Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 23:52
Avec : 
George Clooney
Matt Damon, Bill Murray

Synopsis (source allociné.com)
 La plus grande chasse au trésor du XXe siècle est une histoire vraie. MONUMENTS MEN est inspiré de ce qui s’est réellement passé. 
 En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats – des directeurs et des conservateurs de musées, des artistes, des architectes, et des historiens d’art – se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes. Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…

Mon avis

Un amie m'a appelée un soir de la semaine dernière, tentée par ce film au casting alléchant qui passait dans le cinéma de notre ville. Dubitative, après avoir lu quelques avis sur le net, j'y suis allée tout de même, histoire de l'accompagner. Hélas, mes craintes se sont confirmées, ce n'était pas un film pour nous. Je me suis ennuyée, ne sachant pas sur quel pied danser : film historique ou grosse farce hollywoodienne ? Un fond historique intéressant, certes, mais un côté burlesque plutôt raté. Et comme le film n'était pas en VO je n'ai même pas eu la consolation de d'entendre parler anglais. Mon amie est ressortie déçue (moi aussi mais je m'y attendais).

Mauvaise pioche !

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 00:16

 

   

 

 

Le film commence par un entretien d'embauche raté. Lulu, femme au foyer quelconque et peu sûre d'elle, se fait poliment éconduire par un recruteur qui lui fait comprendre qu'elle n'est pas à la hauteur. Lulu appelle son mari pour lui annoncer la nouvelle et la réaction de ce dernier, méprisante et décourageante, lui donne envie de s'octroyer une petite nuit à l'hôtel, au bord de la mer. Puis deux, puis trois... Durant cette fugue de quelques jours, Lulu va réaliser qu'à force d'être au service des autres, elle est devenue insipide et transparente. Grâce à de belles rencontres, elle renait peu à peu à la vie...

Lulu est un personnage très attachant auquel il est facile de s'identifier. L'interprétation de Karine Viard est parfaite (comme d'habitude) tout comme celle de Claude Gensac (vous vous souvenez, la femme du gendarme à St Tropez ?). Je dois dire que j'ai oublié le reste du monde pendant la durée du film, vivant à 100 % la fugue de Lulu. Il y a beaucoup de tendresse dans ce film et des petites pointes d'humour fort sympathiques. Je suis sortie du cinéma dans un nuage, le sourire aux lèvres. Mon mari, qui m'accompagnait, a passé un bon moment également (les hommes ne s'ennuient donc pas devant ce film, pourtant très féminin).

Le film est l'adaptation de la bande dessinée éponyme d'Etienne Davodeau, que j'ai très envie de découvrir maintenant (d'autant que j'avais déjà été incitée à la lire - n'est-ce pas Brigitte ?).

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 00:53
Nous avons vu ce film, mon mari et moi, en début de semaine et avons passé un bon moment.
Dépaysement garanti  aux côtés de François Cluzet (au top) dans ce "vent du globe" un peu spécial. L'histoire n'est pas toujours très crédible mais c'est un film sympa dont on ressort vivifié, des embruns plein le visage.

     

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 23:38
 
Good Morning England
Titre original : The Boat that Rocked - film britannique sorti en 2009
Voilà un bon moment que je voulais regarder ce film. Le mois anglais a été l'occasion de le sortir de ma PAR (Pile à regarder). 
     
Nous sommes en 1966. Partout dans le monde, le rock explose mais en Angleterre les radios "officielles" font de la résistance, ne diffusant que 45 minutes maximum de rock par jour. Une radio pirate, située dans les eaux internationales de la mer du Nord, comble cette lacune en diffusant 24 heures / 24 du rock. Le gouvernement britannique, fou de rage, tente par tous les moyens de mettre un terme à cette "infamie", sans succès... 
Je ne vous dirai pas que "Good morning England" est un très grand film mais c'est une bonne détente, et c'est déjà bien ! Les personnages sont complètement déjantés et il règne dans ce bateau pirate un joyeux capharnaüm. Seuls les hommes sont autorisés à y travailler (à l'exception d'une lesbienne) et les femmes ne s'y introduisent que le week-end pour divertir ces messieurs (je ne vous fais pas de dessin...).
 
Il y a autant de musique que de dialogues dans ce film, avec un panel de la musique anglaise des années 60 et plus (il y a pas mal d'anachronismes au niveau musical, ce qui rend le film encore plus déjanté). 
Loufoque et divertissant !
Pour vous mettre dans l'ambiance, la bande annonce :
 
   
Lu dans le cadre du mois anglais organisé par  Titine  et Lou
Mois anglais 2013_04.jpg
Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 23:00

Synopsis :

Alors qu'un avion la ramène de New-York à Paris où elle s'apprête à se marier, la belle Julie se retrouve assise à côté d'Antoine, un séduisant débauché qu'elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu'il compte sur ces 7 h de vol pour la reconquérir! L'occasion pour nous de voyager dans le passé et de revivre leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus bouleversant de leur vie. 

