Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 14:36
Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 00:22

Ceux qui fréquentent ce blog le savent, je suis une adepte de la lecture audio et j'aime en faire la promotion. Mon goût pour les livres écoutés remonte à un temps où le livre audio n'existait pas. On trouvait, en revanche, un petit choix de disques ou cassettes d'histoires pour les enfants. On m'avait offert en disque, "la belle au bois dormant". Je l'ai écouté des centaines de fois.

Quand mes enfants étaient petits, le choix de disques ou cassettes était encore restreint. J'avais donc trouvé une astuce pour qu'ils puissent écouter des livres en dehors des histoires du soir. J'empruntais des livres "papier" à la bibliothèque et je m'enregistrais les racontant. Les enfants étaient ravis de pouvoir "garder" les histoires de la bibliothèques et les écoutaient en jouant ou en rêvassant. 

Aujourd'hui, le choix de livres à écouter est plus vaste même si format audio reste largement minoritaire. Pensez-y pour les enfants qui boudent la lecture ou pour les longs trajets en voiture, par exemple. 

A son tour, Audiolib se lance des livres audio pour la jeunesse. Parmi les 9 premiers titres qu'ils proposent, voici ceux qui ont retenu mon attention par les thèmes évoqués ou pour les avoir croisés en version papier sur les blogs.

A partir de 8 ans :

A partir de de 11 ans :

 

A partir de 14 ans :

Pour en savoir plus sur ces titres (et les autres), rendez-vous sur la page Facebook dédiée à la collection : https://www.facebook.com/audiolibjeunesse/

Et à bientôt pour un billet sur un de ces titres (vous verrez lequel) !

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 12:30
Des livres audio pour les enfants

Vous connaissez mon goût pour les livres audio. C'est pourquoi, une fois n'est pas coutume, je relaye une offre publicitaire.

Il s'agit d'une opération lancée pour l’été par Audible.fr et intitulée offre "spéciale Kids".

Jusqu’au 31 août, Des livres audio Jeunesse (de 0 à 10 ans) sont accessibles à moins de six euros.

Pour un long trajet en voiture, cela peut être très agréable de partager un livre audio en famille. J'ai repéré par exemple les aventures du Petit Nicolas que mes enfants adoraient (et nous autant qu'eux).

Pour en savoir plus sur l'offre, c'est ici : http://bit.ly/293cIuX.

Des livres audio pour les enfants

.

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 23:35

Pour la troisième année consécutive, le site "book d'oreille" organise "le mois du livre audio".

 

Quelques mots du concept (source : book d'oreille) :

"Inspiré des événements Get Caught Listening et June is Audiobooks Month aux États-Unis, Juin, Le Mois du Livre Audio consiste à communiquer un maximum autour du livre audio pendant un mois sur le web, et partout ailleurs.

Présenter le livre audio comme un support ouvert à tous, faire valoir son aspect pratique et mettre en valeur le savoir-faire professionnel nécessaire à sa création sont les motivations qui ont poussées Book d'Oreille à reprendre cette initiative en France."

Je parle toute l'année du livre audio et pas uniquement en juin mais je m'associe bien volontiers à cette opération. Comme c'est aussi le mois anglais, vous trouverez ce mois-ci sur mon blog deux livres audio d'auteurs anglais et sans doute quelques autres. Je vous parlerai aussi de ma participation au jury du Prix Audiolib.

A suivre donc !

Pour en savoir plus 

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 00:56


Saxaoul, du blog "Echappées" a suggéré à ceux (ou plus exactement celles) qui le souhaitaient de publier aujourd'hui-même un billet sur la lecture audio. J'ai déjà mis en ligne plusieurs billets sur le sujet, le billet d'aujourd'hui reprend donc en partie ce que j'ai déjà écrit dans les précédents.

Je lis audio tout en faisant autre chose. Mes journées étant bien chargées, ce nouveau temps de lecture est une bénédiction pour moi. Cerise sur le gâteau, je ne vois plus les tâches ménagères comme étant des corvées. Bien-entendu, lire audio tout en faisant autre chose demande un peu pratique au départ. Je conseille donc à ceux qui sont tentés par l'aventure de commencer par des textes simples et courts. 

