman) n'apprécie pas les idées politiques et le peu de morale économique. Affaiblie par cette situation professionnelle tendue et épuisante nerveusement, elle ne parvient plus à faire face aux démons du passé. Elle a voulu tourner le dos à son enfance mais celle-ci s'impose dans ses pensées...

Voilà un roman qui m'a vraiment passionnée. Prenant parfois des allures de conte, notamment lorsqu'il s'agit décrire l'enfance de Mudwoman, le livre est toutefois bien ancré dans le réel.  En toile de fond la guerre en Irak, la vie d'une grande université américaine, les problèmes sociaux des USA... Je me suis attachée à cette femme sensible qui garde au fond d'elle-même, sous une apparence de "superwoman", des blessures datant l'enfance. Les débuts de chapitre résument à la manière d'un conte les pages qui suivent. Par exemple : "Mudgirl sauvée par le roi des corbeaux" ou "Mudwoman dans les nébuleuses". 

Une plume remarquable et un très beau portrait de femme


challenge 1 % : 11/12

Partager cet article
Repost0