Mon avis :

J'y suis allée voir ce film avec quelques doutes mais comme mon mari était motivé, je me suis laissé entraînée et j'ai bien fait car je suis sortie du film complètement détendue, le sourire aux lèvres alors que j'avais eu une journée très contrariante (une de celles où tout va de travers ).

Le film est très soigné et ne manque pas d'originalité dans sa construction : une partie des scènes se déroule dans l'avion. L'autre partie, sous la forme de flash-back, dévoile progressivement l'origine du malaise entre les deux personnages.

J'ai trouvé Nicolas Bedos très drôle et vraiment séduisant (). J'ai adoré Clémentine Célarié dans son rôle de mère qui se mêle de ce qui ne la regarde pas (c'est vilain ça ). 

Allez-le voir, c'est un film très sympa (et plus subtil qu'il n'y paraît au premier abord).

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 23:16
Au bout du conte
 
Le synopsys (source : Allociné.com) :
Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin ; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui.
Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu.
Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire.
Ce que j'en ai pensé ? 
    
Les amours de la jeune fille ne m'ont pas captivée, la rencontre des deux aînés davantage. Jean-Pierre Bacri, égal à lui même, interprète très bien ce moniteur d'auto-école blasé et misanthrope qui se trouve soudainement déstabilisé par la prédiction ancienne d'une voyante (il est sensé mourir dans très peu de temps et ça le perturbe d'y croire un peu !). J'ai été séduite également par le personnage joué par Agnès Jaoui, une comédienne fantasque qui n'a pas réussi à percer dans le métier. Ouverte aux autres, elle vit seule et s'en satisfait mais son manque d'assurance l'empêche de s'épanouir totalement.
 
Les dialogues sont assez piquants et j'ai souri plusieurs fois (notamment des mésaventures du moniteur d'auto-école). J'aime beaucoup le duo Jaoui-Bacri, je suis donc satistaite d'avoir vu ce film mais ce n'est leur meilleure production, c'est certain. Le choix d'utiliser le registre du conte était audacieux, il ne m'a pas convaincue, d'où mon peu d'intérêt pour l'histoire de la jeune fille et du prince charmant (et d'un autre prince bien moins charmant...). 
 
Un film sympathique mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. 
L'avis de Dasola
Un extrait :
 
 
     
Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:23

 

Cette fois, trois DVD que j'ai aimés ! 

nullGood Bye Lenin !  (2002) - Un film de Wolfgang Becker

 La mère d'Alex est victime d'un accident cardiaque et se trouve plongée dans le coma, quelques minutes avant la chute du mur de Berlin...

Quelques mois ont passé quand elle revient à elle. La ville a radicalement changé. Alex craint de lui créer un trop grand choc en lui annonçant ce qui s'est passé. Le médecin les a mis en garde contre contre une très probable rechute à la moindre émotion. Alex la ramène à la maison et met en place une stratégie ahurissante pour reconstituer autour d'elle l'environnement d'avant la chute du mur. Il faut préciser que sa mère était une fervente militante du précédent régime, totalement aveuglée par son idéologie ! 

 le démarrage est un peu confus mais au final j'ai beaucoup apprécié ce film. Le sujet est traité avec originalité, finesse et un certain humour. J'ai beaucoup aimé également la tendre relation entre le jeune homme et sa mère. 

Une bonne façon de re-visiter cette période de l'histoire contemporaine ! 

null

 

  Les neiges du Kilimandjaro (2001) - Robert Guédégian

(avec les excellents JP Darroussin - et A Ascaride !)

 Fervents syndicalistes et humanistes dans l'âme, Marie-Claire et Michel sont des "gens bien" qui vivent honnêtement des fruits de leur travail. Entourés de leur famille (enfants, petits-enfants...), ils vivent leur cinquantaine bien entamée avec sérénité. Quand Michel perd son travail, ils prennent les choses avec philosophie, se disant qu'après-tout, ils ne sont pas si mal lotis. 

Dans leur petite vie tranquille et bien réglée, un évènement va venir remettre en cause leurs certitudes et leurs bons sentiments : ils sont victimes d'un vol assez violent et l'un des voleurs n'est autre qu'un jeune collègue de Michel, licencié en même temps que lui...

Cette chronique sociale est distrayante, tout en donnant à réfléchir sur la bonne conscience et l'altruisme. J'ai beaucoup aimé la fin, un peu "gentille", certes, mais comme Michel et Marie-Claire, je préfère moi-aussi penser que la haine et la vengeance ne rendent pas heureux.

Une chronique sociale plutôt bien vue ! 

 

            Polisse (2011) -  Maiwenn   

(avec Karine Viard - JoeStarr - Marina Fois / assez convaincants)                                  

De façon générale, je ne suis pas très intéressée par les enquêtes policières et les faits divers. Si ce film n'avait pas été réalisé par Maiwenn, je ne pense pas que j'aurais eu la curiosité de le regarder. C'est un film particulier, inspiré de faits réels mais tourné avec de vrais acteurs (excellents, le casting est très bon).