J'aime aussi lire audio en marchant (mais je ne le fais que quand je suis seule). Tout à l'heure par exemple (nous sommes dimanche quand j'écris ce billet), je suis allée marcher le long d'un sentier côtier avec le quatrième mur de Sorj Chalandon dans les oreilles. J'écoute aussi en conduisant (mais uniquement sur les trajets habituels, qui ne me demandent pas trop de concentration).

 

Mes yeux me permettent de moins en moins de lire plusieurs heures d'affilée. La lecture audio tombe donc à pic. Les insomnies de milieu de nuit sont également adoucies (sans déranger mon mari en allumant la lampe de chevet).

Je n'aime pas lire deux ouvrages "papier" simultanément. En revanche, j'alterne sans problème papier et audio car je ne vis pas les deux supports de la même façon. Je peux même dire que maintenant, j'ai besoin des deux : la lecture papier pour une intimité maximale avec un texte et la lecture audio pour le confort et le "plus" apporté par la voix du lecteur. 

Pour l'heure, la lecture audio n'est pas très répandue. Pour preuve, la place qu'occupent les livres audio dans les librairies. Mais le choix ne cesse d'augmenter et je m'en réjouis. La qualité des livres audio continue elle-aussi de s'améliorer. 

Voici le lien vers mes précédents billets : ici et (dans le second billet je fais quelques suggestions de lecture pour se familiariser avec la lecture audio).

En conclusion, je dirai : VIVENT LA LECTURE AUDIO ET LES AUDIOLECTEURS !


Les billets des audiocopines :

Saxaoul - Enna - Sophie - Sandrine - Leiloona - Valérie


Noukette nous explique pourquoi elle a abandonné l'idée de lire audio.


Nous sommes maintenant une bonne dizaine à échanger régulièrement sur nos lectures audio (notamment pour le prix audiolib).

Il y a aussi le rendez-vous mensuel "Ecoutons un livre", chez Valérie.

 

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 23:28
            
 
Voici quelques idées :
       
Sur la chaise longue :  
L'été est souvent la période que l'on choisit pour attaquer le "pavé" de ses rêves.
Je peux vous assurer qu'il est bien plus confortable d'écouter un pavé que de le lire. Pas de douleurs dans le poignet, pas de sac trop lourd à traîner quand on se déplace...       
Sur la plage :
Une position confortable est difficile à trouver quand on lit "papier" à la plage. Avec les écouteurs sur les oreilles et rien dans les mains, c'est nettement plus facile .
Et, pour les jeunes parents, pas de problème pour "surveiller la marmaille" tout en se distrayant  
   
Dans le noir : Si, dans le couple, il y a un couche tôt et un lève tard, la lecture audio est une solution qui permet à chacun de s'adapter au rythme de l'autre. La lecture audio est également très efficace en cas d'insomnie. En ce qui me concerne, c'est radical.        
   
En marchant : Voilà une activité que je pratique avec plaisir, sur les sentiers côtiers (si je suis seule). On peut aussi courir en lisant audio (mais moi je n'aime pas courir).
Pour la baignade, ça ne marche pas . Vous me direz, avec le livre papier non plus . 
 
   
En cuisinant : Une bonne façon de joindre l'utile à l'agréable . 
Notamment lors de la corvée d'épluchage (qui n'en n'est plus une) : Il m'arrive même de me dire "Oh, flûte, plus de patates à éplucher !"   
    Je viens de finir "Gatby le magnifique" de F Fitzgerald publié chez
 
Billet à venir .... 
 
Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 00:50

Extrait : "Alors elle s'aperçut qu'elle n'avait plus rien à faire, plus jamais rien à faire. Toute sa jeunesse au couvent avait été préoccupée de l'avenir, affairée de songeries. La continuelle agitation de ses espérances emplissait, en ce temps-là, ses heures sans qu'elle les sentît passer. Puis, à peine sortie des murs austères où ses illusions étaient écloses, son attente d'amour se trouvait tout de suite accomplie. L'homme espéré, rencontré, aimé, épousé en quelques semaines, comme on épouse en ces brusques déterminations, l'emportait dans ses bras sans la laisser réfléchir à rien. Mais voilà que la douce réalité des premiers jours allait devenir la réalité quotidienne qui fermait la porte aux espoirs indéfinis, aux charmantes inquiétudes de l'inconnu. Oui, c'était fini d'attendre. Alors plus rien à faire, aujourd'hui, ni demain ni jamais. Elle sentait tout cela vaguement à une certaine désillusion, à un affaissement de ses rêves."

 Grâce à la lecture audio, je relis des classiques. Ce sont parfois des découvertes, d’autres fois des relectures. C'est le cas d' "une vie", lu une première fois il y a bien longtemps, au lycée je crois. Je n'ai plus aucun souvenir de mon ressenti de l’époque. J’imagine qu'avec le recul de ma propre vie, il est différent aujourd'hui.

Il est question de la désillusion d’une jeune femme romantique et sans expérience qui épouse un homme séduisant au premier abord, mais qui très vite se montre sous un tout autre jour : avare, égoïste et infidèle. Troublée dès les premiers jours par les défauts de son mari, Jeanne trouve un peu de réconfort dans la présence auprès d’elle de ses parents. Fille unique, adulée et surprotégée, elle ne sait pas et ne saura jamais faire face à l’adversité.  Nous sommes au 19ème siècle, l'ignorance des jeunes filles sur ce qui les attend est affligeante (la description de la nuit de noce de Jeanne est terrifiante). La maternité la regonflera d’espoir mais là encore la déception est au rendez-vous. La vie de Jeanne n’est donc qu’une suite d’illusions anéanties qui s'enchainent pour son malheur. Une lueur d’espoir arrive à la toute fin du livre mais Jeanne sera t'elle capable cette fois de saisir le bonheur qui se présente à elle ?

Le décalage entre le rêve et la réalité est parfois cruel. Ce qui frappe ici, c'est l'aveuglement de la jeune fille et son incapacité à réagir. Le conditionnement lié à l'éducation et un amour propre très développé sont sans doute les principales raisons de cette sorte d'inertie qui la paralyse. "Une vie" » est le premier roman de Maupassant. On pourrait croire qu’il est le fruit de l’expérience d’une vie, tant le récit parait juste. A noter les très belles descriptions du village de Yport (Haute Normandie), où se promène Jeanne. Des promenades qui la réconfortent un peu.

C'est une lecture qui m'a emportée comme un tourbillon, celui d'une vie qui file à toute vitesse et qu'il faut prendre en main sous peine de la subir. C'était vrai au 19ème siècle, c'est encore vrai aujourd'hui, d'une certaine façon...

nullMerci à Romy, lectrice bénévole de "Audiolivres". Pour écouter ce livre, c'est ici.

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 00:45

 

 

cousine bette

 

Présentation (source Wikipédia) : La Cousine Bette est un roman d’Honoré de Balzac, paru pour la première fois en feuilleton dans  le Constitutionnel, d’octobre à décembre 1846. Publié en volume en 1847, il fait partie des Scènes de la vie parisienne, section Les Parents pauvres de  la Comédie humaine(il constitue un diptyque avec « le cousin Pons »)

     

 

La  cousine bette (Lisbeth) est une vieille fille aigrie,  jalouse de sa belle et riche cousine Adeline. Elle a pris sous sa protection un jeune artiste étranger, qu'elle mène au doigt et à la baguette jusqu'au jour où le jeune homme s'éprend d'Hortense, la fille d'Adeline... Furieuse, la cousine Bette décide de se venger en s’en prenant à la famille d’Adeline toute entière. La faille est facile à trouver. Il s’agit du baron Hulot, le mari d’Adeline, un homme volage qui trompe sans vergogne sa vertueuse épouse. Quand Hulot s’entiche de Valérie, une courtisane aussi belle que perverse, la déchéance de la famille est enclenchée,  car pour le malheur de la famille, Lisbeth et Valérie se rapprochent dangereusement...

