Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 23:40


Je suis allée voir ce film sans être certaine qu'il me plairait. Durant la première demi-heure, mes doutes ne se sont pas atténués, au contraire : une caméra qui filme à vous donner le tournis, des gros plans pas toujours très heureux sur les visages, un repas de famille interminable, une histoire de pipi-pot qui s'éternise… Pourtant,  je suis sortie du film plutôt emballée. Que s'est-il passé entre-temps ? Je me suis attachée aux personnages et je me suis laissée porter une histoire pleine d'humanité. Les acteurs sont tous formidables et très crédibles.

  

Le personnage central du film, Slimane, est un vieil émigré arabe peu causant mais d'un dévouement sans limite à sa famille. Quand il se fait licencier du chantier naval dans lequel il travaille depuis trente-cinq ans, loin de se laisser abattre, il a l'idée un peu folle d'ouvrir un restaurant dans un vieux bateau destiné à la casse, un endroit sympa on l'on mangerait la spécialité familiale : le couscous au mulet (un poisson). Toute la famille met la main à la pâte (ou plutôt à la graine) pour permettre à Slimane d'aller au bout de son rêve, en dépit d'embûches quasi insurmontables.  

Je suis sortie du film avec le sentiment d'avoir partagé l'intimité d'une famille l'espace de quelques heures. C'est assez troublant, peut-être même un peu dérangeant tant le film est réaliste. Mais j'ai vraiment apprécié de côtoyer une culture qui n'est pas la mienne et je connais mal. C'est un  film qui peut aider à comprendre une population qui peine à trouver sa place, la fameuse "deuxième génération issue de l'émigration", dont parlent tant les médias.
    

 

On sort du film le cœur serré par une fin peut-être trop cruelle?

 

Un film assez déroutant, mais à voir.

 

  Crédit photo : Allociné.com

 

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 00:25

les-femmes.jpg


Jean-Paul Salomé
a voulu, par ce film, rendre hommage aux femmes qui ont œuvré pour la résistance pendant la seconde guerre mondiale. Le rôle des résistantes ne se limitait pas à transmettre des messages à vélo. (cliché de la femme résistante dans les films sur la seconde guerre mondiale).
Les femmes qu'il met en lumière ont été recrutées par le SOE (services secrets britanniques) pour une mission délicate : exfiltrer un agent britannique tombé aux mains des allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. Une deuxième mission suivra, quasiment suicidaire…

 

Je n'ai pas vu ce film comme un film historique, mais plutôt comme une sorte de polar rocambolesque. Les cinq femmes, maquillées et bien coiffées en toutes circonstances sont peu crédibles dans le rôle de résistantes de haut niveau.

Néanmoins, je ne me suis pas ennuyée une seconde car il y a de l'action, c'est le moins que l'on puisse dire ! Je suis même sortie de la salle "défatiguée".

Sur le casting, pas grand chose à dire, une belle brochette d'actrices dont Sophie Marceau comme chef de bande.

 

Distrayant, mais sur un tel  sujet  on aurait pu imaginer mieux…

L'avis de Choupynette

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 00:16
Il y a deux ans, Isabelle Mergault remportait un joli succès populaire avec "Je vous trouve très beau", en dépit de critiques professionnelles peu élogieuses. Son tout nouveau film "Enfin veuve", n'a pas été mieux accueilli par les professionnels, certains auraient même dit que le seul bon acteur du film était le chien !
 
Encouragée par Anne qui a bien aimé le film (elle n'a pas eu le temps de faire un billet, ne le cherchez pas), et parce que j'avais envie de passer une soirée sans prise de tête, je me suis laissée tenter. Et bien, je dois dire que le résultat a été à la hauteur de mes aspirations du moment. J'ai passé, en compagnie de cette joyeuse veuve, un agréable moment. Et je ne dois pas être la seule car le film marche plutôt bien.
 
Michèle Laroque (alias Anne-Marie) incarne une "bourge" qui s'ennuie à mourir avec un mari avec lequel elle ne partage rien. Mais sa vie n'est pas morose pour autant car elle a un bel amant (Jacques Gamblain) avec lequel elle projette de partir en Chine. Le "hic" c'est qu'elle n'ose pas annoncer à son mari son prochain départ. Gros coup de bol, il se tue dans un accident de voiture ! La voilà donc libre, enfin en théorie, car la famille débarque pour les obsèques et se montre plus qu'envahissante. Le courage n'étant la qualité première d'Anne-Marie, elle n'ose pas les "envoyer paître". Son gros niais de fils, persuadé qu'elle ne va pas bien, ne la lâche plus d'une semelle et lui parle inlassablement du défunt...
 