Le film raconte Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs). Il s'agit à la fois de raconter le travail de ces policiers mais aussi les coulisses de la brigade : les potins, "craquages" plus ou moins importants, disputes... Cet aspect-là m'a un peu déroutée par moments, il m'a semblé que la frontière entre vie familiale et professionnelle était bien mince. Mais j'imagine que la difficulté de ce qu'ils vivent au quotidien (confrontation avec des pédophiles, enfants abusés...) les rapproche.

Un film qui interpelle et remue, à voir ! 

 

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 00:54

         Le concert - Film de Radu Mihaileanu (2009)   

    nullDu temps de Brejnev, Andrei Filipov, brillant chef d'orchestre du Bolchoï, s'est fait licencié pour avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs. Trente ans plus tard, il est toujours employé du Bolchoï, mais comme agent d'entretien. Par hasard, il tombe sur un fax qu'il subtilise. L'idée lui vient de réunir les membres de son ancien orchestre et de leur proposer de prendre la place de l'orchestre officiel pour une représentation en France.

L'histoire, totalement loufoque, m'a déconcertée. Rien n'est vraiment crédible, dans cette curieuse expédition. Le contexte historique m'a intéressée (le sort réservé aux artistes sous Brejnev) mais Je n'ai pas vraiment pas adhéré au côté burlesque du film.  

Je n'ai peut-être pas l'humour russe ?  

 

  La délicatesse - David et Stephane Foenkinos (2011)     

nullNathalie a perdu son compagnon de façon brutale. Après une période d'abattement, elle reprend peu à peu goût à la vie. Un jour, au travail, elle embrasse de façon non préméditée un de ses collègues de travail (un homme quelconque, qu'elle n'aurait pas remarqué auparavant). Commence entre-eux une drôle de relation...

Après avoir lu le livre éponyme, j'étais curieuse de voir l'adaptation qu'avaient pu faire de cette histoire, l'écrivain lui-même et son frère. Je n'ai pas retrouvé la patte du romancier, son humour et sa fantaisie. J'ai trouvé improbable, limite grotesque, la relation entre Nathalie (Audrey Tautou) et Markus (François Damiens) alors que dans le livre, cette relation m'avait touchée.

    Une déception.

Mon avis sur le livre  

 

L'échange - Clint Eastwood (2008)

    Nous sommes à Los Angeles en 1928. Une femme vivant seule avec son jeune enfant, revient du travail et constate que son petit garçon de 9 ans a disparu. La police se met très mollement à sa recherche et lui ramène, au bout de quelques temps, un autre enfant. Commence alors pour la jeune maman un combat extrêmement éprouvant contre la police pour se faire entendre. L'histoire, poignante, est inspirée d'une histoire vraie.

Le film dénonce la corruption de la police de l'époque, entretenue par les instances politiques locales. La maman est admirablement interprétée par Anjelina Jolie et la reconstitution du Los Anjeles de l'époque est très réussie. J'ai été captivée par l'histoire du début à la fin mais je dois vous dire que j'ai été secouée par certaines scènes, très violentes. null

Un bon film, mais éprouvant.

 

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 00:03

     

                            

C'est l'histoire (vraie) d'un groupe d'ouvrières anglaises de l'usine automobile Ford qui, en en 1968, va être à l'origine de la lutte pour l'égalité salariale des hommes et des femmes en Angleterre. 

Après un début qui m'a paru un peu brouillon, le film nous entraîne dans le sillon de ces d'ouvrières courageuses et déterminées qui retroussent leurs manches pour crier à l'injustice. Aucune loi n'impose alors de payer une femme au même salaire qu'un homme pour un poste équivalent. Avec intelligence, mais non sans peine, les ouvrières trouvent les mots pour convaincre les syndicats de rallier leur cause. Le gouvernement leur donnera même un coup de pouce, grâce à une secrétaire d'état convaincue du bien-fondé des revendications.

Le film montre également, en second plan, les relations entre les hommes et les femmes dans les années 60. J'ai beaucoup aimé cet aspect du fim. Etonnament, on sent les ouvrières plus libérées que la jeune femme du patron, coincée et frustrée dans un rôle de potiche, alors qu'elle a fait de belles et longues études.  

 En matière d'égalité hommes-femmes, on ne peut que constater une évolution positive depuis les années 60. Il reste du chemin à parcourir mais les différences sont plus subtiles que dans ces années-là, donc plus difficiles à corriger...

A noter que le sujet, bien que sérieux, est traité de façon distrayante. Ces ouvrières sont gaies et dynamiques et on sort du film avec la pêche.

 

Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 00:43
 
 
J'avais adoré le livre, le film est attirant...  D'autant plus que je ne connais pas la région.
  
Pour en savoir plus sur le tournage (ici).
Le film sera diffusé fin 2013 sur Arte, avec Sylvie Testud et Bruno Todeschini dans les rôles principaux.
Repost 0
Published by sylire - dans Films et DVD
commenter cet article