Les personnages sont volontairement caricaturaux :

-  la vertueuse Adeline (qui supporte l’inacceptable avec une patience telle qu'on voudrait la secouer comme un prunier pour l’obliger à réagir).

- la machiavélique cousine Bette (loin d’être bête, mais particulièrement méchante).

- la perverse courtisane, Valérie (qui manipule sans scrupules ses amants pour leur soutirer de l’argent…).

- le baron Hulot (insatiable coureur de jupons, qui n’apprend jamais à ses dépens en dépit des leçons qu'il reçoit)

Autour de ces quatre personnages principaux, en gravitent d’autres. Tous contribuent à la tragédie familiale dont la cousine Bette tire les fils avec une adresse (presque) remarquable. Je dis "presque" parce qu’un retournement de situation finira par se produire…

En dehors de quelques longueurs et digressions dont je me serais bien passée, j'ai passé un bon moment avec cette histoire sacrément bien ficelée (de la part de Balzac, je n’en attendais pas moins, cela dit…) et qui donne un aperçu des mœurs de l'époque.

nullUne lecture audio offerte par Cécile, donneuse de voie bénévole de :

  littérature-audio.com.      

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 23:06

   null

Jenull suis devenue une adepte du livre audio (en alternance avec le livre-papier) et dans ce domaine je privilégie les classiques. On trouve plusieurs sites qui proposent des livres audio gratuits. J’ai littéralement craqué pour une voix, celle de Victoria (au fil des lectures). David Copperfield faisant partie de ses propositions de lecture, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir (enullnfin) ce grand auteur.

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout Dickens , il s’agit d’un écrivain anglais très célèbre, qui a rencontré un grand succès de son vivant (1812 – 1870). Ses œuvres continuent à être rééditées et sont adaptées régulièrement au cinéma. David Copperfield est l’œuvre la plus connue. 

Résumer « David Copperfield » est un crève-cœur car l’oeuvre est si dense et si riche qu’on ne peut lui rendre hommage en quelques lignes.  La lecture audio dure plus de 40 heures et s’est étalée, en ce qui me concerne, sur plus d’un mois.

Pour bâtir cette histoire, Charles Dickens s’est inspiré de quelques épisodes de sa propre enfance. Le cheminement vers son métier d’écrivain se rapproche également de celui de son héros. Une grande partie de l’histoire est toutefois le fruit de sa (très fertile) imagination.

Les premières phrases : "Serai-je le héros de ma propre histoire ou quelque autre y prendra-t-il cette place ? C’est ce que ces pages vont apprendre au lecteur. Pour commencer par le commencement, je dirai donc que je suis né un vendredi, à minuit (du moins on me l’a dit, et je le crois). Et chose digne de remarque, l’horloge commença à sonner, et moi, je commençai à crier, au même instant".

La proximité avec le narrateur s’installe immédiatement. David dit « je » et s’adresse au lecteur, faisant de lui son confident pour évoquer ses souvenirs de jeunesse. Le récit est chronologique mais de temps en temps le narrateur nous fait deviner à demi-mot ce qui peut se passer ensuite. Ces allusions attisent la curiosité, sans gâcher l’effet de surprise.

Dans le petit monde de David Copperfield, nombreux sont les personnages qui  mériteraient un développement : la vieille et fidèle bonne Pegotty, la tante Betsey Trotwood (sorte de fée déjantée), Monsieur Micawber (le viel ami), Monsieur Dick (simple d’esprit dont s’occupe la tante Betsey). Il y a aussi lenulls amis de pension :  Steerforth  et Traddles, la petite Emily et son oncle... Tous ces personnages sont les protagonistes d’histoires parallèles dans lesquelles David joue un rôle.  Grâce à eux tous, David se forge une expérience de la vie et acquiert la sensibilité qui fera de lui un grand écrivain.  