Ce n'est certes pas un grand film, mais un bon vaudeville qui se laisse regarder. J'ai particulièrement aimé la galerie de personnages secondaires assez pittoresques comme le pépé qui perd la boule ou la vieille dame "pilier de bar" qui a une bouille d'enfer et des réparties inattendues.
 
Si vous cherchez une bonne détente, allez-y, mais n'en attendez pas trop tout de même !
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 19:18
-
Cet après-midi, je suis allée au cinéma avec ma plus jeune fille, voir ce joli documentaire sur le thème du réchauffement climatique. En 90 minutes, l'objectif est de convaincre le spectateur qu'il faut à tout prix sauvegarder la planète tant qu'il en est encore temps.
 
Nous suivons notamment une famille ours (craquante) à la recherche de nourriture, puis une maman éléphant avec son petit qui cheminent laborieusement vers un point d'eau. D'autres animaux sont filmés dans leur survie quotidienne.
-
La cruauté du monde animal est montrée et expliquée, ce qui permet à l'enfant la comprendre et de l'accepter. Les scènes de chasse ne sont pas violentes. Elles sont filmées avec beaucoup d'esthétisme.
-
En tant qu'adulte, je dois reconnaître que j'ai trouvé le commentaire un peu simpliste, mais il est joliment dit, grâce la belle voix de la chanteuse Angun et au petit accent qui fait son charme.
-
Les images sont d'une beauté époustouflantes, le message très clair et le film accessible à un enfant de dix ans (l'âge de ma fille). Je suis donc tout à fait satisfaite de mon après-midi !
-
Un divertissement familial qui joint l'utile à l'agréable.
-
Ps : ce documentaire a demandé cinq ans de recherches de préparation et de tournage. 200 endroits différents dans 21 pays visités. 
 
Partager cet article
Repost0
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 18:38
J'ai regardé ce DVD avec ma fille de 9 ans. L'une comme l'autre nous avons été séduites par ce film d'animation japonais qui a obtenu l'Ours d'or au Festival de Berlin en  2002.
 L'auteur est le japonais Hayao MIYAZAKI, reconnu comme le créateur de véritables chefs-d'oeuvre. On peut citer :
« Mon voisin Totoro »ou « Princesse Mononoké ». 
 
 
L'histoire :
Tout commence par un voyage en voiture. Chihiro quitte sa maison avec ses parents pour aller habiter dans un autre village. Presque arrivés à destination, ils se trompent de chemin et se retrouvent dans un endroit bien étrange. Une sorte d'ancien parc d'attraction qui paraît abandonné. La petite fille veut faire demi-tour car elle se ne se sent pas rassurée, mais les parents insistent pour continuer la visite. Très vite ils se trouvent devant un énorme festin, et personne autour. Gourmands, ils se servent, malgré la mise en garde de la fillette qui se méfie et reste en retrait. Il s'avère qu'elle avait raison car les parents se transforment en cochons.
Pour la petite fille commence alors un véritable périple pour tenter de sauver son père et sa mère. Elle devra faire preuve de courage et d'intelligence car elle se trouve dans le monde des Dieux où les humains ne sont pas du tout les bienvenus.
Mon avis :
Nous nos sommes glissées ma fille et moi dans cet univers magique, peuplé d'esprits, de spectres et de sorcières. L'une comme l'autre nous avons été séduites par les très belles images, d'une grande poésie. Nous sommes entrées dans un autre monde et nous n'y sommes sorties que quelques minutes après la fin du film, complètement envoutées par ce récit initiatique.
Ce film est toutefois à déconseiller aux enfants de moins de 8-9 ans car certaines scènes sont assez impressionnantes : La scène où les parents se transforment en cochon a un peu impressionné ma fille par exemple. Des personnages comme le dragon qui crache du sang ou la vilaine sorcière Yu-baaba peuvent faire peur. Attention donc aux cauchemars.
 
Avec mes aînés j'avais plutôt côtoyé les personnages de Walt Disney, mais je dois dire que je suis ravie de découvrir un autre univers, plus fin à mon sens.
Avec ce film, j'ai découvert un autre aspect de la culture manga que j'avais un peu assimilée, je l'avoue, aux « Dragon Ball Z » que lisait mon fils quand il était plus jeune. J'ai été surprise d'apprendre,il y a peu de temps, que la France était le plus gros consommateur de manga au monde après le Japon !
.
Partager cet article
Repost0