On le voir affronter avec courage la mort de sa mère et la brutalité de son beau-père,  la pension et l’entrée précoce dans le monde du travail (le jeune garçon se trouve propulsé dans le monde ouvrier londonnien, bien éloigné de son milieu d’origine).  Recueilli par la tante Betsey, il est sauvé d’un avenir qui s’annonçait bien sombre pour lui. Si David fait preuve d’une grande maturité dans son enfance, le tournant de l’adolescence lui réussit moins. Il fait des choix peu judicieux, qu’il paiera cher par la suite. Heureusement pour lui, d’une certaine façon, des difficultés financières le ramènent dans le droit chemin… Peu à peu il perd sa naïveté et chemine vers la sérénité.

Je pourrais vous parler des histoires de cœur de David, de ses amis, de ses voyages… il y a tant à dire. Je relis de temps en temps quelques chapitres, en attendant de me plonger dans une autre œuvre de Dickens. Pour le moment, je n’en ai pas envie.  David est trop présent, ainsi que le petit générique qui accompagne chaque chapitre de la lecture audio (un extrait de "for the Youth - Op.39 - Waltz" de Tchaikovsky).
Monsieur Dickens, Victoria et David, merci !
Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 20:00

 

 null null 

 

Sans Famille a été édité pour la première fois en 1878 chez "Eugène Dentu"

Quand j’étais enfant, je dévorais des livres, le soir, au lit, jusqu’à… pas d’heure. Et quand j’avais éteint (enfin) la lampe de chevet, avant de m’endormir, j’inventais des histoires en m’inspirant de mes lectures.  « Sans famille » faisait partie des livres que j’aimais réinventer à ma façon.

null Grâce à mon lecteur MP3 et à la superbe voix de Victoria (lectrice bénévole que l'on retrouve sur différents sites de lecture audio), Rémi m’a accompagnée cet été en Turquie et notamment durant le voyage-aller, qui a duré la journée en raison d’un problème à l’aéroport.  J’ai bien apprécié d’avoir une histoire suffisamment prenante pour ne pas m’ennuyer le moins du monde durant ces heures d’attente, où chacun s’occupe comme il peut.  La lecture audio de « Sans famille » dure plus de treize heures (417 pages dans l’édition du livre de poche). J’avais pioché cette lecture sur le site d’audiolivres.com (lien).

 A noter qu’une musique accompagne très judicieusement l’introduction et le final de chaque chapitre. Il s’agit d’« Amour et printemps » d’Émile Waldteufel, à l’orgue de Barbarie (air très connu). D'autres intermèdes musicaux viennent agrémenter la lecture, la rendant très vivante.

Rémi, Mattia et Capi

 

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de « sans famille », je pense aux plus jeunes car les autres ne peuvent pas être passés à côté, il s’agit du périple  d’un jeune orphelin, acheté à sa famille adoptive par Vitalis, un saltimbanque qui parcourt la France avec sa petite troupe (un singe et deux chiens), donnant des représentations dans les villages qu’il traverse. D’abord effondré de devoir quitter sa bonne mère Barberin, Rémi se console car il apprend des tas de choses avec son Maitre Vitalis et notamment à lire et à écrire. Hélas, la troupe perd ses membres les uns après les autres et Remi se retrouve seul sur les routes de France. Toutes sortes d’aventures et de rencontres se présentent à lui, qui l’enrichissent et le fond grandir…  (sur la photo à droite, on le voit représenté avec son ami Mattia et Capi, le fidèle chien).

C’est un roman d’apprentissage et d’aventure mais également une peinture réaliste de la vie des français au 19ème  .On ne peut s’empêcher d’être  épouvanté par le sort des enfants défavorisés à cette époque. J’avais oublié à quel point certaines scènes étaient tristes et je dois dire que j’ai pleuré de nouveau, comme autrefois. Mais avec Rémi, le chagrin est vite remplacé par l’optimisme et la joie de vivre. C’est un petit garçon débrouillard, courageux, qui se lie facilement… 

Un roman « doudou »  à relire avec des yeux adultes…

Repost 0
Published by sylire - dans Livres audio
commenter cet article